tueur

  • Peine de mort, pour ou contre ? La peine de mort d'un tueur d'enfant confirmée à Beijing

    mort.jpg

     

    Peine de mort d'un tueur d'enfant est maintenue à Beijing

    Un tribunal de Beijing a maintenu vendredi le verdict de la peine capitale prononcé contre un homme qui avait tué en juillet une fillette de deux ans en la sortant de sa poussette et en la projetant sur le sol.

    Le Tribunal populaire supérieur de Beijing a rejeté l'appel de l'accusé et a prononcé son jugement final, qualifiant le crime d'homicide volontaire.

    Han Lei, âgé de 39 ans, avait plaidé qu'il se trouvait en état d'ivresse lors de l'incident.

    Le 23 juillet, Han s'était saisi de la fillette au cours d'une dispute avec la mère de celle-ci pour une place de parking, dans l'arrondissement de Daxing à Beijing, puis avait pris la fuite avant d'être arrêté le lendemain.

    La fillette, grièvement blessée, était morte quelques jours plus tard à l'hôpital.

    Han avait été condamné le 25 septembre à la peine de mort pour homicide volontaire par le Tribunal populaire intermédiaire No.1 de Beijing. Il avait alors fait appel pour que ce chef d'inculpation soit révisé et qualifié d'homicide involontaire, plaidant qu'il n'était pas conscient au moment des faits qu'il s'agissait d'une poussette et qu'il avait projeté une enfant.

    Selon le code pénal chinois, l'homicide involontaire est passible d'une peine de trois à sept ans d'emprisonnement, tandis que l'homicide volontaire est passible de la peine capitale.

    mort.jpg