vieux

  • La Chine va relever l'âge de départ à la retraite , 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes

    vieux.jpg

    Au cours des dix à vingt prochaines années, la Chine devrait relever peu à peu l'âge de la retraite de tous les travailleurs à 65 ans, ont exhorté les plus éminents experts en sécurité sociale.

    L'âge actuel de la retraite en Chine est de 60 ou 55 ans pour les hommes, 55 ou 50 ans pour les femmes, conformément à la réglementation chinoise.

    Le ministère a invité sept organismes, dont la Banque mondiale et l'Organisation internationale du Travail, à présenter des propositions pour son plan de réforme globale.

    Si le programme de pension reste inchangé, un déficit financier apparaitra en 2030, et la pénurie accumulée représentera environ 90 % du PIB de la Chine en 2050, selon un rapport de l'Académie des sciences sociales de Chine qui a été présenté à la fin décembre.

     

    Beijing2013 818.JPG

    « La Banque mondiale suggère à la Chine d'augmenter progressivement l'âge de la retraite au cours d'une ou de deux décennies à venir, ce qui permettra d'alléger au moins du tiers le déficit avenir de la caisse de sécurité sociale », a déclaré M. Wang, ajoutant que le consensus a été atteint concernant cette une approche.

    Des sondages en ligne suggèrent que la plupart des internautes chinois s'opposent au relèvement de l'âge de la retraite. Certains ont soulevé des préoccupations quant à l'adéquation des pensions, tandis que d'autres disent que relever l'âge de la retraite va empirer les perspectives d'emploi pour les jeunes qui entrent sur le marché du travail.

     

    Beijing2013 793.JPG

    Beijing2013 823.JPG

     

  • Chine: une maison de retraite où les villageois de soixante à soixante-dix ans s'occupent de leurs aînés octogénaires et plus

    2013-05-19T041855Z_1_CBRE94I0BZV00_RTROPTP_2_CHINA-CHILDREN.jpg

    68 ans, Zhang Guosheng passe ses journées à s'occuper d'un concitoyen âgé de 81 ans.Il lave ses vêtements, lui porte ses repas au lit et lui tient compagnie . Une routine à laquelle il envisage de se soumettre jusqu'au jour où il aura lui-même besoin de l'aide de quelqu'un.

     

    «Vivre ici, c'est mieux que de rester seul à la maison." Nous nous aidons mutuellement et avons des préoccupations  communes", a déclaré Zhang. "Nous sommes très heureux ici."

    Dans la tradition chinoise , en ville , avant que l'urbanisation ne s'accélère, les jeunes étaient les premiers à s'occuper de leurs parents et de leurs grands-parents et il en était de même dans les campagnes chinoises. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

     

    Depuis que les jeunes partent massivement vers les villes pour y trouver un emploi et subvenir aux besoins de leur famille restée à la campagne, les habitants de Qiantun, un village de la province du Hebei situé à 450 kilomètres au sud de Pékin, ont adopté un modèle novateur pour prendre soin de leurs seniors.

    Entouré de champs de blé vert qui s'étendent à travers la plaine, Qiantun est banal parmi d'innombrables communautés rurales chinoises semblables, mais son modèle de soins aux personnes âgées est maintenant un prototype cité par le gouvernement central qui voit là un remède au vieillissement accéléré de la population rurale.

    Un Chinois sur quatre aura plus de 60 ans d'ici 2030, selon le ministère des Affaires civiles.

    La migration rurale massive vers les zones urbaine  grèvera encore davantage la capacité des zones rurales à fournir des soins aux personnes âgées, les épargnes personnelles et le soutien de la famille restant le principal pilier de soins aux personnes âgées.

    sans-titre.png

     

    "Les migrants vers les zones urbaines sont principalement de jeunes adultes, laissant les personnes âgées dans les villages avec des enfants", a déclaré Wang Dewen, expert auprès du bureau de Beijing de la Banque mondiale. "Le système de soins aux personnes âgées dans les zones rurales est très faible et pour ainsi dire inexistant dans beaucoup d'endroits", ajoute-t-il."

     

    Alors que le coût de cette prise en charge pourrait se transformer en véritable fardeau financier pour l'Etat et l'obliger à trouver des alternatives moins coûteuses au système en place, le modèle d'entraide développé par les 1.500 habitants de Qiantun pourrait se révéler une alternative simple et économique.

     

    Plus de 95 pour cent des personnes âgées en milieu rural adhèrent encore à la pratique traditionnelle de la recherche de soins aux personnes âgées au sein de leurs familles, a dit Wang. Mais les familles ne sont plus capables de faire face, avec les jeunes et même les personnes d'âge moyen qui se dirigent vers les villes pour trouver du travail, laissant les personnes âgées derrière se débrouiller par elles-mêmes.

    Dans leur recherche de modèles abordables pour l'aide aux aînés, les dirigeants de Pékin ont tourné leur attention à 450 km (280 miles) au sud de Feixiang comté de Hebei, où se trouve Qiantun. La pratique des personnes âgées qui prennent soin les uns des autres semble  une solution simple et et attrayante.

    Étiqueté «aide mutuelle aux aînés», le modèle Feixiang est prêt à être étendu au reste de la Chine rurale, avec 3 milliards de yuans (370 millions de d'€) mis de côté par le gouvernement central pour le faire démarrer au cours des trois prochaines années.

    Li Liguo, ministre des Affaires civiles, a déclaré avec enthousiasme lors d'un voyage à Feixiang en 2011:

    "La lumière de Feixiang va briller à travers la Chine,"  "Feixiang a donné un exemple pour tout le pays."

    az080453Z_1_CBRE94I0MG700_RTROPTP_3_OUKWD-UK-CHINA-AGEING.jpg

     

  • AUJOURD'HUI, LA CHINE FETE SES VIEUX.

    La Chine célèbre le festival du "double 9".

    double-nine-festival-china

    Le 26 octobre marque le Festival chinois du "double 9", traditionnellement célébré le 9ème jour du 9ème mois du calendrier lunaire. Remontant à la dynastie des Han de l'Ouest, le festival est aujourd'hui une occasion traditionnelle pour les Chinois d'exprimer leur respect aux personnes agées.

    Le festival du double neuf est l'homonyme de longévité et santé selon la coutume traditionnelle chinoise.

    Zhao Shu

    Chercheur

    Institut de Recherche sur la Culture et l'Histoire de Beijing

    "L'été nous quitte après le "Festival du double 9". Vient l'automne qui nous apporte de bonnes récoltes. Nous mangeons un gâteau spécial pour escalader des montagnes et faire nos adieux aux arbres et à la verdure."

    En 1989, le gouvernement chinois a transformé le "Festival du double 9" en "Journée des personnes âgées". Il a aussi réhaussé l'esprit du respect et de l'aide aux personnes agées, donnant une nouvelle orientation à ce festival traditionnel. Cette année, les Chinois le célèbrent de différentes façons à travers le pays.

    Le 25 octobre, la communauté de Huayang, de Shanghaï, a offert un cadeau high tech aux personnes âgées, en fait, une carte électronique surnommée "compagne électronique". Grâce à elle, les personnes âgées pourront s'enquérir à tout moment des informations de service.

    A Ningbo, on prépare la répétition d'une soirée du festival du double 9. L'acteur le plus âgé a déjà 82 ans, mais ce monsieur excelle dans les opéras chinois et dans l'allegro.

    A Zibo, dans le Shandong, un couple âgé plus de cent ans célèbre ses noces de Chêne, après 80 ans de mariage. Des bénévoles leur offrent des fleurs et des articles d'usage courant en leur chantant des chansons à leur santé.

    Beaucoup expriment leur respect à leurs parents en leur offrant des billets de voyages. Les voyages pour seniors sont de plus en plus populaires en Chine. Les itinéraires sur Beijing, Zhangjiajie, les montagnes de Yuntai, les provinces du Yunnan et du Guizhou, ainsi que les cinq grandes villes de l'Est du pays sont les plus demandées.

    Les lanternes qui s'élèvent dans le ciel à l'occasion de ce festival sont fréquentes dans l'histoire chinoise, mais aujourd'hui, elles sont entourées de grandes précautions. Et pour parer à la sécurité publique en escaladant les montagnes, le département de sécurité contre les incendies de forêts du Guangdong a demandé aux habitants de ne pas emporter de briquets, allumettes, bougies et autres objets pouvant provoquer des incendies.Il est ainsi désormais interdit d'allumer des lanternes, brûler des cierges et bâtonnets d'encens ou lancer des pétards dans les forêts.Chong%20Yang(1)