traduction

  • Mise en ligne d'une plate-forme multilingue pour comprendre la Chine avec des mots-clés: voici le lien

    http://french.china.org.cn/china/archives/china_key_words/index.htm

    Par ce lien, vous aurez accès à un outil formidable pour vous aider à comprendre ou améliorer vos connaissances de la Chine.

    Vous pourrez le placer en favori ou le trouver dans la colonne de gauche de ce blog.

    c03fd559e56615fe35581b.jpg

    Développée en partenariat par le China International Publishing Group (CIPG), l'Académie de traduction de Chine et l'Association des traducteurs de Chine, la plate-forme Comprendre la Chine avec des mots-clés a été mise en ligne le 19 décembre. Dans un premier temps, la plate-forme fournira des explications et les traductions vérifiées en sept langues (chinois, anglais, français, russe, arabe, espagnol et japonais) de 77 termes regroupés sous cinq thèmes : le socialisme à la chinois, le rêve chinois, approfondir la réforme, la construction politique, la situation internationale et la stratégie diplomatique.

    La plate-forme a pour ambition d'aider la communauté internationale à comprendre les concepts et les idées essentiels du développement de la Chine, avec des explications systématiques et explicites des mots-clés relatifs à l'idéologie et la voie du développement de la Chine contemporaine, à ses politiques intérieures et extérieures, à sa pensée et à sa culture.

    Hébergée principalement sur le site d'information China.org.cn, la plate-forme sera également accessible par le biais d'autres outils, dont les applications mobiles, les réseaux sociaux et les sites de microblogging, afin d'accélérer sa diffusion et de lui permettre d'être consultée par tous, a annoncé Wang Gangyi, directeur adjoint du CIPG et directeur exécutif de l'Académie de la traduction de Chine, lors de la conférence de presse sur le lancement de la plate-forme organisée le 19 décembre à Beijing.

    Zhou Mingwei, directeur du CIPG et de l'Académie de la traduction de Chine, a également indiqué durant la conférence que la montée en puissance de la Chine attirait de plus en plus l'attention de la communauté internationale. C'est selon lui la raison pour laquelle il est important d'approfondir les recherches sur la communication internationale et de constituer un système d'expressions et d'explications des mots-clés sur la Chine.

    Après la conférence de presse, les représentants des organes publics centraux et des médias, ainsi que les spécialistes et experts issus de cabinets de traduction et d'instituts de recherche, ont participé à un dialogue sur la construction des systèmes de la communication internationale.

  • « Beaux seins, Belles fesses » présenté à Paris par Mo Yan

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

    Fin septembre, l'écrivain chinois Mo Yan, prix Nobel de littérature 2012, a rencontré ses lecteurs à Paris à l'occasion de la réédition du livre « Beaux seins, Belles fesses ».

    Mo Yan, né dans le Shangdong en 1955, a reçu le prix Nobel de littérature en 2012. Une douzaine de ses romans et nouvelles sont traduits en français et publiés au Seuil dont Le Maître a de plus en plus d’humour (2005), Le Supplice du santal (2006), Quarante et un coups de canon (2008), La Dure Loi du karma (2009), Grenouilles (2011) et Le Veau suivi de Le Coureur de fond (2012).

    Dans la province du Shandong, Shangguan Lushi donne naissance à neuf enfants dont un seul garçon, Jintong, Enfant d’Or, dernier-né après sept sœurs aînées, toutes nommées dans l'attente de la venue d'un garçon : Laidi, Zhaodi, Lingdi, Xiangdi, Pandi, Niandi, Qiudi, c'est-à-dire « fais venir le petit frère », « appelle le petit frère », « amène le petit frère », « pense au petit frère », « espère le petit frère », « songe au petit frère », et « réclame le petit frère ».

    Narrateur de cette vaste fresque de la société rurale, son attachement immodéré et obsessionnel au sein maternel l'entraîne dans des situations tragiques et burlesques.

    Les destins du garçon et de ses huit soeurs sont irrésistiblement liés aux aléas de l'histoire de la Chine au XXe siècle : de la résistance antijaponaise à la révolution maoïste, du Grand Bond en avant au néo-capitalisme sauvage.

     

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

     

  • Maintenant, suivez mon blog en chinois,en français ou en anglais

    P8250126.JPG

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5781/zh/archive/2012/10/28/maintenant-suivez-mon-blog-en-chinois-en-francais-ou-en-angl.html

    Reading the article in English: http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5781/en/archive/2012/10/28/maintenant-suivez-mon-blog-en-chinois-en-francais-ou-en-angl.html

    Chaque année je rends hommage au grand leader chinois , soit devant cette merveilleuse peinture

    urbaine,au centre de Shenzhen,soit devant sa statue dans un des parcs de Shenzhen.

     

    Depuis hier, mon blog est lisible en chinois mandarin (putonghua) et en anglais.Demain,probablement j'atteindrai le demi-million de lecteurs. Ceci me donne l'occasion de faire une mise au point et de répondre à vos questions .

    Souvent ,on me demande si je suis Chinois. Comme vous voyez , non. En fait, je suis Bruxellois. Dès mon premier séjour en Chine, j'ai compris que la réalité y était toute autre. J'ai vu un peuple heureux , que l'on y était aussi libre qu'en Europe et en tous cas plus en sécurité.

     

    J'ai pris conscience combien on nous mentait dans les médias occidentaux et surtout , ayant été reçu chaleureusement partout , j'ai été séduit par la gentillesse innée des Chinois . J'ai travaillé pour une firme chinoise ( et travaille encore) , je n'ai qu'à me louer de mes bons rapports avec mes collègues.

    J'ai aussi  rencontré à Beijing,celle qui allait devenir mon épouse . Depuis , j'ai vécu en famille chinoise , travaillant dans une firme chinoise , j'étais en immersion totale . Je puis dire que je connais la société chinoise de l'intérieur.

    C'est suite à l'ignorance de la réalité chinoise en occident que j'ai décidé de créer ce blog. Le libellé de ce blog est "La Chine d'aujourd"hui,tout ce que les médias ignorent"  .

    On me reproche parfois de ne présenter que le beau côté de la Chine. En fait , vu le nombre de lecteurs, je suis satisfait que l'on s'intéresse à la Chine ce qui est mon but et si possible que ces lecteurs finissent par être comme moi , des passionnés de la Chine.

    Ce pays n'est pas parfait , il est comme tous les pays. Mais ce pays qui a souffert des dizaines d'années de l'exploitation par les pays occidentaux ainsi que du Japon qui s'est comporté en Chine comme les Allemands quand ils ont envahi des pays européens ou vis-à-vis des Juifs, s'est relevé de manière unique , il faut bien le dire, grâce aux Parti Communiste Chinois(PCC) . Que la Chine soit confrontée au problème de la corruption au seing même du PCC mais il faut être conscient que la Chine est confrontée ,et spécialement depuis 1989, à des forces étrangères dont le but est de réaliser, comme avec l'URSS, l'éclatement du pays.

    Heureusement , il n'y a en Chine ni Gorbatchev ni Elstine prêt à brader le pays. Les séparatistes ,qu'ils soient à la marche ,comme dalai lama , ce traître qui qui a vendu son âme à une organisation criminelle d'un grand pays occidental ou Reda Khader qui oeuvre avec des organisations terroristes islamistes , qu'ils soient des dissidents à la solde de pays occidentaux , ils en sont tous pour leurs frais.

    La Chine reste une et forte grâce au PCC.

    Il faut donc espérer que nous continuerons à travailler avec la Chine , péreniser la mondialisation donc acheter plus et vendre plus en Chine. Favoriser les investissements chinois en Europe qui sont trop faibles et trop inférieur aux investissements européens en Chine.