tigre et mouche

  • Corruption en Chine : 20000 fonctionnaires punis

    F201303100843112306412527.jpg

    En succédant à Hu Jintao à la tête du PCC, Xi Jinping s’est engagé à lutter contre la corruption dans la fonction publique à tous les niveaux. Il a ainsi déclaré "Nous devons mener de front la lutte contre les tigres et contre les mouches, enquêter résolument dans les cas d’infraction à la loi impliquant des hauts fonctionnaires et aussi résoudre avec ardeur les tendances malsaines et les problèmes de corruption qui affectent tous les gens". Cité par l’agence de presse Xinhua, le nouveau chef du PCC a jugé que dans la bataille contre la corruption, il importait autant de poursuivre les "mouches" - les fonctionnaires de base - que les "tigres" - les plus hauts responsables.

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que le président chinois tient parole.

    A son instigation , une campagne contre la bureaucratie abusive et le gaspillage à tous les niveaux débouche sur la punition de 20000 fonctionnaires.

    Vingt mille fonctionnaires chinois ont été sanctionnés au cours de l'année écoulée pour avoir enfreint les nouvelles règles de lutte contre les dépenses excessives. L'annonce a été faite lundi par l'organe anti corruption du Parti communiste.

    Jugeant que la corruption endémique menace la survie même du Parti, Xi Jinping a ordonné de réduire la durée des réunions, de supprimer les cérémonies de bienvenue trop dispendieuses ainsi que les cadeaux trop prestigieux ou d'abandonner les discours creux et ampoulés.

    Selon la Commission centrale d'inspection disciplinaire, plus de 5000 fonctionnaires ont été sanctionnés pour usage abusif de véhicules officiels et 903 pour l'organisation d'événements extravagants. D'autres ont été blâmés pour leur "paresse" ou leur "médiocrité".

    imagesCAJ0WU7O.jpg