yiwu

  • 1000 entrepreneurs chinois associés s'installent au Québec pour lancer un projet commercial d'un milliard de dollars

    150427_dt68f_yiwu-market_sn635.jpg

    Yiwu, la ville où l'on trouve tout sauf la surprise, selon le slogan

     

    La compagnie Min Ying Holdings a de très grandes ambitions pour son projet de Centre commercial de distribution internationale. Elle veut en faire une plaque tournante en Amérique du Nord pour permettre de commander directement, sans intermédiaire, des produits manufacturés aux usines chinoises [exemples : stylos, brosses à cheveux, jouets, vêtements...].

    Le Centre est inspiré du Yiwu International Trade Center, 300 Km au sud de Shanghai, qui regroupe 70 000 kiosques de produits où viennent acheter des produits chinois , les entreprises du monde entier. Selon le même principe, la version québécoise prendrait la forme d'un gigantesque hangar, de la taille d'un IKEA, divisé en centaines de kiosques de vente. Chaque homme d'affaires représenterait des produits manufacturés dans une usine chinoise.

    150428_jl73g_sol-saint-hubert-mitc_sn635.jpg

    Des associés sino-canadiens de Min Ying Holdings, enregistrés sous le nom MITC, ont fait une offre d'achat de plus de 3 millions de dollars sur un terrain de 56 000 mètres carrés devant le boulevard Moïse-Vincent, dans l'arrondissement Saint-Hubert. Il accueillera le Centre commercial de distribution internationale.

    L'ancien ministre libéral Martin Cauchon a agi comme lobbyiste pour le compte des entrepreneurs afin d'obtenir le terrain auprès de la Ville de Longueuil. Son mandat s'est terminé en décembre 2014. Le nouveau propriétaire de journaux est un connaisseur du monde des affaires en Chine. Il est toujours administrateur du Conseil d'affaires Canada-Chine et président de la section québécoise.

     

    Nouvelles en Bref

     

    Plus de 200 ouvriers chinois sont toujours bloqués au Népal après le séisme dévastateur survenu samedi dans le pays, a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Shen Danyang.Ces ouvriers travaillaient pour un projet hydroélectrique construit par la China International Water and Electric Corp. près de la frontière sino-népalaise. La centrale hydraulique en construction, située à 67 kilomètres de l'épicentre, a été gravement endommagée, a ajouté M. Shen.

    Forte d'une croissance effrénée depuis plusieurs décennies, la Chine compte de plus en plus de millionnaires. Ces nouveaux riches cherchent aujourd'hui à s'entourer de gardes du corps pour assurer leur sécurité mais aussi afficher leur réussite. le must sont les gardes du corps féminins, recherchés pour «leur discrétion et leur élégance».

    Le principal représentant de la Chine en Russie a confirmé lundi que l'Armée Populaire de Libération enverra, pour la première fois, un contingent prendre part à la grande parade de Moscou du mois prochain. La Russie va organiser de grandes célébrations marquant le 70e anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre patriotique -le terme utilisé dans ce pays pour désigner la Seconde Guerre mondiale- le 9 mai, dont un défilé militaire sur la Place Rouge.

     

     

     

     

  • J'ai visité le village du Pére Noël, il ne vient pas de Laponie mais de Yiwu en Chine!!!

    922769_1309174541YgM5.jpg

    imagesYAI2DKB7.jpg

    Dans les contes occidentaux, Noël est plein de mignons esprits immortels du nord qui construisent leurs cabanes dans la neige. On voit Père Noël sur un traineau , tiré par ses rennes.

    En fait , j'ai découvert où il vit quand il ne distribue pas ses cadeaux et où il les fabrique .

    En réalité, la plupart des cadeaux et des décorations de Noël sont produits dans la ville de Yiwu, à 300 km au sud de la métropole de Shanghai. Seulement, ce ne sont pas des esprits immortels, mais des ouvriers chinois qui travaillent 12 heures par jour pour approvisionner le marché international.

     

    sans-titre.png

    Il n'y a pas de manteau de neige, ni de grands sapins, mais 600 ateliers qui produisent toute la gamme des décorations de Noël, des sapins étincelants aux bonnets du père Noël.

    Quand on arrive à Yiwu, le chauffeur de taxi vous met directement au parfum. Ici, dit-il , on peut tout trouver sauf la surprise. C'est pour cela que les importateurs arrivent quotidiennement des quatre coins de la planète. Vous trouverez, ici, tous les objets de dévotion de tous les cultes, dans le même atelier vous verrez les Saintes Vierges qui seront bientôt sur les étals de Lourde. Dans un autre coin de l'atelier, tous les objets qui feront le bonheur des bouddhistes et les musulmans ne sont pas oubliés. Si vous avez une idée en tête , à Yiwu , vous trouverez la personne qui vous  fabriquera l'objet que vous désirez diffuser. C'est ainsi que c'est ici qu'est venu le concepteur de cette trompette dont j'ai oublié le nom, qui animait chaque match de football lors des championnats du monde en Afrique du Sud.

     

    c03fd559e5661604b7373e.jpg

    Si les Chinois des grandes villes connaissent Noël,   les gens qui travaillent à Yiwu , viennent pour la plus part de la campagne. Si , grâce à la mondialisation, presque tous les gens de Yiwu sont devenus riches, les travailleurs venant de la campagne, même si leur condition de vie à Yiwu est meilleure que dans les campagnes dont ils sont issus, travaillent pour des salaires médiocres . Salaires qui s'améliorent d'années en années car quand j'y suis allé la première fois en 2007 , on pouvait parler de salaires de misère. Sans oublier les conditions de travail déplorables à l'époque et qui sont ,disons passables, aujourd"hui.

    « Noël, c'est à peu près comme la fête du Printemps à l'étranger, je suppose. » s'interrogent des travailleurs , âgés entre 19 et 40 ans qui viennent de la campagne de Guizhou ( la province la plus pauvre de Chine). Ils teignent chaque jour 5 000 flocons de neige en rouge pour Noël.

     

    c03fd559e5661604b7373a.jpg

    Ces flocons rouges seront transportés au centre de distribution de Yiwu, où l'on trouve toutes sortes de gadgets comme des jouets, des fleurs en plastique, des parapluies, des vêtements, des horloges, des seaux d'eau...

    Ce complexe, le plus grand du monde selon l'ONU, comporte actuellement cinq divisions, dont une réservée aux produits de Noël.

    La distribution en ligne n'a malheureusement pas beaucoup contribué à la relance des ventes cette année, notamment sur le plan international. « Les commandes étrangères ont baissé, mais les commandes chinoises ont augmenté », a noté Cai Qinliang, directeur adjoint de l'Association de la production pour Noël de Yiwu. Noël est devenu omniprésent dans les grandes surfaces, les restaurants et hôtels des grandes villes chinoises.

    En fait, le Père Noël semble être plus célèbre que Jésus Christ en Chine, selon une observation de The Economist, magazine hebdomadaire britannique.

    c03fd559e5661604b73738.jpg

    c03fd559e5661604b73737.jpg

  • Un train chinois établi le record de la plus longue distance parcourue par un train dans l'histoire ferroviaire : 13 052 kilomètres entre la ville chinoise de Yiwu et Madrid

    133843762_14181717237561n.jpg

    Madrid était la destination ultime du train qui a établi mardi le record de la plus longue distance parcourue par un train dans l'histoire ferroviaire : 13 052 kilomètres entre la ville chinoise de Yiwu et la capitale espagnole.

    Le train, qui est arrivé à Madrid à 11 heures du matin (10 h GMT), avait quitté Yiwu le 18 novembre avec 40 wagons remplis d'une cargaison de 1 400 tonnes constituée d'articles de papeterie, de produits artisanaux et de marchandises pour le marché de Noël, et il repartira pour la Chine chargé de produits de luxe espagnols tels que jambons crus, huiles d'olive et vins.

    Les résultats de ce premier trajet historique seront évalués, l'objectif étant d'établir une liaison ferroviaire régulière entre la Chine et l'Espagne, avec des allers-retours qui pourraient commencer début 2015.

    Le transport ferroviaire comporte deux grands avantages : comparé au transport par bateau, les marchandises sont convoyées deux fois plus vite lorsqu'il s'agit de relier la Chine et l'Espagne, et comparé au transport routier, le train produit 62% de dioxyde de carbone de moins qu'un camion qui effectuerait le même trajet par la route.

    Ce marathon sur rails a traversé la Chine, le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l'Allemagne et la France, avant d'arriver en Espagne avec 30 des wagons qui faisaient partie du convoi au départ de Yiwu.

    La distance de 13 052 kilomètres entre Madrid et Yiwu est plus longue que la distance séparant le pôle Nord du pôle Sud. Le trajet n'a toutefois pas été effectué sur toute la distance avec le même personnel de bord ni avec la même locomotive.

    La locomotive a été remplacée environ tous les 800 kilomètres, tandis que le personnel était remplacé à chaque pays traversé. Des arrêts spéciaux ont été nécessaires dans les villes frontières de Dostyk (Kazakhstan), Brest (Biélorussie) et Irun (Espagne) afin de s'adapter aux différentes voies ferrées.

    Huang Yazhong, directeur des services chargés du commerce à l'ambassade de Chine à Madrid, a indiqué que ce voyage témoignait de la grande importance que la Chine accorde au renforcement de ses relations avec l'Europe, et il a remercié toutes les autorités qui ont contribué à rendre possible ce parcours historique.

    De son côté, la maire de Madrid, Ana Botella, a déclaré que les 13 052 km de voies ferrées qui avaient permis cette prouesse historique étaient comme "une nouvelle route de la soie pour le XXIe siècle, sauf que maintenant le commerce se fera dans les deux sens".

    yiwu-toys-market1.jpg

    A YIWU, ON TROUVE TOUT SAUF LA SURPRISE

     

  • Brazuca, le ballon du Mondial 2014, est fabriqué à Shenzhen(Chine du sud)

    c03fd54abadb1500f4be0f.jpg

    Le premier grand gagnant du mondial 2014 qui débute dans quelques jours au Brésil, est la Chine. Depuis plus d'un an, les usines de Yiwu pour le merchandising et de Shenzhen pour les maillots et ballons .

    Selon le Shenzhen Economic Daily, les ballons « Brazuca », nom choisi à l'issue d'un sondage réalisé auprès de plus d'un million de fans de football, sont fabriqués à Shenzhen, une ville chinoise de la province du Guangdong.

    La zone industrielle du village de Tianliao, située au nord-est de la ville, abrite des centaines d'usines et est considérée comme un complexe industriel important du delta du fleuve Zhujiang, lui-même surnommé « Usine du monde ». En réalité, le ballon Jabulani de la Coupe du monde 2010 avait lui aussi été fabriqué à cet endroit. Toutefois, en raison des règles de confidentialité imposées par Adidas, le nom du sous-traitant n'avait pas été divulgué.

    Le fabricant d'articles de sport allemand est devenu le fournisseur officiel des ballons du Mondial en 1970. La production des ballons était d'abord réalisée au Pakistan, puis en Thaïlande, pour finalement être confiée à deux usines chinoises : une usine de Shenzhen pour les ballons utilisés durant les matchs et une autre de Jiujiang (province du Jiangxi) pour les ballons d'entraînement.

    A quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde, l'usine de Shenzhen tourne à plein régime. En réalité, les ballons qui seront utilisés durant les matchs de la compétition ont déjà été envoyés au Brésil il y a deux mois par bateau. Les ballons qui y sont produits en ce moment sont donc destinés à la vente et sont disponibles pour 160 dollars (ou 110€) dans les boutiques Adidas.

    yiwu-toys-market.jpg

    Les marchandises venant de Yiwu , se retrouvent dans le monde entier

  • L'usine du père Noël est en Chine, à Yiwu

     

     

    Yiwu-Market-Export-Business-Agent.jpg

    Yiwu Market

     Yu Qiaofang, propriétaire de ZhengQiao Christmas Gifts, vise à présent les marchés brésilien et russe. Elle annonce d'ailleurs une hausse des ventes cette année.

    De fait, le Brésil est devenu la première destination des exportations de produits de Noël fabriqués à Yiwu. Ce sont en effet 12 % des exportations de Yiwu qui pénètrent le marché brésilien. Les exportations vers la Russie ont quant à elles augmenté spectaculairement et affichent une hausse de 300 % par rapport à l'an dernier.

    Le marché chinois n'est pas épargné lui non plus. La consommation intérieure continue en effet de croître dès lors que les Chinois sont de plus en plus nombreux à s'initier aux joies de la période de Noël.

    « L'an dernier, le marché chinois ne représentait que 10 % de nos ventes. Cette année, 20 % de nos produits sont destinés aux consommateurs locaux », explique Wang Jinjing, propriétaire de Xinyuan Christmas.

    Il y a quelques années, la fête de Noël en Chine était confinée aux salons des hôtels internationaux qui organisaient des "Christmas Party" maintenant les magasins vendent de nombreux sapins et toute la décoration. Les vendeurs et vendeuses dans les magasins d'articles cadeaux et dans les grandes surfaces arborent tous le calot du père Noël et les centres commerciaux diffusent des chants de Noël.

    Malgré cela , « La compétition est rude cette année. En 2011, quelques 400 entreprises étaient spécialisées dans la fabrication des produits de Noël, elles étaient 500 en 2012, et cette année elles sont près de 750. Ainsi, les entreprises doivent se partager des parts du gâteau plus petites », commente Chen Jinlin, secrétaire générale de l'Association des articles de Noël de Yiwu.

     

    yiwu.jpg

    Yiwu, une ville de la province du Zhejiang qui a énormément bénéficié de ce qui fut le modèle de croissance chinois axé sur les exportations. Arrivé à la gare de Yiwu, on est directement mis dans le bain. "Bienvenue à Yipu où vous pouvez tout trouver, sauf la surprise" , nous dit-on en guise d'accueil.

    Voici à nouveau venue la saison des Jingle Bells, Mistleto et autres chants de Noël. Alors que vous vous apprêtez justement à fêter Noël, pourquoi ne pas jeter un œil à la ville où toutes ces décorations voient le jour.

    Dans cette ville de moins d'un million d'habitants, on dénombre pas moins de 750 entreprises spécialisées dans la fabrication et la vente de décorations de Noël. Pourtant, dans une conjoncture peu favorable où le coût de la main-d'œuvre augmente et l'euro est affaibli, comment se portent les entreprises chinoises qui font affaires à l'étranger cette année?

    Shen Minhua, propriétaire de LeiRen Christmas, est spécialisée dans la fabrication des décorations de Noël. Selon ses dires, les ventes de cette année sont, dans l'ensemble, quasiment similaires à celles de l'an dernier, bien que les commandes en provenance d'Europe aient légèrement  chuté.

    A voir les stands débordants de marchandises destinées au Mondial de football qui aura lieu au Brésil cette année , je me dis qu'on ne doit pas se faire de soucis pour les commerçants de Yiwu et si j'ai croisé moins d'Européens , j'ai remarqué que les visiteurs du Moyen-Orient et d'Afrique était en augmentation exponentielle.

     

    yiwu-toys-market1.jpg

  • Chine : 70e anniversaire d'un massacre perpétré par le Japon à l'aide d'armes bactériologiques

    Une cérémonie s'est tenue dimanche dans la province du Zhejiang (est) à la mémoire des victimes de la guerre bactériologique menée il y a 70 ans par les agresseurs japonais.

     

    L'armée japonaise avait ainsi utilisé des bombes bactériologiques dans une attaque sur Chongshan, avant d'incendier ce village le 18 novembre 1942 afin d'en détruire les preuves, faisant 176 morts.

    "Bien que la force d'une seule personne soit limitée, je voudrais à travers mes efforts faire découvrir à davantage de Japonais ce qui s'est réellement passé", a déclaré Nishisato Fuyuko, une journaliste japonaise participant à cette cérémonie.

    Selon elle, peu de Japonais réalisent que les tensions actuelles entre la Chine et le Japon découlent de faits historiques.

     

    Nishisato Fuyuko s'est fait connaître en participant à la production d'un documentaire télévisé sur l'Unité 731, l'unité de recherche bactériologique de l'Armée impériale japonaise. Le documentaire raconte les exactions de cette troupe japonaise qui a recruté des scientifiques pour développer et utiliser des armes bactériologiques en Chine.

    Les agresseurs japonais ont ainsi lâché des bombes bactériologiques sur le village de Chongshan le 3 septembre 1942, causant un mois plus tard une épidémie. Des troupes japonaises, dont l'unité 731, sont ensuite entrées dans ce village en novembre 1942 pour y prélever des échantillons sur des cadavres et effectuer des expérimentations sur des personnes vivantes, notamment des vivisections sans anesthésie.

    D'après des documents locaux, 1.318 personnes ont été tuées à Yiwu, ville de la province du Zhejiang, au cours de cette guerre bactériologique.

  • CHINE , LE MARCHE DE GROS DE YIWU

    Nouveau marché de gros à Yiwu

    Yiwu-Market-Export-Business-Agent.jpg

     

    Quand nous sommes débarqué du train à la gare de Yifu , notre hôte donnait immédiatement le ton en nous déclarant : " A Yifu , vous trouverez tout , sauf la surprise. Vous pouvez venir avec n'importe quel projet , on vous le fabrique".

    Si comme tout le monde , ils ont été affecté par la crise qui a frappé le monde économique et spécialement les exportations , les commerçants d'Yiwu , jadis petit village, sont doués de ressources inestimables et ont su rebondir à la première occasion.2007121215521299057.jpg

    Une nouvelle opportunité s'est ouverte aux entrepreneurs dans le Zhejiang. Un service de vente en gros destinés aux vendeurs en ligne est désormais ouvert à Yiwu. Cette initiative répond aux inquiétudes d'incompatibilité en termes de capital et de stocks excessifs pour les boutiques en ligne.

    Les structures traditionnelles de marchés pour les professionnels avaient montré leurs limites face à l'émergence des boutiques en ligne.De nouveaux système d'approvisionnement émergents permettant aux vendeurs d'être très compétitifs.

    Vendeur en ligne

    "Je viens ici parce qu'il y a davantage de choix et que ces produits sont très populaires sur internet. Ils sont également moins chers que sur les marchés traditionnels."

    Le concept d'approvisionnement pour les vendeurs en ligne a été créé par M. Wu, un habitant de Yiwu, ayant été lui-même vendeur sur Taobao. Désormais il fournit les produits dont ont besoin ces détaillants avec une structure s'apparentant à un entrepôt destiné aux vendeurs en ligne.

    Wu Qingwei Fournisseur

    "Plusieurs milliers de boutiques en ligne se sont établies à Liucun. Nous leurs fournissons des produits comme le ferait un entrepôt."

     

    yiwu-toys-market1.jpg



    M. Wu envisage de généraliser son modèle à l'ensemble du pays et a pour celà rencontré de nombreux vendeurs en ligne à l'occasion d'évenements organisés dans différentes villes du pays.

     

    images.jpg

     

  • A YIWU, ON TROUVE TOUT SAUF LA SURPRISE.

    Yiwu: réussite du plus grand fabricant de bijouterie fantaisie au monde face à la crise financière

    "La crise financière mondiale n'affecte pas mon entreprise, et le chiffre d'affaires pourrait augmenter de 15% à 18% cette année", déclare Linda Zhou, présidente de Neoglory Holdings Group Co., Ltd, le plus grand fabricant de bijouterie fantaisie au monde implanté à Yiwu, dans la province chinoise du Zhejiang.

    "J'avais un mauvais pressentiment à propos du marché américain au début de l'année, c'est pourquoi j'ai modifié ma stratégie d'exportation", fait savoir Linda Zhou au cours d'une interview accordée exclusivement à l'agence de presse XInhua (Chine Nouvelle), expliquant que "les marchés américains et européens ne représentent pour l'instant que 20% des exportations de mon entreprise".

    Selon elle, les entreprises dépendant des exportations vers les Etats-Unis et l'Europe sont gravement atteintes par la crise financière, qui s'est propagée des Etats-Unis vers l'Europe et l'Asie.

    En 2005, le marché américain représentait encore 80% des exportations de Neoglory, mais une visite à New York en avril 2008 a changé la structure de cette entreprise.

    "A New York, mes partenaires m'ont dit que les clients étaient moins nombreux qu'avant, et que le chiffre d'affaires a chuté de 75% . A ce moment-là, je me suis dit qu'il y avait un gros problème sur le marché américain, et j'ai donc tout de suite décidé d'améliorer la structure des exportations pour être moins dépendante du marché américain".

    "La crise des commerçants américains aurait été celle de Yiwu 6 mois après", dit-elle, ajoutant que "si je n'avais pas changé de stratégie, j'aurais été gravement affectée par la crise financière".

    "En 2000, Il n'y avait qu'une dizaine de boutiques de bijouterie fantaisie dans les centres commerciaux européens et américains. Mais en 2007, le nombre de ces boutiques a atteint 30 ou plus. Le pire, c'est qu'ils avaient toujours les même produits. Afin d'attirer les clients, ils se livraient à une concurrence farouche. Eux, ils ne savaient pas que la compétitivité se traduisait par la qualité et l'offre de nouveaux produits", ajoute-t-elle.

    Après avoir fixé son objectif, elle s'est rendue en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Russie, en Espagne et au Mexique, pour "entrer sur les marchés émergents".

    Aujourd'hui, Neoglory possède 12 centres de distribution et une dizaine de boutiques supplémentaires dans 6 pays étrangers.

    L'autre atout de Neoglory, c'est sa capacité à innover. "Nous avons une équipe de recherche et de développement de 300 hommes, qui représentent environ 10% des employés du groupe", ajoute la patrone de Neoglory, qui crée chaque jour une centaine de nouveaux produits.

    "L'innovation est très importante pour les fabricants de bijouterie fantaisie. Les jeunes filles, en particulier, aiment toujours les produits à la mode", souligne Linda Zhou, qui est également présidente de l'Association des fabricants de bijouterie de la province du Zhejiang.

    A propos de l'avenir du secteur de la fabrication de bijouterie fantaisie, Linda Zhou se déclare optimiste: "C'est vrai qu'environ mille petites entreprises ont fermé ou fermeront leurs portes à cause de la crise financière. Mais les bijoux fantaisie, comme la nourriture, sont des produits de consommation courante, tout le monde en a besoin dans la vie quotidienne. En plus, les produits de Yiwu sont très compétitifs sur le marché international. Si les acheteurs ne viennent pas à Yiwu, alors où vont-ils?"

    Selon elle, le secteur de la bijouterie fantaisie devrait connaître un développement stable dans les années à venir en Chine, parce que, au moins, le marché domestique reste très dynamique pour l'instant, suite à l'adoption par le gouvernement chinois d'un plan de relance évalué à 4 000 milliards de yuans.

    A Yiwu, le secteur de la bijouterie fantaisie a créé une chaîne industrielle complète, on peut y trouver mille sortes de matières premières en une journée. Aujourd'hui, 150 000 hommes travaillent dans le secteur, qui regroupe environ 3 000 entreprises.