TECHNOLOGIE

  • Zhou Tienong : le PCC, héritier fidèle de la révolution anti-impérialiste et anti-féodale dirigée par le Dr Sun Yat-sen

    Zhou Tienong, président du Comité central du Comité révolutionnaire du Guomindang de Chine, a indiqué, dimanche, que le Parti communiste chinois (PCC) était l'héritier fidèle de la révolution anti-impérialiste et anti-féodale dirigée par le Dr Sun Yat-sen.

    Il a tenu ces propos dans son discours prononcé lors de la grande cérémonie de commémoration du centenaire de la Révolution de 1911.

    La révolution, dirigée par le Dr Sun Yat-sen, fondateur du Kuomintang, a renversé la monarchie absolue qui a régné en Chine pendant plus de 2 000 ans et a propagé la pensée de la révolution démocratique.

    "Les faits historiques prouvent sans équivoque que les communistes chinois sont des partisans fervents, des collaborateurs intimes et des héritiers fidèles de la cause révolutionnaire à laquelle s'est voué le Dr Sun Yat-sen", a affirmé Zhou Tienong.

    Après la Révolution de 1911, le Mouvement pour la Culture nouvelle, qui préconisait de recourir à la démocratie et à la science, a pris son essor ; le marxisme, enfin, s'est propagé rapidement dans le pays. En juillet 1921 est né le Parti communiste chinois : la lumière et l'espoir ont éclairé le chemin conduisant au renouveau de la nation chinoise, a-t-il rappelé.



    Le Parti communiste chinois a, dès sa création, hérité de l'esprit révolutionnaire du Dr Sun Yat-sen pour le faire rayonner, en considérant son propre combat comme la poursuite et le développement de la Révolution de 1911, a-t-il fait savoir.

    Le PCC a uni et dirigé le peuple multiethnique de tout le pays dans une lutte d'une âpreté extrême, pour enfin remporter la victoire de la révolution de démocratie nouvelle, accomplir la mission historique de l'indépendance et de la libération nationales -- objectif que les innombrables hommes de bonne volonté cherchaient à réaliser depuis l'époque moderne, a déclaré Zhou Tienong.

    Pendant près de cent ans, fidèles au vœu du relèvement de la Chine du Dr Sun Yat-sen et soucieux d'accomplir la mission glorieuse du renouveau de la nation chinoise, les partis démocratiques ont lutté et collaboré étroitement avec le PCC et sous sa direction, bravant ensemble les pires épreuves pour faire avancer la révolution, le développement du pays et la réforme, a-t-il commenté.

    "Nous nous sommes ainsi rendu compte sans l'ombre d'un doute que sans le Parti communiste, la nouvelle Chine socialiste aurait été impossible, et que sans la direction du Parti communiste, le grand renouveau de la nation chinoise n'aurait pas été réalisable", a estimé Zhou Tienong, également vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

    "En évoquant aujourd'hui la mémoire des martyrs et des précurseurs, nous aspirons plus ardemment encore à réaliser le plus tôt possible la réunification complète de la patrie", a-t-il ajouté.

     



    "Combattre la sécession du pays et sauvegarder l'unité de la patrie sont le but que le Dr Sun Yat-sen a cherché à atteindre durant toute sa vie, et l'objectif qu'ont poursuivi inlassablement les pionniers de la Révolution de 1911", a-t-il rappelé.

    Ces dernières années, grâce aux efforts conjugués des populations des deux rives du détroit, nous avons obtenu une série de résultats substantiels dans le développement pacifique des relations entre les deux côtés pour le plus grand bénéfice de tous nos compatriotes, a affirmé Zhou Tienong,

    "Nous souhaitons sincèrement que nous, compatriotes des deux rives du détroit -- unis par des liens indestructibles de chair et de sang, en donnant la priorité aux intérêts de la nation, en accordant une importance particulière aux opportunités historiques que nous avons obtenues au prix fort, ainsi qu'en nous attachant au thème majeur du développement pacifique des relations entre les deux rives, puissions, la main dans la main, préserver et consolider la base politique commune des deux parties pour lutter contre toute tentative d'indépendance de Taiwan' et nous tenir au Consensus de 1992", a-t-il déclaré.

    En tant que représentant des huit partis non communistes de Chine, Zhou Tienong a indiqué que la Révolution de 1911 avait mis un terme au règne décadent et incompétent de la dynastie des Qing et avait ouvert la vanne du progrès.

    La révolution a donné naissance en Chine à une révolution démocratique nationale moderne au vrai sens du terme et accéléré l'émancipation idéologique du peuple chinois, contribuant à la réalisation du premier grand changement historique en Chine après son entrée dans le XXe siècle. Elle constitue donc un jalon important sur

    le chemin du redressement de la nation chinoise, a-t-il souligné.

  • Trois aéroports chinois classés parmi les cinq meilleurs du monde

    Les aéroports de la région Asie-Pacifique ont pris les cinq premières places d'une enquête sur les cinq meilleurs aéroports du monde en matière de haute qualité de service aux passagers.

    Beijing Capital , terminal 3
    La Chine se taille la part du lion dans ce classement, avec l'Aéroport International de Hong Kong, l'Aéroport International de Beijing Capitale et l'Aéroport International de Shanghai Pudong se classant respectivement aux troisième, quatrième et cinquième place.

    Les résultats sont basés sur une enquête conduite par le Conseil International des Aéroports (CIA) une association mondiale pour les aéroports. Les lauréats ont été annoncés par le CIA lors de la cérémonie de récompense de la Qualité de Service des Aéroports qui a eu lieu cette semaine à Montréal, au Canada.

    Shanghai Putong airport pour moi le numéro 1 , mais comme cela fait 5 ans que je ne suis plus allé à Beijing , je ne connais que l"ancien aéroport de Beijing Capital où j'ai rencontré celle qui devait devenir mon épouse.



    « Nous applaudissons la réussite continue des aéroports de la Région Pacifique, qui donnent le La en matière d'excellence de service », a dit Angela Gittens, Directrice générale du CIA, lors de l'annonce des récompenses.

    C'est l'Aéroport d'Incheon, à Séoul, qui se classe à la première place pour la sixième année consécutive, suivi par l'Aéroport Changi de Singapour.

    L'Aéroport d'Incheon, à Séoul

    La Chine a également remporté une autre récompense, avec l'Aéroport de Hongqiao à Shanghai, qui a reçu la récompense des Meilleures Améliorations pour la Région Asie-Pacifique, en partie grâce au rôle qu'il a joué dans l'accueil des visiteurs lors de l'exposition Universelle de 2010.

    Le CIA a interrogé plus de 300 000 passagers dans 153 aéroports du monde entier, sur lesquels 140 présentent les conditions requises pour participer à la remise des récompenses.

    l'Aéroport Changi de Singapour

     


    « Les aéroports les plus performants sont ceux qui offrent à la base une ambiance générale de qualité, de la propreté, l'efficacité à l'enregistrement, la courtoisie du personnel, une signalisation claire, la disponibilité des installations et le confort des zones d'attente », a dit dans un communiqué le Directeur du programme du CIA, Craig Bradbrook.

    Quand les voyageurs sont satisfaits par ces critères, ils ont plus tendance à profiter des zones de shopping hors taxes, des spas ou à consommer dans les restaurants et les bars, a dit M. Bradbrook.

    D'une manière globale, les aéroports ayant fait l'objet de l'enquête s'améliorent, le CIA disant que le taux de satisfaction des voyageurs en matière de service a augmenté de 7,5% dans une période de cinq ans.

     

    Hong Kong Airport

    P1000036.JPG

    'Aéroport de Hongqiao à Shanghai

     

     

  • Fête du Printemps : les chemins de fer ont transporté 77,34 millions de passagers en 15 jours avant la fête

    Chine : les TGV offrent plus d'options aux voyageurs pendant la Fête du printemps
     

    Pour la plupart des voyageurs chinois, le chemin du retour pendant la Fête du printemps (Nouvel an lunaire chinois) prend la forme d'une épreuve pénible dans un train qui grince à travers la campagne.

    Cependant, de nombreux voyageurs ont opté cette année pour un trajet plus rapide et plus confortable dans un des trains à grande vitesse du pays.

    Chen Liqun, un ingénieur dans la ville de Chongqing (sud-ouest), a quitté sa ville natale Wuxi dans la province du Jiangsu (est) il y a quatre ans.

    Faute de train direct, le trajet prenait 33 heures et coûte 116 yuans (13 euros ) pour une place dure (l'équivalent de la troisième classe) et 201 yuans pour une place molle (l'équivalent de la seconde classe). "Il me fallait changer de train, donc il était difficile d'acheter un ticket. Le trajet de 33 heures était une torture", a-t-il dit.


    Les gares sont prises d'assaut
    La ligne ferroviaire Chongqing-Shanghai, mise en service depuis début 2010, a réduit le trajet de Chen à seulement 14 heures.

    "Bien sûr, je peux prendre l'avion, mais le voyage aller-retour par avion coûte 1 400 yuans (154euros)et une place molle de train à grande vitesse ne coûte que 473 yuans", a expliqué Chen.

     

     



    Le réseaux des lignes ferroviaires à grande vitesse chinois s'étend rapidement ces dernières années. Et il se classe au premier rang mondial en terme de longueur totale, a déclaré le ministère chinois des Chemins de fer, précisant que le pays disposait de 8 358 km de lignes ferroviaires à grande vitesse en janvier 2010.



    Le ministre des Chemins de fer Liu Zhijun a récemment indiqué que la longueur totale va atteindre 13 000 km d'ici 2012.
    Pendant les 15 jours avant la fête du Printemps (de 19 janvier au 2 février), les chemins de fer chinois ont transporté 77,34 millions de passagers, soit une augmentation de 9,5% par rapport à la même période de l'année précédente, a annoncé le ministère des Chemins de fer.

    Le nombre des passagers a atteint 5,16 millions par jour, soit 448 000 de plus par rapport à la même période 2010. Le 29 janvier ce nombre s'est élevé à 5,78 millions, un record quotidien avant la fête, indique un rapport publié sur le site Internet du ministère.

    Pendant les 15 jours avant la fête du Printemps, ou le Nouvel An chinois, environ 4,8 millions de personnes ont quitté Beijing, 8,39 millions ont quitté Guangzhou et 5,69 millions ont quitté Shanghai.



    La fête du Printemps, ou le Nouvel An chinois, est tombé le 3 février cette année et les voyages liés à cette fête dureront 40 jours, 15 jours avant la fête et 25 jours après la fête. Le premier pic de voyageurs de retour est attendu mardi prochain, ou le sixième jour après le Nouvel An chinois, a expliqué le rapport

     

  • 春节 chūn jié La Fête du printemps

    春节快乐 !   chūn jie kuài le!

    Ma musique préférée qui me fait penser à Lijiang et en compagnie de la délicieuse danseuse  Yang Liping 

  • Le C919, « Boeing 737 chinois », sera commercialisé dans cinq ans

    Le C919, « Boeing 737 chinois », sera commercialisé dans cinq ans 

    Le premier vol du grand avion de ligne de fabrication chinoise C919 est prévu en 2014 et ce modèle sera commercialisé en 2016, selon la Société des avions commerciaux de Chine (COMAC), le constructeur aérien chinois chargé du programme des gros porteurs.

    En 2011, l'avion de fabrication chinoise ARJ-21, dont le vol d'essai a été effectué avec succès, sera mis sur le marché.

    « 240 commandes de l'ARJ-21 ont été reçues, dont beaucoup en provenance de clients américains et européens », a révélé Jin Zhuanglong, directeur général de la COMAC.

    Selon la même source, le grand avion de ligne chinois C919, qui effectuera son premier vol d'essai dans trois ans, possède de nombreuses technologies qui permettront de combler des lacunes enregistrées jusqu'ici en Chine. Son niveau peut être comparé au Boeing 737.

    Le constructeur aérien chinois, la Société des avions commerciaux de Chine (COMAC), a annoncé qu'il a reçu des commandes d'une centaine de ses avions de la série de C919, un modèle à long-courrier. Ces commandes viennent de la compagnie aérienne Air China et de cinq autres compagnies chinoises et étrangères.

    Ces accords ont été conclus entre la COMAC et Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Hainan Airlines, CDB Leasing et GE Capital Aviation Services (GECAS) .

    PB190392.JPG

    PB190334.JPG

    L'avion à réaction régional ARJ21-700, indépendamment développé en Chine, a commencé les vols d'essai intensifs afin d'obtenir ses certificats de navigabilité.

     

    PB190357.JPG

  • LE TGV CHINOIS ,C'est l'AVENIR

    Mise en service du premier TGV couchette du sud-ouest de la Chine

    Le premier TGV à couchettes du sud-ouest de la Chine, D318, qui relie Chengdu à Beijing, a démarré le 11 janvier à 15 h 50. Le temps de trajet se trouve ainsi raccourci de moitié, à quinze heures et quarante minutes. Les wagons sont équipés d'un système de climatisation indépendant et de téléviseurs.

  • L'avion de combat furtif chinois Jian 20 ne constitue pas une menace et ne vise aucun pays

    Le premier avion de combat furtif chinois Jian 20 a réussi son vol d'essai
    PB190380.JPG

    Le premier avion de combat furtif chinois Jian 20, accompagné d'un Jian 10S, a procédé avec succès à son vol d'essai le 11 janvier, entre 12 h 50 et 13 h 11.

    Le 11 janvier au soir, interrogé sur le vol d'essai de l'avion de combat Jian 20, M. Guan Youfei, vice-directeur du bureau des affaires étrangères du ministère de la Défense nationale de la Chine, a souligné que les armes développées par la Chine ne visaient aucun pays ou cible précise. Quant au temps du vol d'essai, il s'agit du programme de travail normal cela n'a aucune signification particulière.
    Le vol d'essai est un principe et ne vise aucun pays, pas plus que la visite en Chine du secrétaire américain à la Défense, a remarqué M.Guan.

    Guan Youfei a souligné que la Chine s'en tient à la voie de développement pacifique et pratique avec constance une politique de défense défensive. La Chine ne prétendra jamais à l'hégémonie, ne conduirra pas d'expansion militaire et ne participera pas à la course aux armements.

    Le 10 janvier, lors de la conférence de presse après la rencontre entre le ministre chinois de la défense Liang Guanglie et le secrétaire américain à la Défense Robert Gates, M. Liang Guanglie a souligné : « Je m'oppose à ce que certains qualifient le développement militaire de la Chine de menace militaire chinoise. J'espère qu'on commentera et traitera le développement militaire de la Chine de manière correcte. »
    P1000341.JPG
    L'avion de combat furtif chinois Jian 20, qui a été dévoilé avant la visite en Chine de Robert Gates, a suscité des controverses au Pentagone. Les armes récemment développées par la Chine ont été accusées de vouloir limiter la liberté d'actions des Etats-Unis dans le Pacifique et dans la région de l'Asie du Sud. Sur ce point, Liang Guanglie a souligné que la Chine a en effet développé des armes. Cependant, cela est fait avant tout pour répondre aux exigences de souveraineté et de sécurité de la Chine.

    Selon Liang Guanglie, le système d'équipements militaires de la Chine comprend toujours des équipements de 3e génération comme ossature, et des équipements de la 2e génération comme corps principal. Par contre, le système d'équipements militaires des pays occidentaux développés comprend déjà la 3e génération comme corps principal et certains pays sont déjà entrés dans l'époque de la 4e génération. Bien que le niveau de certains équipements de la Chine soit proche du niveau supérieur international, en général, il existe un écart entre le niveau de la Chine et le niveau supérieur international, et cet écart pourrait être de 20-30 ans.

     

    P1000338.JPG

    P1000344.JPG

     

  • POUR UN GRAND ARCHITECTE FRANCAIS , IL Y A PLUS DE LIBERTE EN CHINE QU'A PARIS

    Jean-Marie Charpentier,
    architecte et urbaniste, fondateur de l'agence en 1969 et président du Conseil d'Administration est décédé le 24 décembre 2010 à Paris.
    Il est un des plus grands architectes de ces 50 dernières années , reconnu par ses pairs dans le monde entier .

    Ce grand artiste français a déclaré " Nous sommes plus libres , nous les architectes, en Chine qu'à Paris".


    Il a notamment réalisé plusieurs ouvrages célèbres pour la Chine dont l'opéra de Shanghai (Shanghai Grand Theatre), une partie de la rue de Nankin (rue piétonne) à Shanghai et une usine General Motors en Chine.

  • POUR LE GOUVERNEMENT CHINOIS,LA PROTECTION DES MINEURS A TOUJOURS ETE UNE PRIORITE

    La plus grande capsule de sauvetage minière de Chine passe les tests de stabilité
     

    La plus grande capsule de sauvetage de Chine, une installation de refuge minière qui peut offrir un abri d'urgence pour douze personnes pendant 120 heures, a passé jeudi avec succès les tests de stabilité à Xi'an, la capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest).

    La capsule mobile, construite par l'Usine d'instrument de Dongfeng basée à Xi'an, mesure6,96 mètres de long, 1,78 mètre de large et 1,74 mètre de haut.

    Placée profondément dans une mine souterraine, elle pourra fournir de l'oxygène, de l'eau et de la nourriture aux mineurs en quête d'un refuge temporaire, a annoncé Ma Jianhua, le chef de l'équipe qui travaille sur le projet de capsule de secours de l'usine.

    "Elle peut offrir un abri d'urgence pour les mineurs bloqués et les protéger des explosions consécutive et des gaz toxiques. Cela donne plus de temps aux opérations de secours. Les mineurs peuvent aussi l'utiliser pour communiquer et guider les secouristes dans le puits en profitant de ses systèmes de surveillance", a-t-il précisé.

  • MARE DE LA PROPAGANDE

    La Chine compte 450 millions d'internautes

     

     

    Le nombre total d'internautes en Chine a atteint 450 millions fin novembre, soit une hausse de 20,3% en glissement annuel, a déclaré jeudi à Beijing Wang Chen, le directeur du bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois).

    Environ 33,9% de la population chinoise est en ligne, un taux supérieur à la moyenne mondiale (30%), a précisé Wang lors d'une conférence de presse.

    La Chine connaît une croissance rapide de la popularité d'Internet depuis 1994, année où elle a été connectée à Internet, a indiqué Wang, avant d'ajouter que la Chine représente la plus grande population en ligne au monde.

    Le nombre d'internautes chinois a atteint 420 millions à la fin juin, selon le Centre d'information du réseau Internet de Chine.

    Taux de pénétration d'internet par province

    Wang a fait l'éloge du rôle d'Internet dans le développement de la Chine avant d'admettre cependant que la Chine -comme le reste du monde- était hantée par la pornographie sur Internet, le piratage informatique, les virus informatiques et la fraude en ligne.

    La Chine améliorera ses politiques pour faciliter le développement d'Internet, ainsi sa supervision dans ce domaine, a ajouté Wang.

    De grands efforts seront déployés pour combattre la cybercriminalité, sauvegarder la sécurité en ligne, protéger les droits légitimes des citoyens chinois, et créer un marché juste et compétitif pour l'industrie Internet de Chine, a-t-il poursuivi.

    Wang a affirmé que la Chine souhaitait travailler avec d'autres pays afin de sauvegarder la sécurité en ligne et de promouvoir le développement et la supervision d'Internet.

    Belga chantre de la propagande

    Reprenant cet article , l"agence Belga n'a pu s'empêcher de fustiger la Chine avec les sempiternels commentaires anti-chinois , et de rappeler la censure et les sois-disants dissidents brimés.

    Hors , il en va tout autrement , Internet est devenu, pour les Chinois, une plate forme de plus en plus importante d'expression de leurs opinions sur les politiques du gouvernement et les problèmes sociaux .Les citoyens chinois y ont libre court pour exprimer leurs opinions . Il suffit de lire le blog de Han Han .Internet  satisfait la demande des citoyens chinois en informations, enrichi leurs vies et leur a ouvert un canal pratique pour exprimer leurs idées, observer et participer aux affaires de l'Etat .

    HAN HAN

    En Chine, il est devenu monnaie courante pour les gouvernements locaux de solliciter l'avis de leurs administrés avant de diffuser publiquement des mesures importantes. Parfois, un message posté en ligne, représentatif de l'opinion du public, peut attirer l'attention des décideurs politiques, qui alors lui répondront et même élaboreront une nouvelle mesure en se basant sur elle.