tibet chinois

  • Le village d’étudiants à l’Institut de bouddhiste de Larung Gar en Chine , province du Sichuan

     

    FOREIGN201606071009000266842575618.jpg

    Alors que des sites de propagande pro tibétains en exil, soutenus par les milieux antichinois américains , dont la CIA veulent faire croire à la démolition de cette ville soutenue par les gouvernements chinois ,central comme régional, voici la réalité qui est tout le contraire.

    FOREIGN201606071009000264757135180.jpg

    Is this the world's busiest campus? Incredible images reveal the densely packed 'village' where Tibetan monks study Buddhism

    These dizzying photographs reveal the densely packed 'village' where thousands of Tibetan monks and nuns call home.

    Rudimentary log cabins, painted in traditional Tibetan red, are piled high along the hillsides and valleys.

    They're all centred around a palatial structure - the Larung Gar Buddhist Institute.

    The school, situated in the remote Gharze Prefecture of ‪‎Sichuan‬ province, southest ‪‎China‬, is the largest of its kind in the world and where many devout followers flock to learn about the religion.

    Jesse Earl Rockwell, 32, from Santa Barbara, ‪‎California‬, spent six days in the area to photograph this incredible sprawling hillside habitation. 

    FOREIGN201606071009000252207161773.jpg

    Est-ce le campus le plus achalandé du monde ? Ces incroyables images révèlent la densité du « village » les moines tibétains étudient le bouddhisme

     

    Ces photographies révèlent ce « village » à forte densité que des milliers de nonnes et de moines tibétains appellent " la maison".

     

    Des cabanes rudimentaires, peintes en rouge tibétain traditionnel, sont empilées sur les collines et les vallées.

     

    Ils sont tous centrés autour d’une structure palatiale - l’Institut bouddhiste de Larung Gar.

     

    L’école, située dans la préfecture  éloignée de Gharzede la province du Sichuan, Chine du sud-ouest, est le plus grand dans son genre dans le monde et où de nombreux disciples fervents se pressent pour en savoir plus sur la religion.

     

    Jesse Earl Rockwell, 32 ans, de Santa Barbara, en Californie, a passé six jours dans la région pour photographier ces habitations de coteaux tentaculaires incroyables.
     

    FOREIGN201606071009000266262046727.jpg

     

  • Il faut voir le Tibet avec vos propres yeux

    Il faut voir le Tibet avec vos propres yeux, a dit un expert en économie français
     
     
     

    M. Jean Meimon, président de l'ESCE (école supérieure du commerce extérieur) et conseiller au commerce extérieur du Gouvernement français, a accordé un entretien au journal « Nouvelles d'Europe » (欧洲时报) dans son bureau et exprimé qu'après être revenu du Tibet, il a proposé à ses amis européens d'aller le visiter eux-mêmes.
    3402e439bce583f0.jpg
    En mai, M. Meimon s'est rendu au Tibet pour une visite d'une semaine avec sa femme en tant que membres de la délégation envoyée par l'Association Chine-France. Selon lui, que ce soit la construction d'installations publiques ou l'amélioration de la vie des Tibétains, le changement au Tibet est impressionnant et inimaginable. Il trouve que les Français ont entendu trop de mensonges, mais aujourd'hui il vaut mieux croire ses propres yeux. La Chine a offert beaucoup de facilités pour le développement du Tibet, et il est facile de visiter le Tibet. Les Français et les Européens doivent aller le voir en personne.

    Il a déclaré que pendant sa visite du Tibet, Wu Yingjie, vice-président exécutif de la Région autonome du Tibet a proposé une coopération entre l'ESCE et l'Université du Tibet, et il a accepté la proposition avec plaisir. Mais du fait de la barrière des langues, la coopération entre les deux n'est pas encore en phase de formation double-diplôme, mais elle pourra commencer par l'échange de stagiaires, et petit à petit, la formation se développera vers l'éducation en coopération.

  • CROISSANCE DE LA POPULATION TIBETAINE

    Augmentation rapide de la population totale du Tibet
     
     

    Fin 2009, la population totale du Tibet était de 2 900 300, contre 1 228 000 en 1959, soit une augmentation nette de 140% en plus d'une cinquantaine d'années, a-t-on appris d'une récente conférence consacrée à l'étude sur le développement démographique du Tibet.

    Le Tibet est déjà devenu une des provinces ou régions dont la croissance de la population totale est la plus rapide de Chine.

    De même que l'augmentation rapide de la population totale, le nombre de la population d'origine tibétaine n'a cessé d'augmenter au Tibet. Delon un rapport publié en 2009, ce nombre a augmenté à 2 700 000 en 2008, contre environ 1 000 000 en 1959. Selon une enquête sur un échantillon de 1% de la population permanente dans la Région autonome du Tibet, le taux de croissance annuelle de la population permanente de près de ces dix dernières années s'est maintenu à plus de 10%, de loin supérieur à la moyenne nationale.

    Le Tibet n'a pas connu le planning familial, qui est largement appliqué dans les autres provinces chinoises. Aujourd'hui de plus en plus de jeunes couples au Tibet choisissent d'avoir deux enfants. Voilà une des raisons importantes expliquant pourquoi la population sur le toit du monde a pu augmenter si vite.

     

     


    S'y ajoutent encore l'amélioration de la santé publique et du système de garantie sociale.

    Selon les statistiques, a l'heure actuelle, l'espérance de vie de la population dans la Région autonome est de 67 ans, soit près du double de celle de l'ancien Tibet ( 35,5 ans). En 2007, le taux de mortalité des femmes enceintes et accouchées était de 3,1 pour mille et celui des nouveau-nés, de 24,5 pour mille, respectivement contre 50 pour mille et 430 pour mille aux premières années de la libération pacifique du Tibet.

    L'augmentation de l'espérance de vie de la population a également apporté au Tibet un même problème que celui des autres provinces : le vieillissement de la population. Selon un chiffre fourni par l'administration des affaires civiles de la Région autonome, le nombre des personnes âgées de plus de 60 ans a atteint 200 000, soit près de 10% de la population totale du Tibet.

  • LE TIBET LIBRE ET HEUREUX S'EXPOSE A SHANGHAI

    Expo 2010 : semaine du Tibet
     

    Aujourd'hui démarre également la "semaine du Tibet" à l'Expo universelle de Shanghai. La culture tibétaine s'apprête à inviter tout le monde à apprécier son charme bien particulier.

    "Le Tibet au paradis" reste le thème des activités pendant la semaine. Plus de 400 chanteurs et danseurs vont monter sur scène et donner des spectacles traditionnels. Le fameux opéra tibétain se trouve également au programme, dont un acte largement réputé, "le Roi Gésar", attendrait ses admirateurs. Ce dernier a été considéré par l'UNESCO comme un patrimoine culturel immatériel. D'ailleurs, on peut s'attendre à des expositions des autres trésors culturels immatériels, comme le Thangka, un style de peinture faite de soie qui présente les images des déesses bouddhistes et d'autres scènes relatives à des Bouddhas. Les autres patrimoines culturels seront aussi mis en exposition, tels que la sculpture, la médecine, le sport, l'alimentation, etc. Aucun d'entre eux ne sont à manquer si vous êtes un fervent de cette culture extraordinaire.

     

     

     

     

  • CHINE :DE NOMBREUX TOURISTES VISITENT LE TIBET

    Chine : le Tibet a accueilli 3,3 millions de visiteurs depuis le début de l'année
     

    Le Tibet a accueilli, entre janvier et juillet 2010, 3,3 millions de touristes chinois et étrangers, soit une hausse de 21,9% par rapport à la même période l'an dernier, a indiqué mercredi un responsable de la région en charge du tourisme.

    Le directeur adjoint de l'Office du Tourisme du Tibet, Wang Songping, a fait savoir que le tourisme avait rapporté à cette région autonome du sud-ouest un total de 2,88 milliards de yuans (424 milliards de dollars) au cours des 7 premiers mois de l'année, soit une augmentation de 29,3% par rapport à l'an dernier.

    Wang attribue la croissance touristique aux voyages organisés promotionnels hivernaux et au fait que la haute saison a commencé plus tôt cette année.

    La région a multiplié ses actions de promotion touristique sur les marchés émergents tels que l'Europe de l'Est et l'Australie, ainsi que sur ses marchés traditionnels comme les Etats-Unis et l'Union européenne.

    Un total de 116 904 touristes étrangers ont visité la région au cours des sept premiers mois de l'année, soit une augmentation de 45,3% par rapport à l'année dernière. L'Europe occupe le premier rang en terme de provenance, avec 41 310 voyageurs qui se sont rendus au Tibet.

  • CHINE: DES TIBETAINS FIERS ET HEUREUX

    Chine : afflux de touristes à Lhassa durant le Festival du Shoton

    Lhassa, capitale du Tibet, a enregistré un afflux de visiteurs à l'approche du Festival traditionnel du Shoton, connu comme "la fête du yaourt".

     

    La plupart des hôtels du centre-ville de Lhassa affichent complets depuis le début du mois d'août du fait de l'arrivée massive de touristes pour le festival, qui se déroule cette année du 10 au 16 août.

    L'aéroport de Gonggar à Lhassa voit chaque jour 28 décollages et atterrissages, ce qui demeure encore insuffisant pour transporter tous les voyageurs. L'afflux de touristes devrait durer jusqu'à fin août.

     

    Lhassa est reliée par avion à la plupart des grandes villes telles que Beijing, Shanghai, Guangzhou, Chengdu, Chongqing et Kunming, mais la plupart des vols font d'abord escale à Chengdu.

    Dans le même temps, des milliers de touristes arrivent chaque jour par le train, qui circule sur les voies mises en service il y a quatre ans à l'altitude la plus élevée du monde.

    Le Palais du Potala reçoit environ 2 300 visiteurs chaque jour, le maximum permis sur une seule journée, selon un  responsable du bureau administratif du palais.

    Le Festival du Shoton date du 11e siècle et était à l'origine une fête religieuse durant laquelle les habitants offraient du yaourt aux moines ayant terminé leur retraite méditative. Aujourd'hui, des foires-expositions, notamment automobiles et de biens immmobiliers, ont aussi lieu durant le festival.

    L'année dernière, 35 000 touristes sont venus à Lhassa durant le Festival du Shoton. Des contrats commerciaux et contrats d'investissement avaient été conclus, atteignant une valeur cumulée de 4 milliards de yuans (environ 588 millions de dollars), selon des statistiques du gouvernement municipal.

  • CHAMDO,TIBET :FETES BOUDDHISTES

    Importantes activités bouddhistes à Chamdo du Tibet
    F200904101614091995715321[1]
    Un moine debout devant le tanka (une sorte de peinture sur toile) montrant le Bouddha Chamba.

    Le 9 avril, ont eu lieu d'importantes activités bouddhistes pour saluer la statue du Bouddha Chamba au monastère de Chamba de Chamdo, Tibet.

    Près de mille moines et plus de 20 000 fidèles se sont rassemblés dans le monastère où ils ont dit des prières pour souhaiter la bonne récolte, ainsi que la continuation de la paix et de la stabilité dans le pays. Chaque année ont lieu de pareilles activités dans ce monastère, cela, depuis plus de 500 ans.

    F200904101614071848020632[1]On regarde le portrait de Chamba sur le lieu d'activités bouddhistes.F200904101614042717618772[1]
    Des moines disent des prièresF200904101614025703318881[1]
    Le 9 avril, des moines du monastère de Chamba posent une couronne ornementée sur la tête de la statue du Bouddha Chamba érigée sur un chariot orné de fleursF200904101613554249219211[1]
    Un fidèle s'est prosterné devant la statue du Bouddha au milieu des prièresF200904101613492482259771[1]
    Des moines disent des prières, en marchant autour du monastère.

  • QUE LE TIBET EST BEAU!

    Le lac Namco: un lac sacré aux cœurs des Tibétains
    F200904070915431938845251[1]

    Namco est le plus haut lac salé du monde avec une altitude de 4 718 m. Il se trouve dans le district de Dangxiong relevant de la ville de Lhasa, capitale de la région autonome du Tibet, en Chine du sud-ouest.

    Ce lac constitue un lieu saint du bouddhisme tibétain. Une grande cérémonie y a lieu tous les 12 ans (l'année du mouton). De nombreux bouddhistes se réunissent autour de ce lac qui couvre 1 920 km2.

    Namco est considéré comme "un lac du ciel" et une perle sur la prairie du nord du Tibet. On y peut voir des animaux sauvages rares comme les yacks sauvages et les antiloppes tibétaines, sous protection d'Etat.

    F200904070915422198998262[1]F200904070915423756455215[1]

    F200904070915425847124011[1]

    F200904070915432065125637[1]

    F200904070915434668857013[1]

    F200904070915442758961328[1]

    F200904070915452172927912[1]F200904070915441142323713[1]