traitre

  • Le Dalaï Lama, qui essaie depuis des décennies de séparer le Tibet de la Chine, ne devrait jamais être accueilli par les dirigeants des autres pays.

    Même si le degré d'interaction jeudi entre le président américain Barack Obama et le Dalaï Lama pendant le Petit-déjeuner de prière national n'est pas clair, toute rencontre ou réunion potentielle entre les deux hommes aura sûrement des conséquences négatives car le Dalaï Lama est un frein politique.

    Les problèmes liés au Tibet concernent les intérêts clés de la Chine et les sentiments nationaux. Beijing le fait savoir depuis longtemps que le Dalaï Lama, qui essaie depuis des décennies de séparer le Tibet de la Chine, ne devrait jamais être accueilli par les dirigeants des autres pays.

    Sympathiser avec un sécessionniste équivaut à jouer avec le feu, ce qui nuit gravement à la confiance mutuelle entre la Chine et les Etats-Unis, et abaisse la réputation de M. Obama qui ne respecte pas ses engagements vis-à-vis de la Chine sur la question tibétaine.

    L'amitié autoproclamée entre M. Obama et le Dalaï Lama en tant qu'individus peut exister, mais une réunion entre un président américain et un fugitif politique va bien au-delà du domaine personnel. Ce qui est sous-jacent à leur relation hypocrite n'est rien d'autre que des accords politiques et des calculs froids.

    M. Obama a besoin du Dalaï Lama non pas parce que ce dernier est respectueux comme l'affirme M. Obama, mais parce que le Dalaï Lama est utilepour lui.

    Par essence, le Dalaï Lama n'est qu'un outil permettant à M. Obama d'obtenir des avancées sur le court-terme, d'exposer sa clarté morale et enregistrer des points à domicile.

    Mais M. Obama et les autres hommes politiques qui souhaitent rencontrer le fugitif politique comprendront rapidement qu'ils auront plus à perdre qu'à gagner.

    En premier lieu, il ne faut pas sous-estimer la détermination de la Chine à défendre ses intérêts centraux comme la question tibétaine.

    "Nous nous opposons fermement à l'ingérence d'un pays dans les affaires internes de la Chine en ce qui concerne la question du Tibet", a réitéré vivement lundi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

    Ensuite, si M Obama rencontre le Dalaï Lama, il renversera les tendances positives établies par la Chine et les Etats-Unis dans le développement de leurs relations.

    Désormais, la balle est dans le camp de Washington. Il est hautement conseillé aux Etats-Unis de respecter leurs engagements et de résoudre de manière adéquate les questions relatives aux intérêts des relations sino-américaines.

  • En incitant aux immolations , le dalai lama viole les droits de l'homme

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6643/zh/archive/2012/12/13/en-incitant-aux-immolations-le-dalai-lama-viole-les-droits-d.html

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6643/en/archive/2012/12/13/en-incitant-aux-immolations-le-dalai-lama-viole-les-droits-d.html

     

    Alors que la Journée internationale des droits de l'homme est célébrée lundi à l'échelle mondiale, une triste mais réelle constatation doit être faite : la clique du dalaï-lama a gravement violé les droits de l'homme en incitant à des auto-immolations dans les régions tibétaines de la Chine.

     

    A noter que la Région Autonome du Tibet reste calme et que l'ensemble de la population de cette région peuplée à plus de 95% de Tibétains reste sourde aux appels des théocrates.

    Lorang Konchok, un moine âgé de 40 ans originaire d'une zone tibétaine de la province du Sichuan (sud-ouest), a incité, depuis 2009, huit personnes à s'immoler par le feu, dont trois ont trouvé la mort.

    Il a agit sur instruction du 14e dalaï-lama et de ses partisans, a déclaré dimanche la police, citant les aveux et les résultats des enquêtes.

    Le dalaï-lama, exilé à l'étranger, et son groupe recherchent depuis longtemps des opportunités leur permettant d'atteindre leur objectif politique de séparer le Tibet de la Chine. Pour eux, encourager les gens à s'immoler n'est qu'un moyen de parvenir à leur fin.

     

    Tuer ou pousser autrui à commettre un meurtre est proscrit par le bouddhisme tibétain. S'immoler par le feu ou inciter à un tel acte représente également une violation des doctrines fondamentales du bouddhisme.

    Il est blasphématoire pour le dalaï-lama, considéré comme l'incarnation de l'amour et de la compassion dans le bouddhisme tibétain, d'appeler autrui au suicide par auto-immolation.

    La plupart des personnes s'étant immolées sont des adolescents ou des jeunes gens âgés d'une vingtaine d'années à peine. Ces jeunes Tibétains ou moines sont enclins à prendre exemple sur ces suicides, car ils sont impulsifs et manquent de maîtrise de soi.

    Le dalaï-lama aurait qualifié les immolations de "moyen pour les gens en grande détresse de rechercher justice et liberté", blâmant les autorités chinoises de perpétrer ce qu'il qualifie de "génocide culturel".

    En réalité, ceux qui se sont immolés ne sont que des victimes des activités politiques de la clique du dalaï-lama.

    Il est inhumain pour le dalaï-lama, un "leader spirituel" aux yeux des bouddhistes, de tromper les innocents et de les manipuler pour ses propres objectifs politiques.

    Selon des experts, les immolations pourraient cesser si le dalaï-lama les dénonçait ouvertement.

    Néanmoins, il n'a pas souhaité le faire.

    Lundi marque également l'anniversaire de la remise du soi-disant prix Nobel de la paix au dalaï-lama en 1989. A ce titre, il a planifié une série d'activités à l'étranger pour promouvoir l'"indépendance du Tibet".

    Il est ironique qu'un exilé incitant à l'immolation rencontre aujourd'hui des chefs d'Etat occidentaux en tant que "lauréat du prix Nobel de la paix" et "leader spirituel du bouddhisme tibétain".

    dalai-lama.jpg

     

  • Dalai lama comme toujours ment et agit en contradiction avec ses paroles

    Alors qu'il prétend avoir cessé son rôle politique ,dalai lama ne cesse de multiplier les actes et rencontres politiques. Tout dans sa démarche nous montre un pauvre type ,looser éternel, dont le seul but est de nuire à la Chine et aux Chinois . Ceci depuis les années 50 quand il a commencé à être financé et armé par la CIA. Il était alors un objet des forces américaines dans la guerre froide.

    Le dalaï-lama était de passage à l'Université d'Ottawa pour y donner une allocution.

     

    Le leader politique des Tibétains en exil , âgé de 76 ans,  a plus tard été reçu en privé par le premier ministre Stephen Harper,au grand dam de notre autoproclamé océan de sagesse et ses partisans qui espéraient une réception officielle.

    Extrait de Canoë du Québec:

    Les partis d'opposition, les députés du gouvernement et la vedette d'Hollywood Richard Gere ont uni leurs forces pour critiquer le premier ministre Stephen Harper, pour ne pas avoir rencontré publiquement le dalaï-lama.

    Ce dernier était de passage à Ottawa dans le cadre de la 6e Convention mondiale des parlementaires pour le Tibet.Le soi-disant leader spirituel des Tibétains fit un discours qui portait sur la démocratie, la protection de la culture tibétaine et les relations avec la Chine.

    Comme on le voit, pas de politique, rien que du spirituel .(MDR)

     

    Journal canadien:

    Le député conservateur Rob Anders, qui appuie depuis longtemps un Tibet libre, a dit qu'il était heureux de constater que la réunion avait quand même eu lieu, alors que le Stephen Harper avait boudé le dalaï-lama lors d'une visite en 2009.

     

    Comme vous voyez le dalai lama sans cesse martèle que jamais il ne demande un Tibet libre ,mais il multiplie les contacts avec des gens dont le rêve est d'amputer la Chine d'une partie de son territoire.

    Je rappelle qu'à l'ONU , tous les pays reconnaissent que le Tibet est bien une partie intégrale de la Chine .

    Donc ces agitations de dalai lama sont comme toujours nulles et non avenues ,vouées à l'échec.

    Ce qui est déplorable , c'est que les leaders occidentaux n'aient pas le courrage de condamner une bonne fois pour toute ce crimminel qui n'hésite pas à envoyer de ses jeunes partisans endoctrinés depuis l"enfance, se faire immoler au nom de ses mensonges et intérêts cupides.

    Condamnons haut et fort dalai lama