woolong

  • Panda:directeur de Wolong:"les conditions climatiques en Belgique sont presque pareilles à celles à Wolong, je souhaite qu'ils puissent avoir 'des bébés belges'"

     

    F201108181121522412526611.jpg

    Le zoo Pairi Daiza en Belgique est tout prêt pour accueillir deux pandas géants de quatre ans cette année et qui vivent maintenant dans la réserve naturelle de Wolong dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), a annoncé dimanche son président Eric Domb.

    Avec le coup de pouce des Premiers ministres chinois Li Keqiang et belge Elio Di Rupo, Pairi Daiza avait signé en 2013 un accord de coopération avec la réserve naturelle de Wolong en matière de recherche sur les pandas géants. Un mâle et une femelle vivront d'ici dix ans à Pairi Daiza, honoré l'année dernière comme le meilleur zoo à thèmes de la région Benelux. Quatre experts chinois ont effectué une inspection de jeudi dernier à dimanche à Pairi Daizi pour la dernière évaluation.

     

    Interviewé par Xinhua, le directeur de la réserve naturelle de Wolong, Wang Pengyan, qui travaille plus de 30 ans dans le domaine de la protection des pandas géants, a exprimé sa satisfaction sur "les préparatifs minutieux" de Pairi Daizi. "Les conditions climatiques en Belgique sont presque pareilles à celles à Wolong, c'est très bon pour la croissance des deux pandas géants, je souhaite qu'ils puissent avoir 'des bébés belges'", a-t-il dit. M. Domb a pour sa part révélé que Pairi Daizi avait importé 4.000 pieds de bambou pour les planter dans "l'espace de pandas géants", pour qu'ils puisse se sentir comme chez eux à Wolong.

    F201201131046192223017156.jpg

     

     

    "L'espace de pandas géants" s'étend sur 5.300 m2. La résidence du mâle est de 130 m2 et celle de la femelle, 120 m2. Après leur arrivée, deux infirmières chinoises de la réserve naturelle de Wolong travailleront avec le vétérinaire belge à Pairi Daizi. Des appareils sophistiqués surveilleront les pandas géants 24 heures sur 24, a fait savoir M. Domb.

     

    Les pandas géants, extraordinairement aimés à l'échelle mondiale pour leur apparence mignonne et leur humeur agréable, sont cependant menacés d'extinction. Selon Gu Xiaodong, chef du bureau de la protection des ressources fauniques de la province du Sichuan, il n'existe que 1.590 pandas géants dans la nature et 300 en captivité dans le monde entier. A l'heure actuelle, la Chine a 64 réserves naturelles de pandas géants, dont 41 dans la province du Sichuan.

     

    Créée en 1963 comme la première réserve naturelle de pandas géants, Wolong a commencé l'élevage en captivité du panda géant en 1978. Maintenant, 187 pandas géants y vivent.

    F201201131046192223017156.jpg

  • Chine: un panda géant donne naissance à des triplés, un seul a survécu

    F201309060915426278368626.jpg

    Un panda géant femelle âgé de 18 ans, Jiaozi, a donné naissance à trois bébés le mois dernier dans la province du Sichuan (sud-ouest), mais un seul a survécu, a annoncé jeudi un centre d'élevage de pandas.

    D'après un chercheur de la Base de recherche et d'élevage des pandas géants de Chengdu, Jiaozi a mis bas son premier bébé le 19 août à 15h50, mais celui-ci est mort. Le deuxième est né à 16h20, puis Jiaozi a accouché le 21 août d'un bébé mort-né.

    Le survivant est une femelle pesant 96 grammes. Elle est élevée par des soigneurs du fait qu'elle est malade et que sa mère ne peut pas produire du lait.

    Jiaozi, née en 1995, a donné naissance à dix bébés, dont sept sont vivants.

    Les pandas géants sont un des espèces d'animaux en voie de disparition. Environ 1.600 pandas vivent à l'état sauvage, la plupart dans des montagnes du Sichuan, tandis que plus de 300 vivent en captivité.

    F201204061414183181530687.jpg

    F201204061413542497320505.jpg

  • Les 3 ambassadeurs des pandas choisis parmi 1 million de candidats , un Français,une Américaine et une Chinoise, présentent l'emploi "le plus intéressant" au monde

    pandas.jpg

    Melissa Katz des Etats-Unis, Jérôme Pouille de France et Chen Yinrong de Chine (de gauche à droite)

     Sélectionnés parmi plus d'un million de candidats à travers le monde l'an dernier à Chengdu, les trois chanceux finalistes ont obtenu "l'emploi le plus intéressant" au monde: se rapprocher des pandas géants, prendre soin d'eux et promouvoir la préservation des pandas lors d'une tournée mondiale d'une durée d'un an.

    Le tour mondial pour la sauvegarde des pandas, principalement organisé par la Base de recherche sur les pandas géants de Chengdu, a été lancé vendredi à Hong Kong.

    A l'occasion du lancement du Tour mondial pour la préservation des pandas, les trois jeunes ambassadeurs des pandas ou "pambassadeurs" - Jérôme Pouille de France, Melissa Katz des Etats-Unis et Chen Yinrong de Chine - ont fait part de leur amour pour les pandas à la population de Hong Kong, et les ont appelé à redoubler d'efforts pour protéger les pandas, menacés de disparition.

     

    panda2.jpg

    Jérôme Pouille est tombé amoureux des pandas alors qu'il n'était qu'un petit garçon de deux ans, et sa passion a grandi davantage autour de ses 20 ans, quand il a créé un site internet sur les pandas pour communiquer avec les autres fans de pandas dans le monde.

    "L'année dernière, quand j'ai appris qu'un concours pour sélectionner des pambassadeurs a été lancé, je me suis dit que c'était pour moi!"

    Avant d'être recruté en tant que pambassadeur, Jérôme travaillait au ministère français de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, et était ainsi déjà un écologiste quasi-professionnel.

    Jérôme, ayant voyagé dans de nombreuses villes en Chine, travaille dur pour apprendre le mandarin. "J'aime ce pays. Ici, les gens sont gentils et amicaux, comme les pandas", a-t-il ajouté.

    466---Chengdu-base-des-pandas--19---800x600-.jpg

    Avant d'être pambassadrice, Melissa Katz était entraîneuse de hockey à l'Université de Washington DC. "J'aime les pandas depuis mon enfance et je les aimerai toujours", a-t-elle dit. "Quelqu'un m'a offert un panda en peluche quand j'étais un bébé, et je l'aime toujours autant."

    Tout en grandissant, Melissa en a appris de plus en plus sur les pandas. Elle visitait souvent le parc zoologique national pour voir les pandas après le travail. "Quand j'ai appris qu'ils étaient en danger, mon objectif principal a été de me rendre en Chine et de faire quelque chose pour les aider."

    Par ailleurs, elle a félicité la Chine pour ses efforts en matière de protection de l'environnement, ce qui est important pour le bien-être des humains et des animaux.

    F201210311336543131894831.jpg

    Chen Yinrong, originaire de Shanghai et âgée de 26 ans, semble assez timide par rapport à ses camarades, mais devient très ouverte quand on lui parle des animaux. "J'aime vraiment tous les animaux sauvages, y compris le panda bien sûr", a-t-elle annoncé.

    "Les animaux sauvages peuvent être les compagnons d'âme des êtres humains. Il n'est pas nécessaire de parler avec eux tout le temps, mais vous devez partager des émotions avec eux."

    "Parfois, quand je regarde les pandas, je peux sentir quelque chose dans leurs yeux", a déclaré Yinrong.

    Selon elle, les pambassadeurs doivent aimer les pandas mais doivent également vouloir faire quelque chose pour les aider.

    "Grâce à la protection des pandas et de leurs habitats, d'autres espèces en voie de disparition dans la région peuvent également être préservées", a-t-elle conclu.

     

    F201210311336541896818607.jpg

    La Base de recherche sur les pandas géants de Chengdu a déclaré dans un communiqué que la protection des pandas est aussi un processus de préservation de la biodiversité.

     

    "Nous devons protéger les pandas non seulement parce qu'ils sont nos trésors nationaux, mais aussi parce que le lieu où ils vivent est le centre de la biodiversité de la Chine", a indiqué le communiqué.

     

    "Grâce à la protection des pandas et de leurs habitats, d'autres animaux et les plantes de la région peuvent également être préservés."

     

    Les pandas, aussi connu comme pandas géants, sont originaires de Chine et il s'agit de l'une des espèces animales les plus menacées au monde. Environ 1.600 pandas vivent à l'état sauvage, la plupart dans les montagnes à l'ouest de la province du Sichuan en Chine, tandis que plus de 300 vivent en captivité.

    F201201131046192223017156.jpg

     

     
     
  • Le panda géant Taotao est retourné à la vie sauvage dans le Sichuan

    00114321088d11e20f2906.jpg

    Le 11 octobre à 11h20, après 26 mois de rééducation, le panda géant Taotao a été envoyé dans une réserve naturelle du Sichuan, marquant son retour à la vie sauvage. C'est la deuxième fois qu'un évènement de ce genre a lieu en Chine.

     

    00114321088d11e20f3808.jpg

    Une fois formé, un panda est prêt à être relaché dans la nature

    F201210101620491470626608.jpg

    Tao Tao est le premier panda sauvage adulte, "diplômé" de la formation de la protection de la faune. Depuis sa naissance le 3 août 2010, Tao Tao suit un programme avec sa mère, Cao Cao, à la base d'entraînement de la Réserve des pandas de Wolong dans le Sichuan. Il a appris tous les comportements dont les pandas ont besoin pour vivre dans la nature, comme la marche, grimper aux arbres et rechercher de la nourriture. Après sa formation, Tao Tao a été officiellement relaché dans la nature.

    F201210101620489088303844.jpg

    F201210101620481996925633.jpg

    F201210101620481683324321.jpg

    Un entraîneur accompagne un autre panda sauvage pour suivre le même programme que

    celui suivi par Taotao

  • Travailler en Chine? Le centre de recherche sur le Panda géant de Chengdu recrute des bénévoles étrangers

    466---Chengdu-base-des-pandas--19---800x600-.jpg

    Le centre de recherche sur le Panda géant de Chengdu a publié lundi un avis de recrutement de trois bénévoles étrangers, une initiative destinée à sensibiliser le monde à la protection des pandas et des autres espèces en voie de disparition.

     

    Ces bénévoles, appelés "les Ambassadeurs et gardiens des pandas géants de Chengdu", recevront une formation au centre de Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest), et effectueront des échanges internationaux afin de sensibiliser le public à la protection des animaux en voie de disparition.

     

    F201204061413491275320254.jpg

     

    Ce programme a été conjointement lancé par le centre de Chengdu, l'organisation non gouvernementale basée aux Etats-Unis, Wild Aid, et la fondation Yao Ming.

     

    Un programme similaire a été mené il y a deux ans. En 2010, le centre de recherche a sélectionné six bénévoles parmi plus de 60 000 candidats de 52 pays.

     

    Au cours des six dernières décennies, le centre de recherche et de reproduction de Chengdu a élevé 170 bébés pandas, portant le nombre de pandas vivant en captivité à 328 fin 2011.

     

    F201204061413588582185719.jpg

     

  • Les pandas déferlent sur Londres

    F201207051027428336436314.jpg

     
     
     
     

    La Province du Sichuan, dans le Sud-Ouest de la Chine, est la terre d'origine du panda géant et c'est aussi l'endroit qui abrite le plus grand nombre de ces animaux au monde.

    Mais cette semaine, le Sichuan s'est trouvé un rival à son titre de capitale mondiale du panda, et cette concurrence est le fait d'un concurrent auquel on n'aurait pas pensé...

    Ce concurrent inattendu, c'est Londres, la patrie de Big Ben. La capitale britannique va en effet héberger pas moins de 108 pandas qui seront visibles dans le cadre de la Semaine Internationale de Prise de Conscience du Panda, plus commodément abrégée en PAW (Panda Awareness Week).


    Cette manifestation a commencé mercredi avec 108 « pandas » ayant exécuté une danse inspirée par le tai-chi à Trafalgar Square, une célèbre place du centre de Londres.

    La PAW a été lancée par la Base des Pandas de Chengdu, un des plus importants centres d'élevage et de recherche sur les pandas au monde, situé dans le Sichuan, et a pour ambition de renforcer la prise de conscience et le soutien à la protection de l'une des espèces sauvages les plus menacées du monde.

    Il y aura un certain nombre de manifestations cette semaine à Londres, comme une escouade de pandas organisant une soirée à Covent Garden, des pandas prenant le métro de Londres ou des pandas visitant les sites les plus célèbres de la ville.

     

    panda9.jpg



    Cette semaine spéciale est la dernière campagne en date menée par Chengdu pour renforcer l'attention sur cette espèce menacée. Londres a été choisie comme hôte pour cette campagne parce que les Jeux Olympiques vont s'y tenir dans moins de trois semaines.

    Le mois dernier, des bandes noires et blanches ont été peintes sur trente taxis pour leur donner l'apparence d'un panda, et vingt autres ont été décorés d'un panda de dessin animé dans son habitat naturel, entouré de bambou. Les deux décorations portaient le slogan « Chengdu, terre du panda. Mettez un peu de piment ! ». PAW a reçu le soutien du présentateur d'émissions animalières de la télévision britannique, Nigel Marven, qui est aussi le premier ambassadeur occidental du panda de Chengdu.

     


    Nigel Marven et des experts en panda de Chengdu, accompagnés par ces pandas en peluche, se rendront dans les écoles primaires de Londres pour enseigner aux enfants l'importance de sauver le panda géant et leur expliquer comment ils peuvent jouer un rôle dans les efforts de protection menés par Chengdu.

    « Ce fut une expérience vraiment magique, qui a eu pour résultat le privilège de devenir le premier ambassadeur occidental du panda de Chengdu. Les pandas ont toujours éte une passion pour moi, c'est pourquoi j'ai sauté sur l'occasion d'être impliqué dans le lancement de PAW à Londres », a dit Nigel Marven.

    « Je suis certain que tout le boulot formidable qui sera fait durant la PAW mettra en lumière les efforts fantastiques de la ville de Chengdu, et en particulier de la Base des Pandas de Chengdu, et contribuera à renforcer l'attention sur l'une des espèces sauvages les plus menacées au monde, le panda géant ».

     



    La base des pandas a été créée en 1987, quand six pandas géants ont été prélevés dans la nature. Chengdu possède aujourd'hui la plus grande population mondiale de pandas d'élevage en captivité et a pour objectif de faire passer ce nombre de 108 à 150 dans les dix années qui viennent.
    Le Sichuan abrite plus de 80% de la population mondiale de pandas.

     



    « Notre objectif final est d'aider les pandas à retourner dans leur habitat naturel et d'augmenter le nombre de pandas géants vivant en liberté. Nous espérons que PAW nous aidera à renforcer le soutien à la protection des pandas et à trouver de nouveaux défenseurs pour cette cause si spéciale », a dit Zhang Zhihe, Directeur de la Base des Pandas.

     


     

  • Sichuan:un panda géant gravement malade est sauvé après six jours de soins intensifs

    F201205091025528145250762.jpg

    Le 7 mai, un panda géant gravement malade a finalement été sauvé, après des soins de six jours et six nuits. Les experts ont enfin poussé un soupir de soulagement. Selon les responsables, ce secours est un miracle de la vie. Ce panda est actuellement encore sous tutelle pour 24 heures.

    Le panda se trouvait dans la station de protection des pandas géants rattachés au bureau de l'administration de la zone de protection naturelle Longchi-Hongkou, dans le Sichuan. Il était dans un état grave. Les employés ont rendu compte de sa santé aux départements forestiers locaux. La base de recherche sur les pandas géants de Chengdu a lancé des mesures d'urgence pour le sauver, un groupe de secours s'est rapidement rendu à la base de Longchi. Après des soins intensifs de six jours, le panda a finalement été sauvé.

     La réserve naturelle nationale de Longxi-Hong Kou est le lieu d'existence idéal pour les pandas. On les voit de temps en temps dans les environs de cette réserve. L'environnement propice à la vie des pandas est la forêt montagneuse à une altitude de 2400-2800 m. Mais pour les deux cas de la découverte où les pandas ont été vus à une altitude inférieure à 1800 m, Shang Tao, le directeur de l'Institut de recherche de la réserve naturelle de Hong Kou, a expliqué que la forte enneigement à la montagne de Long Chi est l'origine de leur déplacement. "C'est tout à fait logique", a-t-il dit.


    Le parc couvre une zone de 320 kilomètres carrés. C'est à juste titre considéré comme un "jardin botanique naturel", ce parc abrite plus de 3000 sortes de plantes et offre un refuge sûr à plus de 350 espèces d'animaux.

    Dans le Longchi National Forest Park on peut voir des pandas géants se  nourrissant de feuilles de bambou . Cette espèce extrêmement timide est rarement vue dans leur habitat naturel. En dehors de panda, ce parc offre un refuge sûr pour le singe au nez retroussé. L'arbre colombe est une autre attraction majeure dans ce parc.

    Arbre_a_mouchoirs_Alice_H_Myers-Geograph_CC_by_sa_30.jpg

  • Voici une série de photos qui nous montre comment un bébé panda grandit

     

    F201204061414183181530687.jpg

    F201204061414168682172337.jpg

    F201204061414152760166223.jpg

    F201204061414138176267712.jpg

    F201204061414122507722102.jpg

    F201204061414082141119761.jpg

    F201204061414065794746480.jpg

    F201204061414011439227947.jpg

    F201204061413588582185719.jpg

    F201204061413565335145932.jpg

    F201204061413525947234206.jpg

    F201204061413491275320254.jpg

    Le panda géant est massif : il pèse entre 80 et 125 kg. Il mesure entre 1,5 et 1,8 m. Il possède 6 doigts dont un "faux pouce", essentiel pour cueillir et tenir les tiges de bambous. C'est en fait un os du poignet modifié (os sésamoïde). Son ouïe et son odorat très fins lui permettent de s'orienter. Sa vue, médiocre, est moins bonne que celle de l'homme.

  • LE PANDA N'EST PAS UN NOUNOURS.

    Un panda attaque et mord un étudiant intrus

    Un étudiant universitaire, qui s'est introduit dans l'enclos de pandas d'un zoo du sud de la Chine en vue de s'approcher d'un panda mignon, a été mordu et porté à l'hôtal, selon l'administration de ce zoo, samedi 22 novembre.

    L'étudiant, nommé Liu, a franchi lestement une clôture haute de deux mètres séparant les visiteurs et le panda géant, aux environs de 4 heures de l'après-midi, a dit un membre du personnel du Zoo de Qixing à Guilin, ville touristique de la Région autonome Zhuang du Guangxi dans le sud de la Chine.

    Le zoo affiche des indications explicites interdisant aux visiteurs de franchir les clôtures pour leur propre sécurité. « Mais ce jeune homme les ignore », a dit ce membre du personnel ayant requis l'anonymat.

    « Le panda géant, appelé Yangyang, ne dormait pas, il s'est réveillé. Effrayé par l'intrus, il a mordu les bras et jambes de l'étudiant », a-t-il dit.

    Les éleveurs du panda se sont précipités à l'intérieur de l'enclos pour calmer Yangyang (nom de ce panda) et secourir l'étudiant.

    « Yangyang était si mignon que je voulais le caresser », a dit M.Liu à l'Hôpital du Peuple no.2 de Guilin, samedi. «Je n'avais pas pensé qu'il attaque. Je ne me rappelle pas comment j'avais subi des morsures à plusieurs endroits de mes bras et jambes».

    M.Liu a été blessé aux bras et jambes et a subi une opération vendredi 21 novembre, au soir. Des docteurs ont dit qu'il était hors de danger, mais qu'il avait besoin de rester à l'hôpital pendant quelques jours.

    M.Liu, 20 ans, étudie à une université de Guilin. Il a visité le zoo avec ses camarades de classe.

    Yangyang est un panda mâle. Il a 7 ans et pèse 80 kg. Il a été envoyé au zoo de Guilin, en provenance de la province du Sichuan l'année dernière, pour s'accoupler avec Yueyue, panda femelle plus âgée que Yangyang de 8 ans.

    Les éleveurs de pandas au zoo de Guilin ont dit que Yangyang semblait oublier l'accident de vendredi, mangeait et jouait bien samedi, comme d'ordinaire.