valery

  • LANG LANG AMBASSADEUR DE L'UNICEF.

    Lang Lang : être ambassadeur de l'Unicef est "la meilleure expérience de ma vie" .Lang%20Lang%20+%20fans,%2016%20Dec%202007

    Il est non seulement une superstar de la musique classique. Il est une superstar mondiale. Agé de 27 ans, le pianiste Lang Lang est devenu une inspiration pour des dizaines de millions de personnes à travers le monde.

    Lang Lang est titulaire de nombreux titres, mais le titre d'ambassadeur itinérant du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) est le plus spécial pour lui.

    "Etre ambassadeur itinérant de l'Unicef est la meilleure décision que j'ai jamais prise et sera la meilleure expérience de ma vie", a déclaré M. Lang dans une interview accordée récemment à l'agence de presse Xinhua au siège de l'ONU à New York.

    "J'aime bien les enfants et jouer du piano pour les enfants est ce que je préfère", a affirmé M. Lang, radieux avec un grand sourire.

    Nommé cette année par le magazine Time l'un des 100 personnages les plus influents dans le monde, le pianiste a indiqué qu'il souhaite que la musique puisse "apporter la joie aux enfants et éclairer leur vie".

    M. Lang est le premier pianiste devenu ambassadeur itinérant de l'Unicef en mai 2004 et le plus jeune.

    Cinq ans passés, M. Lang n'a pu s'empêcher d'exprimer son excitation en rappelant le moment où il fut nommé ambassadeur itinérant de l'Unicef.

    "Je connaissais beaucoup d'ambassadeurs de l'Unicef avant, tels que la star populaire africano-américaine Harry Belafonte ainsi que d'autres... Je les admire tellement , et j'ai toujours rêvé d'être parmi eux".

    "Alors vous pouvez imaginer combien j'étais excité lorsque l'Unicef est  venu vers moi", a-t-il gloussé. "C'est comme un rêve devenu  réalité".

    Trois mois après sa nomination, M. Lang est allé en Tanzanie avec l'équipe de l'Unicef pour visiter les enfants menacés par le paludisme et le sida.

    Le sous-développement et les conditions de vie cruelles dans ce pays d'Afrique du Sud-Est a énormement surpris le jeune pianiste qui s'est rendu en Afrique pour la première fois, comme s'il "mettait les pieds dans un autre monde".

    Pourtant, ce qui l'a impressionné le plus était la réaction des enfants locaux à la musique.

    "La plupart des enfants n'avaient jamais vu un piano dans leur vie, a dit M. Lang, quand je leur ai interprété le nocturne ou la valse de Chopin, ceux qui étaient trop timide pour me parler sont devenus brusquement actifs et ont commencé à partager avec moi leurs rêves. Comme c'est surprenant!"

    "La musique peut apporter l'espoir aux enfants et ouvrir leur esprit", a-t-il souligné.

    Après sa visite en Afrique, M. Lang a commencé à organiser des concerts de levée de fonds pour les enfants. Actuellement il lui est une routinier de faire 15 ou 20 concerts de levée de fonds chaque année.

    "Le plus réussi était le premier tenu à Houston, au Texas en 2005, où nous avons collecté plus de 20 millions de dollars", a-t-il rappelé, disant que ce chiffre "dépassait toutes nos attentes".

    "Je sais qu'il est difficile de se  surpasser, mais je continuerai à faire ainsi pour les enfants", a promis M. Lang avec fermeté, qui a par ailleurs révélé qu'il a décidé d'aller en Afrique du Sud en juin 2010 pour sa deuxième visite en Afrique.

    A part la levée de fonds, M. Lang a également établi sa propre fondation musique internationale l'année dernière pour aider les jeunes talents comme lui à jouer du piano.

    Jusqu'à présent, M. Lang a sélectionné cinq enfants aux Etats-Unis et en Allemagne pour leur offrir des bourses et des opportunités de jouer dans des halls musicaux de premier ordre.

    En décembre, il débutera le processus de sélection en Chine où il voudrait "se concentrer sur les enfants handicapés, tels que les aveugles".

    Considéré par le New York Times comme "l'artiste de la musique classique le plus populaire de la planète ", M. Lang a 120 à 130 représentations chaque année - presque l'une tous les trois jours. Interrogé d'où vient sa motivation pour ces choses de bonne volonté malgré son emploi du temps chargé, il a répondu que cela était dû à son idée simple d"'aider davantage d'enfants à réaliser leurs propres rêves".

    Se qualifiant de "personne très chanceuse" qui a réussi à atteindre son objectif, M. Lang a indiqué qu'il y a beaucoup plus d'enfants qui sont également talentueux mais manquent de chance.

    "Je souhaite que je puisse les aider en partageant mon expérience", a-t-il affirmé.

    "Aider autrui est toujours quelque chose de joyeux. Vous pouvez apprendre beaucoup dans le processus et avant tout , l'important est d'être une personne honnête", a-t-il souligné.