tigre de sibérie

  • Un trafiquant de tigre de Sibérie a été condamné à sept ans et demi de prison en Chine

    tigre_siberie_03.jpgUn trafiquant de tigre de Sibérie a été condamné à sept ans et demi de prison par un tribunal dans l'est de la Chine pour achat illégal d'espèces menacées.

    Wang, âgé de 31 ans, originaire de la province du Jiangxi, a été condamné à une amende de 50.000 yuans (6.000 €) par le Tribunal populaire du district de Lucheng à Wenzhou, dans la province du Zhejiang.

    Wang et un autre homme, Yang, s'étaient fait prendre avec un tigre mort le 8 janvier dans le centre-ville de Wenzhou. Wang avait été capturé par la police mais Yang s'était enfui.

    Yang avait acheté le tigre le 5 janvier dans la province de l'Anhui pour 190.000 yuans et l'avait transporté à Wenzhou, où il comptait le vendre à Wang pour 250.000 yuans.

    Le Bureau national des forêts a confirmé que l'animal, actuellement dans une chambre froide du zoo de Wenzhou, était un tigre de Sibérie, cependant la cause du décès et l'origine du tigre restent inconnues, car le vendeur dans l'Anhui n'a pas encore été retrouvé.

    Yang, finalement arrêté peu après, attend son procès à Wenzhou pour les mêmes chefs d'accusation.

    Le tigre de Sibérie, l'un des mammifères les plus rares au monde, vit principalement dans l'est de la Russie, le nord-est de la Chine ainsi que les parties du nord de la péninsule coréenne. Moins de 500 tigres de Sibérie vivent encore à l'état sauvage.

    La Chine estime à entre 18 et 22 le nombre de tigres de Sibérie à l'état sauvage sur son territoire.

     

    images.jpg