wenchuan

  • PHOTOS DE GLISSEMENT DE TERRAIN ET DEUIL NATIONAL EN CHINE

    13445420_31n.jpg

    Chine : glissements de terrain à Wenchuan dans le Sichuan

     

     

    13445420_21n.jpg

    Cette photo prise le 14 août 2010 montre des immeubles inondés dans le district de Wenchuan dans la province du Sichuan (sud-ouest).

    WENCHUAN, Sichuan, 14 août (Xinhua) -- Au moins 38 personnes sont toujours portées disparues suite à des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles samedi matin à Wenchuan. Le gouvernement du district a transformé les écoles et les batiments gouvernementaux en abris temporaires. Le 12 mai 2008 un séisme de magnitude 8 a secoué le district de Wenchuan, faisant environ 70 000 morts.

     

    13445604_11n.jpg
    La Chine a commencé dimanche une journée de deuil national à la mémoire des victimes des glissements de terrain massifs dans la province du Gansu.

     

    Dimanche à 5H25 (heure de Beijing), le drapeau national sur la place Tian'anmen a été mis en berne à Beijing, capitale chinoise, après une cérémonie de levée du drapeau national.

     

    Tous les drapeaux nationaux sont mis en berne en Chine et dans les missions diplomatiques de Chine à l'étranger. Toutes les festivités publiques sont suspendues durant la période de deuil.

     

    Le bilan des glissements de terrain massifs dans la province du Gansu (nord-ouest) est passé à 1 239 morts samedi à 16 heures, 505 personnes étant toujours portées disparues, a déclaré le centre de secours local.

     

    13445420_41n.jpg
    13445420_91n.jpg
    13445420_51n.jpg
  • LA VIE EST DURE POUR LES VICTIMES DU TREMBLEMENT DE TERRE.

    Pour un sinistré du Sichuan "retrouver un emploi n'est pas facile, mais possible"

      

         CHENGDU, 21 novembre - "Dans le séisme, ma maison  s'est effondrée, mes champs ont été ravagés et les subventions  gouvernementales sont déjà toutes dépensées. Pour recommencer ma  vie, je dois d'abord trouver un emploi", déclare He Xianying,  paysan de 35 ans du village de Hongbai de la ville de Shifang,  dans la province du Sichuan (sud-ouest). 

         Le séisme de magnitude 8,0 qui a frappé la province du  Sichuan le 12 mai, a fait au moins 87 000 morts et disparus et  provoqué des pertes économiques directes de presque 845 milliards  de yuans en Chine. 

         De nombreux citadins dont les usines ont été endommagées et  des paysans ayant vu leurs champs ravagés sont devenus chômeurs. 

         Selon le département provincial du travail et de la sécurité  sociale du Sichuan, 372 000 citadins ont perdu leur emploi en  raison de la fermeture d'entreprises endommagées et 1,15 million  de paysans ont été privés de revenus parce que leurs champs ont  été dévastés par le séisme. 

         Afin de faire face à ce chômage, des mesures ont été prises  pour créer davantage de postes de travail pour les sinistrés. 

         La ville de Dujiangyan a encouragé la création d'endroits où  sont relogés les sinistrés et où ils peuvent chercher et trouver  un emploi. Dans des zones temporaires à Dujiangyan, des petits  magasins, des restaurants et des pharmacies ont été mis en place. 

         Wang Daying travaille actuellement comme serveuse dans un  restaurant sur un site de réinstallation provisoire, pour un  salaire de 600 yuans par mois. 

         "Le salaire n'est pas élevé, mais il m'aide à me rendre  confiance dans la vie", dit-elle. 

         Parallèlement, la province a renforcé la formation du travail  et a organisé des salons de l'emploi en faveur des chômeurs. A la  date du 24 août, 768 000 personnes avaient retrouvé du travail  grâce à l'organisation de 688 salons de l'emploi. 

         Par ailleurs, la reconstruction après le séisme permettra de  créer dans les mois qui viennent un grand nombre de postes de  travail dans les régions sinistrées prévoient les départements du  travail locaux. 

         La Chine a approuvé récemment un plan de relance de 4 000  milliards de yuans afin de stimuler le développement économique  face à la crise financière mondiale. Une partie importante des  fonds sera investie dans les régions sinistrées afin d'y accélérer la reconstruction.  

         Grâce à ces soutiens financiers, plusieurs grands projets de  reconstruction progressent de manière régulière dans la province  du Sichuan, par exemple la construction du chemin de fer reliant  Chengdu et Dujiangyan, la rénovation des réseaux électriques, la  réparation de l'autoroute reliant Chengdu et Wenchuan, district où se situait l'épicentre du séisme du 12 mai. 

         "Au moment du pic de construction en 2009, environ 50 000  personnes seront employés dans la construction de la voie ferrée  Chengdu-Dujiangyan", a indiqué Li Shiqiang, un responsable de la  construction de cette ligne qui devrait coûter 13,3 milliards de  yuans. 

         Dans l'entreprise de production de câbles électriques, TBEA,  la restauration des réseaux électriques après le séisme a  considérablement multiplié ses commandes. 

         Le directeur de l'entreprise TBEA, Yu Baiyi, a indiqué que son entreprise était en pleine activité et qu'elle avait recruté  récemment une centaine d'ouvriers. 

         Le paysan He Xianying, qui est encore à la recherche d'un  emploi, espère que la reconstruction et la reprise graduelle de  l'activité économique lui donnera plus d'opportunités. 

         "Retrouver un emploi, c'est pas facile pour l'instant, mais  possible dans l'avenir", espère-t-il He Xianying.