wangzhihe

  • MARQUES CHINOISES COPIEES EN EUROPE.

    La marque chinoise Wangzhihe est confiante dans sa victoire contre un supermarché allemand

    Le verdict final du procès intenté par Wangzhihe, marque chinoise de tofu vieille de plusieurs siècles, contre un supermarché allemand, sera prononcé le 23 avril, a annoncé un avocat lundi.

    Selon Wolfgang Festl-Wietek, avocat de Wangzhihe, la question est de savoir si OKAI, le supermarché qui a enregistré la marque de Wangzhihe en Allemagne, est un concurrent de la compagnie chinoise, et si la marque Wangzhihe est vendue et commercialisée en Allemagne.

    L'avocat s'est dit confiant dans sa victoire.

    Wangzhihe, compagnie basée à Beijing depuis 1678, spécialisée dans la production de tofu fermenté, a remarqué en juillet 2006 que sa marque avait été enregistrée par OKAI le 21 novembre 2005. Souhaitant pénétrer le marché allemand, la compagnie a lancé des poursuites contre OKAI dans un tribunal de Munich en janvier 2007.

    La société allemande OKAI a perdu le procès en novembre 2007. Le tribunal local a décrété que OKAI devait cesser d'utiliser la marque Wangzhihe en Allemagne et que la marque enregistrée par OKAI serait révoquée.

    OKAI a fait appel le 25 février 2008 et le procès a eu lieu le 22 janvier dernier.

    Selon Wolfgang Festl-Wietek, la violation du droit des marques est courante dans les pays étrangers, et les entreprises chinoises devraient apprendre à protéger leurs marques et leurs brevets.