yangtzé

  • Naufrage sur le Yangzi : les survivants se remémorent des instants de terreur alors que prières publiques sont organisées à la mémoire des victimes

    002564bb44f716db5fb202.jpg

    Quatre des quatorze survivants ont confié leur récit de la catastrophe maritime survenue lundi soir sur le fleuve yangzi, dont le bilan est actuellement de 18 morts confirmés. Des centaines de personnes sont toujours portées disparues.

     

    Wu Jianqiang, 58 ans, touriste

    « Je serais mort si ma femme n'avait pas lâché ma main au dernier moment », a raconté Wu Jianqiang, qui fut la première personne à appeler la police lundi, après l'accident.

    Wu et sa femme, Li Xiuzhen, viennent de Tianjin. Il se trouvaient à bord de l'Etoile de l'Orient dans le cadre d'un voyage organisé lors que le bateau a coulé.

    Selon Wu, les deux conjoints étaient étendus sur leur lit, main dans la main, quand le navire s'est incliné. C'est alors que le lit est tombé et que Li Xiuzhen s'est retrouvée coincée.

    Wu a tenté de libérer sa femme, mais en vain. « Lâche ! » a soudain crié Li.

    Abasourdi par cette demande, Wu a relâché son étreinte sur la main de Li, puis s'est retrouvé propulsé par l'eau hors du bateau. C'est à ce moment-là que le bateau s'est complètement retourné.

    Wu a nagé pendant plusieurs minutes avant d'être secouru.

    Sa femme compte toujours parmi les disparus.

     

     

    Xie Lin (pseudonyme), 52 ans, touriste

    Xie Lin était loin d'imaginer que son tabagisme, dont sa femme se plaignait souvent, lui sauverait un jour la vie.

    Lundi soir, Xie, qui participait à un voyage organisé de douze jours avec sa femme, avait été invité à jouer aux cartes avec d'autres passagers. Mais la partie ayant finalement été annulée, Xie a décidé de se coucher tôt.

    Il est ensuite sorti sur le pont du bateau pour fumer une cigarette, le règlement l'interdisant à l'intérieur des cabines. Sa femme était déjà endormie.

    C'est quand il est revenu, environ dix minutes plus tard, que le navire a commencé à pencher.

    « Un énorme courant d'eau m'a soulevé et je ne pouvais pas contrôler mon corps », s'est rappelé Xie, « mais je me suis dit que si je voulais revoir le ciel, je devais sortir de là ». Comme il peinait à maintenir son corps hors de l'eau, Xie a attrapé une bouée de sauvetage et a mis ses pieds dans un seau en plastique. « J'ai pensé que tout ce qui est en plastique devait forcément flotter ».

    Plus tard, Xie a trouvé un autre survivant et tous deux ont été secourus par un bateau après avoir dérivé pendant plusieurs heures dans l'eau froide et sous la pluie.

    Xie a appelé son fils à Shanghai et lui a dit « ta mère nous a quittés ».

     

     

    Zhu Hongmei, 65 ans, touriste

    Au moment du naufrage, Zhu Hongmei, une femme de 67 ans originaire de Nanjing, était prisonnière au fond du bateau. Mais plus tard, lorsque le navire a chaviré, sa tête s'est retrouvée hors de l'eau.

    Elle est alors montée sur une armoire et a trouvé une barre de fer, avec laquelle elle a commencé à frapper la coque du navire.

    Un plongeur l'a extraite de l'eau 17 heures après l'accident.

    « Mon mari était aussi à bord du navire mais je n'ai pas pu le retrouver », a déclaré Zhu.

     

    Zhang Hui, 43 ans, employé d'une agence de voyage

    « Tout d'un coup, une tempête c'est levée, avec des éclairs puissants et de fortes pluies qui martelaient le côté droit du bateau. Même avec les fenêtres fermées, on pouvait voir de l'eau entrer dans nos cabines », a raconté le rescapé dans un hôpital de Yueyang, dans la province du Hunan, où il a été secouru.

    Vingt minutes plus tard, le navire s'est incliné de 45 degrés, et Zhang a dit à ses collègues qu'ils avaient de « gros problèmes ». Quelques secondes plus tard, le bateau a commencé à chavirer.

    Zhang, qui ne savait pas nager, a immédiatement attrapé un gilet de sauvetage. Le temps de l'enfiler, la fenêtre de la cabine était déjà au-dessus de sa tête et le niveau de l'eau montait dans le bateau. Avec l'un de ses collègues, il s'est hissé jusqu'au hublot et a sauté dans l'eau.

    Mais de nombreux passagers de l'Etoile de l'Orient n'ont pas eu le temps d'enfiler un gilet de sauvetage tant le navire a sombré rapidement, a déclaré Zhang.

    « J'entendais des gens crier autour de moi », a décrit Zhang.

    Il a commencé à se laisser flotter sur le fleuve, souvent secoué par les énormes vagues causées par la tempête. Ce n'est que peu avant l'aube qu'il a aperçu la rive. Après avoir utilisé ses dernières forces pour grimper sur le rivage, le miraculé a constaté qu'il se trouvait dans la province voisine du Hunan.

    « Je suis vivant » est la première chose que Zhang a dit à sa femme lorsqu'il l'a eue au téléphone.

     

    002564bb44f716db75ae17.jpg

     

    Des centaines de personnes se sont rassemblées sur une place publique à Jianli, dans la province du Hubei, tenant des bougies et des fleurs et priant pour les passagers du bateau de croisière Eastern Star qui a sombré sur le fleuve Yangtsé, le 4 juin.

     

  • Un navire ,pris par un typhon,fait naufrage dans le Yangzi avec 458 personnes à son bord

    002564bb44f716d768cc02.jpg

     

    Un navire transportant 458 personnes a fait naufrage lundi soir dans la section du Hubei du fleuve Yangtzi.

    Le bateau, baptisé Dongfangzhixing (« étoile de l'Orient »), a sombré aux environs de 21h28 dans la région de Jianli (province du Hubei), selon l'Administration de la navigation du fleuve Yangzi.

    Le capitaine et le chef mécanicien, qui ont été secourus, ont déclaré que le navire avait sombré rapidement après avoir été pris dans un typhon.

    Il était parti de Nanjing, la capital de la province du Jiangsu (est), pour se rendre à Chongqing, ville du sud-ouest de la Chine.

    A son bord se trouvaient 405 passagers chinois, cinq employés d'une agence de voyage et 47 membre de l'équipage, selon l'Administration.

    Huit personnes ont été secourues.

    Le président Xi Jinping a dépêché une équipe de travail du Conseil des affaires d'état sur les lieux pour diriger les travaux de recherche et de sauvetage, et a donné l'ordre aux provinces du Hubei et de Chongqing ainsi qu'aux autorités compétentes de tout mettre en œuvre pour rechercher et secourir les victimes, et gérer au mieux les conséquences de l'accident.

    Il a également ordonné que les mesures de sécurité publique soient renforcées et la sécurité des personnes assurée.

    Le Premier ministre chinois Li Keqiang a chargé une équipe de travail du Conseil des affaires d'Etat de se rendre d'urgence sur les lieux pour diriger le travail de recherche et de sauvetage et a demandé au ministère des Transport et aux autorités concernées de mobiliser toutes les ressources disponibles pour accélérer le travail de recherche et de sauvetage ainsi que le traitement des victimes.

    Li Keqiang est en route pour le lieu du naufrage où il dirigera les opérations de sauvetage et le traitement des situations d'urgence.

    Les opérations de secours sont rendues difficiles par un vent violent et de fortes pluies.

  • Mise en service du plus grand ouvrage d'art en Chine depuis le Grand Canal et la Grande muraille

    002564bb44f715f78b7408.jpg

    Le nouveau Grand canal commence à acheminer de l'eau vers le nord

     

    Un réseau de canaux et de pipelines s'étendant sur 1.400 km a commencé vendredi à acheminer de l'eau depuis le Yangtsé, le plus long fleuve de Chine et le troisième du monde, vers les régions arides du nord du pays, dont Beijing.

    L'entrée en service de ce tronçon marque un grand progrès dans le gigantesque projet d'adduction d'eau du sud vers le nord, le plus grand projet du monde dont le coût a été estimé à 500 milliards de yuans (environ 60 milliards d'€).

    Le projet, qui vise à remédier aux pénuries d'eau dans le nord, est une autre remarquable réalisation de la Chine. Le Grand canal Beijing-Hangzhou, la plus grande rivière artificielle du monde, a été construit au XIIIe siècle et dont les parties les plus anciennes remontent au Ve siècle av. J.-C., constituait la principale voie de navigation pour le transport des céréales entre le nord et le sud dans la Chine ancienne.La longueur totale du canal est de 1 930 km.

    Le tronçon central de ce nouvel ouvrage , première phase du projet, s'étend sur 1.432 km et peut acheminer 9,5 milliards de mètres cubes d'eau par an depuis le réservoir de Danjiangkou, dans la province du Hubei (centre), vers les provinces du Henan et du Hebei, et les municipalités de Beijing et de Tianjin.

    002564bb44f715f78b7407.jpg

     

  • Interdictions saisonnières de pêche sur la rivière des Perles et le fleuve Yangtze, afin de protéger les écosystèmes locaux

    ca3812411.jpg

    Les interdictions saisonnières de pêche sur la rivière des Perles et les cours moyens et inférieurs du fleuve Yangtze, a pris effet ce lundi, dans un effort de stopper la chute des stocks de poissons et protéger les écosystèmes locaux.

    L'interdiction de la rivière des Perles, la troisième plus longue rivière en Chine, couvre environ 5 365 km, comprenant ses affluents et plus de 1 300 kilomètres carrés de lacs, qui s'étend dans le Guangdong, le Yunnan, le Guizhou, le Hunan, le Jiangxi et le Guangxi, affectant près de 114 000 pêcheurs.

    Certaines sources auprès du Bureau de pêche en mer de Chine méridionale relevant du Ministère de l'Agriculture a déclaré que chaque pêcheur touchés recevront 1100 yuans (177 $) de subventions gouvernementales au cours de cette interdiction.

     

    delta-du-mekong.jpg



    Lin Jianzhi, directeur de la succursale du Bureau de Zhaoqing, a ajouté que chaque bateau de pêche se verra accorder une indemnisation de près de 6 000 yuans.

    «Après deux années de mise en oeuvre, les pêcheurs le long de la rivière ont soutenu cette initiative.

    «Ils reconnaissent que cette mesure leur sera bénéfique sur le long terme, en termes de nombre de poissons dans l'avenir», a déclaré Liu Tianrong, directeur adjoint du bureau.

    Le responsable a expliqué que les interdictions précédentes avaient amélioré le nombre de variétés de poissons et l'augmentation des revenus des pêcheurs.

    guangdong-map-2.gif



    En précisant qu'en 2012, par exemple, le nombre de poissons nouvellement éclos dans la rivière des Perles a été multiplié par neuf, seulement un an après la mise en place de cette interdiction.

    «Certaines activités illégales telles que la capture de poissons avec des batteries électriques ont été considérablement réduites, ce qui aidera également à protéger l'écologie de la rivière», a fait remarquer M.Liu.

    Dans la zone du fleuve Yangtze, cette prohibition d'une durée de trois mois, en dépit de quelques écologistes qui réclament un mouvement annuel (en place depuis 2002), a peu fait pour améliorer l'écosystème, la faune du plus long fleuve d'Asie, ou des régions avoisinantes.

    Les autorités locales ont encouragé l'interdiction depuis la fin du mois dernier, afin de sensibiliser les pêcheurs et sont prêts à envoyer des équipes d'inspection pour s'assurer que cette restriction, qui affecte près de 140 000 pêcheurs dans dix villes et provinces le long d'un tronçon de 120 km de la rivière, soit strictement appliquée.

    F201304021603543247526084.jpg

    Le 1er avril, un bateau de pêche est ancré sur le fleuve Yangtsé à Yichang, la province du Hubei. [Photo par Zhou Jianping/Asianewsphoto].

  • Pour la sauvegarde du marsouin aptère du Yangtsé aussi appelé‘cochon de rivière'

    F201208231625562009926611.jpg

    Une femme appelant à la protection du marsouin aptère du Yangtsé, aussi appelé cochon de rivière, visite d'un marsouin aptère à l'Aquarium des dauphins d'eau douce de Wuhan dans la capitale de la province du Hubei [Photo / China Daily]

     

    Malgré son travail acharné au cours des dernières années pour aider le marsouin aptère du Yangtsé à survivre, Yaping Xu est toujours pessimiste sur le sort de cet espèce menacée.

    "Le nombre des cétacés du fleuve est en déclin et je crains qu'ils risquent de disparaître dans les prochaines années, au lieu des dix ans estimés par certains experts, si nous ne prenons pas des mesures supplémentaires afin de les protéger", a dit Xu.

    Xu a créé la Société de conservation des marsouins du Yangtsé en janvier dernier. Il passe le plus clair de son temps avec d'autres membres de la société qui patrouillent sur le lac Dongting et le partage des idées pour la sauvegarde avec les autorités locales.

    Le marsouin aptère, aussi appelé‘cochon de rivière', ne se trouve que dans le cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé et dans les lacs Poyang et Dongting, les deux plus grands lacs d'eau douce en Chine, qui sont liés au Yangtsé.

    Même si autrefois commun dans la rivière, il reste aujourd'hui seulement 1000 marsouins et la population est en baisse à un rythme annuel de plus de 6%, a indiqué Wang Ding, ancien directeur adjoint de l'Institut d'hydrobiologie de l'Académie chinoise des Sciences.

    (C)Institute of Hydrobiology, Chinese Academy of Sciences.jpg
    "Nous avons réalisé un nouveau plan pour protéger le marsouin aptère du Yangtsé, qui a été mis en avant par l'opinion publique avec de nombreux commentaires. Plan qui devrait être réalisé au cours de deuxième semestre cette année" a souligné Wang.

    Les mesures comprennent la construction de nouvelles réserves et l'interdiction de la pêche dans les réserves nationales du marsouin aptère du Yangtsé tout au long de l'année.

    "Nous espérons que la tendance à la baisse se renversera dans les dix prochaines années", a déclaré Wang. "La pollution, la surpêche, la circulation de l'eau chargée et la construction de centrales hydroélectriques - tout cela a entraîner la destruction de leur habitat naturel pour les conduire bientôt à l'extinction.".

    Pour Wang, la surpêche épuise les sources de nourriture et est la cause majeure du déclin des marsouins aptères du Yangtsé.

    "La pêche dans le Yangtsé ne représente qu'une très petite partie de la production totale de la pêche en eau douce en Chine, alors je pense que nous pouvons nous permettre d'imposer une interdiction totale de la pêche le long de l'ensemble du fleuve", a souligné Wang.

    Dans le cadre du nouveau plan du ministère de l'Agriculture, la pêche doit être interdite toute l'année dans les réserves nationales du marsouins aptère du Yangtsé et les pêcheurs seront encouragés à quitter la pêche et se tourner vers d'autres moyens pour gagner leur vie.

    "Pour autant que je sache, la plupart des pêcheurs veulent cesser la pêche», a déclaré Fan Qingui, un membre de la société de conservation des marsouins du Yangtsé basé à Yueyang, la province du Hunan.

    Cependant, les pêcheurs font face à de nombreux défis lorsqu'ils cherchent une nouvelle vie sur terre, a reconnu Xu.

    «Le plus gros problème est que la plupart des pêcheurs le long du Yangtsé sont analphabètes», a-t-il fait remarquer. "Ils n'ont pas de compétences autres que la pêche et éprouvent des difficultés à accepter de nouvelles choses. Beaucoup n'osent pas quitter la pêche et chercher un autre travail. »

  • Le marsouin du Yangtsé est menacé d'extinction

    00114321088d10fb641a19.jpg

    00114321088d10fb63c517.jpg

    Récemment, plusieurs cas de morts de marsouin du Yangtsé se sont produits vers Dongting. Depuis le 3 mars, dix marsouins aptères ont été trouvés morts dans le lac. Six cadavres ont été retrouvés entre le 9 et le 15 avril. Cet animal, qui semble toujours sourire, vit dans le fleuve Yangtsé. Baptisé « le panda aquatique », il est protégé au deuxième niveau national et appartient aux 13 espèces emblématiques de la planète reconnues par le Fonds mondial pour la nature.

    00114321088d10fb640418.jpg

     

     Le marsouin du Yangtsé et le Lipote vexillifer sont les seuls deux types de cétacés du fleuve Yangtsé. En 2002, le seul Lipote vexillifer élevé en captivité en Chine est décédé. Après une expédition scientifique en 2006, des experts ont annoncé la très probable extinction de ce dauphin de rivière, une espèce qui existait depuis vingt millions d'années. Ces morts récentes font monter le taux de mortalité du marsouin aptère à un niveau de 5 à 10 %. Selon Wang Kexiong, expert de bureau de recherche sur les animaux aquatiques de l'Académie chinoise des sciences, le marsouin du Yangtsé vit dans un mauvais environnement. Le transport marin, l'exploitation de sables, le changement climatique et la pollution de l'eau sont les principales causes de la mort de l'animal.

    00114321088d10fb64341c.jpg

    00114321088d10fb642e1b.jpg

     

  • La ville chinoise de Rugao sacrée ville mondiale de la longévité

    F201110271511091327610713.jpg Située à la croisée des deux « ceintures économiques » du littoral et du Yangtzé, et tout près de Shanghai, la municipalité de Rugao est séparée des villes de Suzhou et de Wuxi entre autres par le Yangtzé. Elle compte sous sa juridiction 20 bourgs et deux zones de développement économique. D'une population de 1,45 million d'habitants répartis sur 1.477 km ², Rugao a été l'une des premières agglomérations du delta du Yangtzé citées dans les livres d'histoire. A l'époque de la République de Chine (1912-1949), Rugao était le premier district du pays. Située dans le delta du Yangtzé et dans la zone économique de Shanghai, la municipalité de Rugao figure parmi les « Cent districts et municipalités les plus importants » du pays, en terme de compétitivité et de puissance économique. Elle a d'ailleurs reçu plusieurs prix honorifiques : prix de la ville touristique de Chine, prix de la zone de démonstration écologique du pays, prix de la ville du delta du Yangtzé méritant le plus d'investissements. Elle a été aussi récompensée par la province du Jiangsu pour ses mesures en matière de civilité, de propreté et d'hygiène. 

     

    En plus de ces titres et récompenses , Rugao peut ajouter une reconnaissance internationale celle de "Ville mondiale de la longévité"

    La cérémonie de remise de la plaque de « Ville mondiale de la longévité » pour la ville chinoise de Rugao a eu lieu le 25 octobre au Palais de l'Assemblée du Peuple par l'International Natural Medicine Society, le Comité de certification des Villes mondiales de la longévité et le gouvernement local de la ville de Rugao dans le Jiangsu. Cette ville chinoise est devenue la sixième ville qui a obtenu le titre de la ville de la longévité dans le monde.

    Selon certaines sources, il y a actuellement cinq villes et régions qui détiennent le titre de ville mondiale de la longévité. Ce sont Bama au Guangxi et Hetian au Xinjiang en Chine, Hunza au Pakistan, la région du Caucase du sud et Vilcabamba en Equateur qui se trouvent tous dans une zone fraiche et en altitude ou en région montagneuse. Seule la ville de Rugao se situe dans une région littorale.

    Au présent, sur les 1,41 million d'habitants de Rugao, il y a 265 personnes âgées de plus de cent ans, plus de 9 000 personnes de plus de 90 ans et 58 000 personnes de plus de 80 ans.

     

    F201110271510461271926114.jpg

     

    Les bonsaïs de Rugao

     

    A Rugao, l'art des bonsaïs ( penjing en chinois) qui remonte à l'époque Song (960-1279), connaît sa prospérité sous les Ming (1368-1644) et les Qing (1644-1911). Le penjing de Rugao s'est imposé comme l'une des sept écoles d'arbres miniatures de la Chine, grâce à son style original qui consiste à créer des arbres miniatures dont les formes évoquent les silhouettes grâcieuses de jeunes filles à la chevelure soyeuse. Depuis le début des années 1980, quelque 6.000 bonsaïs crées à Rugao ont obtenu des prix en Chine et à l'étranger. A Zhongnanhai, siège des autorités centrales de la Chine, dans la résidence des hôtes d'Etat de Daiyutai et au mémorial du président Mao Zedong (1893-1976), il est également possible de voir ces plantes miniatures d'agrément.

     

     

    D'ailleurs, la municipalité de Rugao est l'une des principales pépinières de plantes d'agrément du pays et l'une des principales bases d'exportation de bonsaïs. Elle approvisionne une vingtaine de provinces, de régions autonomes et de municipalités relevant directement des autorités centrales de la Chine, ainsi que Hong Kong, et exporte en Hollande, Italie et au Japon.

     

    F201110271510469833214837.jpg

    Une perle au bord du Yangtzé

     

    Rugao connaît actuellement plusieurs phases de travaux qui pourraient bien en faire un port national de première catégorie. La municipalité démontre déjà un potentiel de développement inégalé parmi les villes riveraines du Yangtzé. Sur la rive du Yangtzé qui traverse Rugao sur 48 km , 30 quais sont en cours d'aménagement pour favoriser la navigation et les activités portuaires. Les deux chenaux construits sur le fleuve vont permettre le passage de bateaux de 100.000 tonnes. Et les larges étendues de sable et de vase de la rive du fleuve vont permettre de développer des projets de grande ampleur. Et le tout, à moindre coût. En outre, la municipalité possède trois îles propices au développement de projets touristiques et à l'agriculture écologique. Dans les zones riveraines, la nouvelle ville portuaire de Rugao, le parc industriel du port, le parc de logistique moderne et le parc d'écologie et de convalescence ont déjà été planifiés par les autorités locales.

    Actuellement, les travaux d'aménagement de cette exploitation touchent presque à leur fin. Les complexes de pétrochimie, de construction navale et d'usinage mécanique et électrique, et de raffinerie ont déjà démarré dans de bonnes conditions. Enfin, le Centre d'écologie et de convalescence et le Centre de logistique moderne se profilent.

     

    F201110271510462471919662.jpg