transfusion

  • Les relations homosexuelles font augmenter les infections par le VIH/sida a-t-on constaté en Chine

    dyn004_original_350_244_pjpeg__8e3ba89bee798cb8265b38c423e754e6.jpg

    Selon Xinhua, une hausse de nouveaux cas d'infections par le VIH/sida à travers les relations homosexuelles a été signalée en Chine.

    La transmission du VIH chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes a représenté 25% du total des nouvelles infections signalées dans le pays durant les huit premiers mois de l'année 2014, selon Wang Ning, directeur adjoint de la division VIH/sida du Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies. Le chiffre était de 19% en 2012.

    Les canaux de transmission pour cette maladie ont changé durant les dernières années. Entre 1985 et 2005, les infections ont été principalement attribuées à l'usage de drogues par injections intraveineuses et à la collecte et la diffusion illégales de sang. La transmission par voie sexuelle ne représentait qu'environ 10% des séropositifs, a expliqué M. Wang. Mais en 2012, environ 87% des malades ont été infectés par voie sexuelle. Le chiffre a atteint plus de 90% de janvier à août 2014, selon lui.

    Les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes ont été reconnus à travers le monde comme étant l'un des trois groupes les plus vulnérables aux infections par le VIH/sida, avec les travailleurs du sexe et les consommateurs de drogues. En Chine, environ 80% des homosexuels sont mariés, ce qui signifie que la maladie pourrait être également transmise à leurs épouses.

    sans-titre_39.png