zhejiang

  • Saisie de 442 000 gélules toxiques dans la province du Zhejiang, mais des millions d'autres sont encore sur le marché

    001ec94a2715157225a103.jpg

    La police de Ninghai, dans la province chinoise du Zhejiang, tente de retrouver plusieurs millions de gélules toxiques vides vendues illégalement sur le marché, un incident majeur qui n'est pas sans rappeler un scandale similaire découvert en 2012 dans le pays.

    Onze personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire le 29 août, elles sont soupçonnées d'avoir produit et vendu des gélules toxiques, selon un communiqué des procureurs locaux ce mardi.

    Le 22 juillet, les forces de police et les responsables de l'Administration d'Etat pour l'industrie et le commerce (AEIC) avaient saisi quelque 442 000 gélules dans un atelier clandestin. Des analyses ont ensuite permis de détecter des niveaux de chrome 65 fois supérieurs à la normale dans ces gélules et leurs composants, pouvait-on lire dans le quotidien Modern Jinbao ce mardi.

    Le chrome peut entraîner des lésions aux organes comme le foie et les reins, bien que de tels cas n'aient pas encore été attribués à ce lot de gélules toxiques.

    Au total, près de 90 millions de ces gélules ont été fabriquées de février à juillet, avant d'être distribuées à quatre revendeurs qui sont, pour l'heure, toujours en cavale.

    La descente de police a également permis aux responsables de mettre la main sur plus de 800 kg de gélules semi-finies réalisées à partir de gélatine industrielle et de matières premières inutilisées.

    Parmi les suspects, Pan, 56 ans, a travaillé pour un fabricant de gélules avant que ce dernier ne parvienne plus à payer les salaires de ses employés. Faute de rémunération, il s'est alors emparé du matériel de production de la société qui l'employait.

    Après avoir embauché dix ouvriers, il a rapidement commencé à produire clandestinement des gélules dans un atelier qu'il louait dans le district de Xinchang (province du Zhejiang), c'est-à-dire à l'endroit même où un scandale de gélules infectées avait été révélé par la Télévision centrale de Chine (CCTV) en 2012.

    Cette année-là, la CCTV avait divulgué l'existence de gélules toxiques dans les provinces du Hebei, du Jiangxi et du Zhejiang.

    Les autorités avaient alors placé 45 individus en garde à vue, arrêté neuf suspects et découvert 77 millions de gélules fabriquées à partir de gélatine industrielle, rapportait à l'époque le Beijing Times.

    Au total, 39 producteurs de gélules vides ont obtenu une licence de l'AEIC, et aucun d'entre eux n'est enregistré dans le district de Ninghai, selon les données officielles de l'administration.

    Près de la moitié des producteurs de gélules sur le marché sont des entreprises de petite et de moyenne taille. Même s'il n'existe qu'un nombre limité de fabricants certifiés, il y a en réalité plus de 300 usines de fabrication de ces gélules dans le seul district de Xinchang, rapportait le Yangcheng Evening News en 2012.

  • La célèbre ville touristique Hangzhou cherche un nouveau Marco Polo à l'étranger pour promouvoir le tourisme

    P1000041.JPG

    La célèbre ville touristique de la province du Zhejiang a lancé une campagne internationale lundi, en offrant un salaire annuel de 40 000 euros à un ambassadeur d'image étranger, dans l'espoir d'attirer davantage de touristes d'outre-mer.

     

    Le candidat sélectionné profitera d'un voyage gratuit de 15 jours à Hangzhou et de la découverte des arts chinois traditionnels, comme le thé, la production de soie et les arts martiaux, a indiqué lundi au Global Times Hua Yunong, directeur du département de la publicité de la Commission du tourisme de Hangzhou.

     

    PB030087.JPG

     

    Le gagnant jouera le rôle principal dans le prochain film promotionnel de la ville, et agira comme consultant touristique. Il fera part de ses expériences sur quatre grands sites de réseaux sociaux étrangers : Facebook, Twitter, YouTube et Pinterest.

     

    « Hangzhou est une ville très connue en Asie, mais elle est moins célèbre dans d'autres régions comme l'Amérique et l'Australie », a déclaré Hua. « Nous aimerions utiliser Internet pour élargir notre marché. »

    hangzhou02.jpg

     

     

     

    Hangzhou a été décrite par le célèbre voyageur italien Marco Polo (1254-1324) comme « la ville la plus belle et la plus élégante du monde. »

     

    « Notre objectif est de trouver un Marco Polo contemporain », a révélé Hua. La campagne de recrutement se poursuivra jusqu'en avril 2014.

     

    Brendan Donnelly, étudiant irlandais en deuxième année à l'université de Technologie du Zhejiang à Hangzhou, qui a assisté à la cérémonie de lancement de la campagne, a estimé que le projet était très intéressant.

     

    « Les étrangers utilisent rarement les sites chinois de réseautage social. La campagne fera découvrir Hangzhou à plus d'étrangers », a-t-il déclaré au Global Times.

    PB030041.JPG

     

    En tant que ville internationale du tourisme, Hangzhou devrait être encouragée à utiliser des méthodes innovantes pour explorer son marché, a jugé Zhang Shangzheng, professeur de gestion à l'université du Tourisme de l'Anhui.

     

    Toutefois, de nombreux internautes ont critiqué le projet. « Cet argent devrait être utilisé pour permettre à plus de Chinois de connaître et d'hériter de leur culture », a affirmé un utilisateur de Sina Weibo au pseudonyme de Catsyy.

    PB030128.JPG

    P1000049.JPG

    Vu mon passé de guide bénévole à Hangzhou, je pourrais postuler, mais cette offre arrive 20 ans trop tard. 

  • La Belgique renforce le partenariat avec la Chine par un nouveau programme pour jeunes

    La Flandre de l'Ouest a décidé de lancer à partir de l'année prochaine un nouveau programme par lequel chaque année 16 étudiants ou jeunes enseignants au moins bénéficieront du soutien financier gouvernemental pour leur étude ou stage dans des universités ou des entreprises dans la province chinoise du Zhejiang, apprend-on de Gunter Pertry, vice-gouverneur de cette province belge en charge de l'éducation.

     

    B2_G8D3RGE1P010Subsidies01.jpg

    Lors d'une interview accordée à Xinhua, M. Pertry a expliqué que cette initiative du gouvernement de la Flandre de l'Ouest avait pour objectif de promouvoir la coopération stratégique avec le Zhejiang jumelé dans le domaine des échanges entre jeunes.

    La Chine a connu des changements considérables après des années de réformes significatives tant politiquement qu'économiquement, le boom de la Chine apporte des vagues d'opportunités, non seulement nos compagnies doivent les saisir, et aussi nos institutions éducationnelles ont besoin d'en prendre conscience, a indiqué M. Pertry.

    Les jeunes, c'est le futur, la Flandre de l'Ouest a donc décidé de mettre en place un structure de coopération éducationnelle substantielle avec le Zhejiang, souhaitant renforcer sa position dans l'économie mondiale, a expliqué M. Pertry.

     

    La Flandre de l'Ouest entretient des relations économiques étroites avec la Chine. Bekaert qui est le plus grand des investisseurs belges en Chine et un leader technologique et leader de marché mondial dans le domaine des solutions avancées basées sur la transformation des métaux et les revêtements, siège en Flandre de l'Ouest. Le port de Brugge, chef-lieu de la Flandre de l'Ouest, voit la participation d'investisseurs chinois à son développement.Shanghai International Port a racheté en 2010 40% du terminal APM du port de Zeebruges

     

     

    Lors d'une conférence consacrée à la promotion du nouveau programme, Dries Van de Poel, étudiant en psychologie, a trouvé que son stage dans le département des ressources humaines d'une entreprise au Zhejiang lui a permis de connaître des cultures d'entreprise différentes dans la mondialisation. Pieter Uvu, étudiant en MBA, a pour sa part estimé que le stage dans des conditions linguistique, culturelle et traditionnelle tout à fait différentes était un défi très intéressant.

    L'année dernière, la Flandre de l'Ouest avait envoyé dix étudiants ou jeunes enseignants au Zhejiang pour quelques mois d'étude ou de stage.

    M. Pertry a également annoncé que la Flandre de l'Ouest était prête à accueillir des étudiants ou stagiaires chinois.

  • Chine:des milliers de personnes rendent hommage au chauffeur de bus héros

    F201206071102113141418108.jpg

    La foule a fait ses adieux à Wu bin, le chauffeur de bus. Le corbillard transportant son corps lundi, dans une maison funéraire à Hangzhou, province du Zhejiang. Li Zhong

    La famille se dit reconnaissante du soutien du public mais refuse les dons.

    La famille d'un chauffeur de bus qui a protégé la vie de ses passagers après avoir été grièvement blessé par des débris de métal en projection, a refusé les dons lundi, alors que des milliers de personnes s’étaient rassemblées devant son domicile, dans la communauté de Hangzhou, province du Zhejiang, pour lui rendre hommage.

    Dans une lettre ouverte, la famille Wu Bin témoigne de sa reconnaissance envers tous ceux qui lui ont fait part de leur profonde sympathie alors qu'ils pleuraient la perte d'un être cher.

    Cependant, la famille a souligné qu'elle ne pouvait accepter d'argent du public, ni de dons en matériel ou sous quelque forme que ce soit, puisque l'aide financière avait abondé à la suite d’articles de presse relatant que Wu a mené une vie économe avec ses parents, sa femme et sa fille adolescente.

    "Nous allons gagner notre vie, prendre soin de nous-mêmes et des membres de la famille et mener une bonne vie», a déclaré la famille.

     Hero: chauffeur de bus Wu Bin, avec sa femme



    La soeur du chauffeur, Wu Bingxin, a également insisté sur le fait que la famille a été bien soutenue par les gouvernements provinciaux et municipaux, ainsi que par l’entreprise qui employait son frère.

    Wu, 48 ans, était le chauffeur d'un bus transportant 24 passagers sur une autoroute dans la province du Jiangsu, le 29 mai, quand il a été frappé par un fragment de métal projeté dans l’air, qui a fracassé le pare-brise.

    Bien que grièvement atteint, Wu a réussi à immobiliser son véhicule et faire en sorte que tous les passagers en sortent indemnes. Il est décédé dans un hôpital, le vendredi en raison de blessures graves au foie, au torse et à d'autres organes.

    Lundi, des milliers de personnes sont venues de toute la Chine au domicile de Wu et de la communauté pour dire adieu au héros dont le cercueil a été porté dans un salon funéraire.

    En raison de la grande foule, la police a dû boucler la route entre le domicile de Wu et le cimetière, et surveiller le cortège des personnes qui visitaient sa maison. Des centaines de couronnes ont été déposées autour de son appartement et des bannières ont été accrochées dans toute la communauté pour faire le deuil d’un bon voisin et d’un concitoyen modèle.

    Quand le cercueil portant le corps de Wu a été placé dans le corbillard et transporté à la maison funéraire, lundi, la foule s’est recueillie et plongée dans une grande tristesse. Une compagnie locale de taxis avait organisé un convoi pour escorter le corbillard en signe de respect.

    "L'héroïsme de Wu Bin m'a profondément impressionné et j’ai du mal à m’en remettre, plusieurs jours après avoir appris ce qu'il a fait», a déclaré Shen Wei, une enseignante de collège venue avec quatre de ses élèves pour rendre visite à la famille Wu pendant la pause déjeuner de lundi. "J'espère que son dévouement sera un enseignement pour mes étudiants et pourra se propager dans tous les milieux ."

    Wu Xinghua, une habitante des lieux , âgée de 84 ans, s’est déplacée jusque devant la maison de Wu pour lui dire adieu, malgré sa santé déclinante. Soutenu par sa fille et son petit-fils, la vieille dame en larmes, ne cessait de répéter aux journalistes qu'"il est un héros et je tiens à le remercier".

    Les chefs de gouvernement, y compris le chef du Parti provincial Hongzhu Zhao, ont également rendu visite à la famille Wu, à qui ont été attribués une somme de 500 000 yuans (79 000 dollars) en espèces et un appartement du centre-ville, de la part de l’entreprise de Wu et d'une fondation soutenue par le gouvernement.

    La police n'avait pas donné d’informations sur les causes de l'accident, lundi soir, mais les premiers indices de l'enquête suggèrent que la pièce de métal de 3,5 kg provenait d'un moyeu de frein originaire d'un autre véhicule. Plus de 20 véhicules à moteur pouvant être liés à l’accident ont été examinés.


  • L'acte héroïque d'un chauffeur d'autobus émeut toute la Chine

    131630955_21n.jpg

    Un chauffeur d'autobus, qui a possiblement sauvé la vie de 24 de ses passagers après avoir été mortellement blessé par un morceau de métal ayant subitement frappé le pare-brise de son autobus, a recueilli des éloges pour son exploit désintéressé.

    Wu Bin, un chauffeur d'autobus de 48 ans de Hangzhou, est mort des suites de ses blessures subies vendredi, trois jours après qu'une plaque de métal eut inexplicablement frappé le pare-brise de son autobus alors qu'il conduisait de Wuxi, province du Jiangsu, à Hangzhou, province du Zhejiang.

    Bien que l'accident ait gravement blessé M. Wu, une vidéo de surveillance le montre qui arrête l'autobus, allume les clignotants d'urgence, met le frein à main et conseille aux passagers de rester assis avant de lui-même s'effondrer des suites de ses blessures.



    « Je n'ai pas réalisé ce qui s'était produit jusqu'à ce que je voie le conducteur couvert de sang et le pare-brise fracassé », a déclaré un passager surnommé Zhou qui a été réveillé par le bruit.

    « Sans les efforts héroïques et l'éthique professionnelle du chauffeur, l'incident aurait pu se transformer en accident de la circulation provoquant de nombreuses victimes », a dit M. Zhou.

    La police de Wuxi enquête toujours sur les causes de l'accident.

    Des millions d'internautes ont témoigné leur respect envers M. Wu sur les sites de microblogage comme Weibo.com et QQ.com, et ils ont demandé aux autorités de découvrir comment l'accident s'était produit et de prendre soin des parents de M. Wu.

    Wu Bin, la sœur de M. Wu, a confié que son frère est une « personne ordinaire », mais que les mesures qu'il avait prises à la fin de sa vie ont inspiré de la fierté à sa famille.

    Wang Lizhen (au centre), l'épouse du chauffeur d'autobus Wu Bin, et des parents sont accablés de chagrin, dimanche. Le courage de M. Wu a frappé l'imagination du public.

    Wang Lizhen (au centre), l'épouse du chauffeur d'autobus Wu Bin, et des parents sont accablés de chagrin

    Les collègues de Wu ont été impressionnés, mais pas étonnés, d'entendre parler du courage de M. Wu.

    « Les détails de son travail quotidien montrent la qualité de son travail, et ils démontrent son vif sens des responsabilités », a déclaré Yu Wei, un collègue chauffeur d'autobus de la Hangzhou Long-Distance Passenger Transportation Company.

    La compagnie a affirmé que Wu avait conduit de manière sécuritaire et sans accident pour plus de 1 million de kilomètres et qu'il n'avait jamais fait l'objet de plaintes de la part de passagers.

    Le Dr Fang Zheng, qui a soigné M. Wu dans un hôpital de Wuxi, a été étonné d'apprendre que M. Wu avait pu arrêter l'autobus et diriger les passagers.

    « Son foie était gravement endommagé et trois côtes étaient fracturées. Dans de telles circonstances, il devait souffrir probablement beaucoup. J'ai été stupéfait de constater qu'il avait pu accomplir cela », a-t-il dit.

  • 12 millions de yuans pour récupérer un pétrolier saisi en Chine

    L'armateur du pétrolier français retenu en Chine offre 12,2 millions de yuans pour le récupérer
    Le cargo chinois « Huachi 8 » après la collision

    Selon la Cour maritime de Ningbo, dans la province du Zhejiang (est de la Chine), l'armateur du pétrolier français « Flandre » de la compagnie pétrolière belge Euronav, détenu à cause d'une collision avec le cargo chinois « Huachi 8 », a déclaré vouloir offrir 12,2 millions de yuans pour le récupérer.

    La collision s'est produite le 31 août vers 11 h 10, alors que le « Flandre », un pétrolier de 160 000 tonnes qui se rendait de Daxie (Ningbo) aux Émirats arabes unis, passait au large de Xiazhimen (province du Zhejiang). Suite à la collision, les sept marins à bord du cargo chinois sont tous tombés à la mer. Après les efforts du centre de recherches et de secours maritimes du Zhejiang et des départements maritimes de la province, une personne a été sauvée et six autres sont toujours portées disparues.

    Après la collision, les membres de la famille de Huang, marin chinois disparu dans l'accident, ont présenté le 7 septembre, avant le procès, une demande de saisie du pétrolier « Flandre », afin d'assurer le versement des indemnisations pour les marins disparus. Le juge responsable de la Cour a réglé immédiatement toutes les formalités et a rapidement procédé à la détention du pétrolier français, empêchant tout déplacement sans autorisation de la Cour.

    En vertu des lois chinoises, les navires étrangers retenus en Chine doivent être surveillés par des personnes désignées par la police frontalière. Tous ces frais sont à la charge de l'armateur du navire. Ne pouvant pas entrer en opération, le pétrolier détenu connaîtrait de grosses pertes, sans tenir compte des frais de surveillance et des risques causés par la saison des typhons. Les frais liés au retard de chargement et de déchargement sont également importants.

    L'armateur du pétrolier « Flandre » a contacté sa compagnie d'assurance qui lui offre 4,2 millions de yuans comme garantie d'indemnisation pour les familles des marins chinois disparus, et 8 millions de yuans comme garantie de dédommagement pour les dégâts causés au cargo « Huachi 8 ».

    Après la conclusion de l'accord de garantie, la Cour maritime de Ningbo a levé la détention du pétrolier « Flandre », en vertu de la loi.

    Le pétrolier français « Flandre »
  • LA CHINE DE NOS REVES EXISTE TOUJOURS

    Shaoxing, la Venise de l'Orient
     

    Située dans le centre-nord de la province du Zhejiang (est de la Chine), la ville de Shaoxing est une des premières villes culturelles chinoises ainsi qu'une ville touristique connue pour ses paysages magnifiques. Ville d'eau réputée pour ses ponts, son alcool chinois et sa calligraphie, Shaoxing est aussi la ville natale de nombreuses personnalités historiques chinoises, telles que le grand calligraphe de la dynastie de Dongjin, Wang Xizhi (303 - 361) ; le poète de la dynastie de Nansong, Lu You (1125 - 1210) ; l'écrivain Lu Xun (1881 - 1936) ; ou encore l'ancien premier ministre Zhou Enlai (1898 - 1976).



    En tant que bourg d'eau connu du sud du fleuve Yangsté, Shaoxing est surnommée la Venise de l'Orient. La ville est lauréate du prix d'honneur de l'habitat, et figure depuis 2008 sur la liste des villes de Chine où il fait bon vivre. Shaoxing a su conserver des paysages pittoresques depuis des siècles. Elle fut notamment l'une des premières villes historiques culturelles de niveau national, et possède le titre de ville touristique de premier rang de Chine.