zhuhai

  • Visite du plus grand aquarium du monde en Chine, sur l'île de Hengqin entre Shenzhen et Macao(vidéos)

    55.000 poissons de 1000 espèces différentes, un bassin gigantesque pour accueillir des requins baleines de plus de 20 mètres de long. A Hengqin, île qui est un nouveau district de  Zhuhai près de Shenzhen, Macao et Hong Kong, le plus grand aquarium du monde a ouvert au printemps dernier. Quand la Chine se lance dans les parcs aquatiques, c’est avec démesure!

    2014081911115439277.jpg

    Chimelong Ocean Kingdom, qui a ouvert en mars, est un impressionnant complexe de plans d'eau, attractions et hôtels couvrant plus de 130 hectares et justifiant tous les superlatifs.

    Il n'accueille pas moins de quatre imposants requins-baleines, et abrite des bassins représentant au total un volume d'eau de 49 millions de litres (50.000 tonnes), ce qui en fait le plus grand aquarium du monde selon le Guinness des records.

    Après trois décennies d'ouverture et de réformes, dont Shenzhen est le symbole, l'insolente croissance chinoise marque le pas et Pékin cherche désormais à rééquilibrer son économie.

    Il entend réduire la dépendance aux exportations, rogner les industries en surcapacité... et doper la consommation intérieure: Hengqin est censé incarner ce modèle de développement plus durable.

    Dans le cadre d'un ambitieux programme lancé dès 2008, les responsables locaux ont accordé de généreuses réductions fiscales, celles-ci auraient déjà attiré 250 milliards de yuans d'investissements.

    "Nous avons adopté davantage de mesures spéciales que les zones économiques spéciales elles-mêmes", s'amuse Niu Jing, chef du gouvernement de l'île.

    "Notre avantage, c'est évidemment notre proximité avec Macao et Hong Kong", deux territoires chinois autonomes. Hong Kong est un centre financier majeur, tandis que l'ancienne colonie portugaise abrite des casinos dont les revenus dépassent ceux de Las Vegas et qui attirent chaque année des millions de visiteurs de Chine continentale.

    Pour autant, l'avenir est semé d'embûches pour Hengqin, qui espère multiplier sa population par 25 d'ici à 2020.

    L'autoroute qui conduit à l'aquarium longe des dizaines de blocs d'appartements à demi construits.

    slide_343857_3575969_free.jpg

    En vue de stimuler les "activités créatives", les autorités de Hengqin se sont engagées l'an dernier à offrir "un accès sans restrictions à l'internet"... donc à lever la "Grande muraille informatique" qui interdit en Chine de consulter des sites tels que les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

    "Les résidents bénéficieront des mêmes droits sociaux et politiques qu'à Macao", avait renchéri le journal d’État China Daily.

    L'université de Macao a certes annoncé l'ouverture à Hengqin d'un campus de 15.000 étudiants régi par la législation macanaise, réputée protectrice des libertés universitaires.

     

     

                                   
     

     

     

     

     
     

     

     

     
     
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     

     

     

     
     
     

     

     
     

     

  • Le premier avion électrique 100% chinois présenté lors de la 10e salon de l'aviation à Zhuhai

    FOREIGN201411141108000550512545792.jpg

    La Chine s'apprête a produire en masse son premier avion électrique et les concepteurs attendent un énorme marché dans le pays et à l'étranger.

     

    «Le RX1E devrait recevoir son certificat de navigabilité de l'Administration chinoise de l'aviation civile (CAAC) avant la fin de cette année, et la production devrait commencer dès l'année prochaine», a indiqué jeudi à China Daily, Yang Fengtian, un professeur de l'Académie chinoise d'ingénierie.

     

    L'enseignant est intervenu à l'occasion de la 10e China International Aviation and Aerospace Exhibition, communément appelé Airshow China, à Zhuhai, la province du Guangdong.

     

    «Ce sera le premier avion électrique à être certifié par l'autorité de l'aviation civile. Le succès de ce projet montre bien que la Chine est devenue un chef de file technologique dans ce domaine», a-t-il ajouté.

     

    2558995222_3.jpg

     

    Un avion électrique fonctionne sur les moteurs électriques, l'électricité provenant notamment de piles à combustible, de cellules solaires, de supercondensateurs, ou de batteries.

     

    La plupart de ces avions sont encore aujourd'hui des modèles expérimentaux. Le premier vol d'un appareil électrique motorisé a eu lieu en 1973.

     

    «Nous prévoyons d'atteindre une production annuelle de 100 aéronefs dans les trois ans, et la construction d'une usine pouvant fabriquer 100 RX1Es chaque année a débuté à Shenyang», a expliqué le président de la SAU. Précisant que l'appareil, équipé d'un un jeu de piles, sera vendu pour près de 1 million de yuans (163 000 $).

     

    Facilité d'utilisation, entretien facile, faible coût d'exploitation, niveaux de sécurité élevés et respect de l'environnement, sont les arguments clés qui devraient convaincre de nombreux acheteurs pour desservir un large éventail d'objectifs : comme les patrouilles de police, la formation de vol, le divertissement et travaux de cartographie, a-t-il noté.

     

    Le marché chinois aurait besoin d'au moins 1000 RX1E pour répondre à la demande des entreprises de l'aviation générale.

     

    Avec une masse maximale au décollage de 480 kg et une vitesse de croisière jusqu'à 160 km/h, le RX1E peut voler 90 minutes basé sur une charge complète de ses batteries.

     

    Le biplace est capable de transporter des charges de 230 km et voler à une altitude de près de 3000 mètres.

     

    Chaque heure de vol coûtera seulement 20 yuans, dont 5 yuans pour recharger les batteries, selon Song Mingkai, un concepteur du RX1E.

     

    c03fd559e56615d155b20e.jpg

    Les missiles anti-navire CM708 lancés par des sous-marins.

    Le groupe COSIC (China Aerospace Science & Industry Corp.) a exposé plusieurs missiles anti-navire au salon de l'aéronautique (Airshow China) de Zhuhai.

    002564bb44f715ceba6204.jpg

    Le chasseur chinois J-10 au Salon de l'aéronautique de Zhuhai

  • Hengqin (Zhuhai), première zone de Chine où les résidents locaux pourront contourner le pare-feu et avoir accès aux sites bloqués comme Twitter, Facebook et YouTube

    F2013072510155800004.jpg

    Le nouveau campus de l'Université de Macao sur l'île de Hengqin

     

    Les autorités de la Nouvelle zone de Hengqin à Zhuhai, dans la province du Guangdong, ont confirmé mardi qu'ils envisagent de contourner le « Great Firewall » en ouvrant un accès spécial à Internet.

    « Nous sommes en coopération avec le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information et des fournisseurs de télécommunication, notamment China Telecom, pour établir un plan de travail. L'administration locale remettra le plan aux organismes gouvernementaux concernés pour demander leur approbation », a expliqué M. Liu, un porte-parole des autorités locales de Hengqin, sans donner de détails sur le calendrier proposé.

    Le Zhuhai Daily a rapporté mardi que la Nouvelle zone tente également d'obtenir le soutien du Bureau national de l'information sur Internet pour faciliter la mise en place de cet accès spécial.

     

    Zhuhai-City.gif

    Zhuhai est sur la partie ouest du Delta de la Rivière des perles, Shenzhen étant sur la partie est est à ples e 2 heures de Zhuhai mais par le ferry ,la tarversée ne dure que 30 minutes.Comme Shenzhen, Zhuhai est depuis 1980 une zone économique spéciale, comme Shenzhen , mais avec moins de succès par contre Zhuhai est encore plus belle que Shenzhen avec des baies parmi les plus belles du monde.



    Si le plan est adopté, Hengqin sera la première zone de la partie continentale de Chine où les résidents locaux pourront contourner le pare-feu et avoir accès aux sites bloqués comme Twitter, Facebook et YouTube.

     

    D1402_15.jpg



    « Cela serait très pratique pour gérer nos affaires avec nos clients et investisseurs de Hong Kong, Macao et des pays étrangers », a déclaré M. Liu, ajoutant que la plupart des investisseurs d'outre-mer s'intéressent aux infrastructures Internet dans la Nouvelle zone. « Avec ce plan, nous adoptons les suggestions des entrepreneurs étrangers qui souhaitent investir dans la Nouvelle zone », a renchéri Ye Zhen, directeur adjoint du comité administratif de la Nouvelle zone de Hengqin, selon le Shenzhen Daily.

    Les appels à l'Autorité de régulation des télécommunications du ministère, l'organisme chargé de l'approbation de ces demandes, n'avaient pas obtenu de réponse mardi soir.

    Les experts estiment que l'initiative de Hengqin pourrait renforcer l'ouverture de l'Internet du pays à long terme.
    « Ce sera un symbole si la demande est approuvée. D'autres régions et villes devraient suivre cet exemple et un meilleur environnement pour le libre échange des informations serait créé », a souligné Li Yonggang, expert de l'Internet pour l'Université de Nanjing.

     

    Zhuhai-City1.jpg



    La partie continentale de Chine a permis aux utilisateurs d'Internet de certaines régions d'être exemptés des restrictions du pare-feu national, notamment pendant les Jeux olympiques de 2008 à Beijing et l'Exposition universelle de Shanghai en 2010, a noté M. Li.

    « La tendance vers l'ouverture de l'Internet est complètement irréversible. Le problème est de savoir si les autorités de Hengqin établiraient des règles adaptées sur la façon de réglementer l'utilisation de l'Internet », a noté Zheng Baowei, expert de l'Internet travaillant à l'Université Renmin de Chine.

     

    Fisher_Girl_Zhuhai_01.jpg



    Le nouveau campus de l'Université de Macao sur l'île de Hengqin sera exempté des restrictions du pare-feu après son déplacement avec ses plus de 10 000 étudiants de la région administrative spéciale vers Hengqin en septembre prochain.

    Les services Internet sur le nouveau campus seront fournis par des sociétés de Macao, selon les déclarations d'un porte-parole de l'établissement.

    zhuhai05.jpg

  • L'avion de combat furtif chinois Jian 20 ne constitue pas une menace et ne vise aucun pays

    Le premier avion de combat furtif chinois Jian 20 a réussi son vol d'essai
    PB190380.JPG

    Le premier avion de combat furtif chinois Jian 20, accompagné d'un Jian 10S, a procédé avec succès à son vol d'essai le 11 janvier, entre 12 h 50 et 13 h 11.

    Le 11 janvier au soir, interrogé sur le vol d'essai de l'avion de combat Jian 20, M. Guan Youfei, vice-directeur du bureau des affaires étrangères du ministère de la Défense nationale de la Chine, a souligné que les armes développées par la Chine ne visaient aucun pays ou cible précise. Quant au temps du vol d'essai, il s'agit du programme de travail normal cela n'a aucune signification particulière.
    Le vol d'essai est un principe et ne vise aucun pays, pas plus que la visite en Chine du secrétaire américain à la Défense, a remarqué M.Guan.

    Guan Youfei a souligné que la Chine s'en tient à la voie de développement pacifique et pratique avec constance une politique de défense défensive. La Chine ne prétendra jamais à l'hégémonie, ne conduirra pas d'expansion militaire et ne participera pas à la course aux armements.

    Le 10 janvier, lors de la conférence de presse après la rencontre entre le ministre chinois de la défense Liang Guanglie et le secrétaire américain à la Défense Robert Gates, M. Liang Guanglie a souligné : « Je m'oppose à ce que certains qualifient le développement militaire de la Chine de menace militaire chinoise. J'espère qu'on commentera et traitera le développement militaire de la Chine de manière correcte. »
    P1000341.JPG
    L'avion de combat furtif chinois Jian 20, qui a été dévoilé avant la visite en Chine de Robert Gates, a suscité des controverses au Pentagone. Les armes récemment développées par la Chine ont été accusées de vouloir limiter la liberté d'actions des Etats-Unis dans le Pacifique et dans la région de l'Asie du Sud. Sur ce point, Liang Guanglie a souligné que la Chine a en effet développé des armes. Cependant, cela est fait avant tout pour répondre aux exigences de souveraineté et de sécurité de la Chine.

    Selon Liang Guanglie, le système d'équipements militaires de la Chine comprend toujours des équipements de 3e génération comme ossature, et des équipements de la 2e génération comme corps principal. Par contre, le système d'équipements militaires des pays occidentaux développés comprend déjà la 3e génération comme corps principal et certains pays sont déjà entrés dans l'époque de la 4e génération. Bien que le niveau de certains équipements de la Chine soit proche du niveau supérieur international, en général, il existe un écart entre le niveau de la Chine et le niveau supérieur international, et cet écart pourrait être de 20-30 ans.

     

    P1000338.JPG

    P1000344.JPG

     

  • Le Salon international de l'aéronautique et de l'aérospatiale de Chine à Zhuhai

    Le futur rival d'Airbus et de Boeing va être présenté au Salon de Zhuhai

    Les avions militaires et les avions commerciaux de fabrication nationale les plus avancés vont être les vedettes des plus de 70 appareils de 35 pays qui seront exposés lors du plus grand salon de l'aviation jamais vu en Chine, qui débute aujourd'hui mardi.

    L'avion de ligne C919 sera sans doute l'un de ceux qui attireront le plus l'attention.

     



    Un prototype grandeur nature du premier avion de transport de passagers entièrement conçu en Chine sera en effet montré pour la première fois au Salon Aérien de Zhuha.

     

    L'avion à réaction régional ARJ21-700,

    Le 10 novembre, un avion de combat Jian-10, de l'équipe de voltige aérienne de Bayi, lance des flèches fumigènes lors d'un vol à basse altitude.

    Demain, je me rends à Zhuhai et visiterai ce salon et assisterai aux démonstrations de l'armée de l'air chinoise . Vendredi je vais aux sources d'eau chaude de Doulmen - Zhuhai dont on m'a dit le plus grand bien, relaxation, massages. retour à Shenzhen samedi .