volldolid

  • La Chine force Madrid à renoncer à la justice sans frontières

    val.jpg

    Un temps, la justice espagnole , emmenée par des magistrats incompétents, illuminés et si pas imbus de leur

    personne , au moins imbus de leur tâche à accomplir, se sont crus revenus au "bon temps" de la Controverse de Valladolid en 1550.

    En ce temps-là , l'Espagne pouvait faire valoir sa toute puissance au monde entier. Depuis quelques années , ces petits juges , tels Ismaël Moreno, Baltasar Garzon , se sont crus investis d'une fonction universelle et

    tels des chasseurs de primes au Far West se voyaient lancer des mandats d'arrêt de par le monde contre n'importe qui ne leur plaisant pas.

    La Chine ,dans le collimateur de ces farfelus, aussi bien qu'Israël et d'autres pays souverains ne s'en n'est pas laissé compter. "Nous nous opposons avec force aux actions erronées des juges espagnols" , ont lancé les autorités chinoises dans un message ferme, fortes de leur bon droit.

    Le résultat ne s'est pas fait attendre , l'exécutif  à Madrid s'est vu obligé de modifier sa législation concernant la justice universelle.

     

    inquisicion-espanola_2612.jpg

    Les juges espagnols pouvaient poursuivre pour génocide ou crime contre l'humanité tout suspect, quel que soit l'endroit où il se trouvait. Le Premier ministre espagnol Rajoy a enterré cette idée saugrenue et scandaleuse.

    Vous vous rendez compte, que le juge Ismaël Moreno, de l'Audience nationale, a eu l'outrecuidance de rédiger un  mandat d'arrêt international et une demande d'extradition contre cinq anciens dignitaires , dont Jiang Zemin (président de la République populaire entre 1993 et 2003) et Li Peng (Premier ministre entre 1988 et 1998). Le chef d'accusation : "génocide, tortures et crimes de lèse-humanité" contre la population tibétaine dans les années 80 et 90. Le plaignant est un moine tibétain de nationalité espagnole.

    Aux yeux de ces juges funambulesques , il suffisait que le premier imbécile venu se plaigne de n'importe quel dirigeant de n'importe quel pays pour que s'abattent les foudres de la justice espagnole. On croit rêver!!!

    Plus récemment, d'autres magistrats de l'Audience nationale ont réclamé l'extradition de responsables israéliens, pour leur participation dans la colonisation en territoires palestiniens. Cela n'étonnera personne quand on sait combien l'antisémitisme reste répandu dans ce pays de l'inquisition.

    exilespagne.jpg