tibet;corse

  • Pourquoi les Français mettent plus d'empressement à s'occuper du Tibet que de la Corse indépendante

    bn8nqcgceaaoncp.jpg

    Le parti nationaliste Corsica Libera (Corse libre) a menacé dimanche d'empêcher le départ de la troisième étape lundi entre Ajaccio et Calvi si plusieurs militants arrêtés samedi n'étaient pas remis en liberté. Mais le parti nationaliste a levé sa menace quelques heures après, les militants arrêtés et gardés à vue pour avoir tracé des graffitis sur la route ayant été relâchés. "Nos militants ont été relâchés, le Tour de France peut continuer", a déclaré à la presse le porte-parole de Corsica Libera Jean-Philippe Antolini.

    Des inscriptions géantes "Corsica is not France" et "French Go Home" (La Corse n'est pas française et Français, rentrez chez vous) ont été tracées samedi sur la jetée du port de Bastia, puis rapidement recouvertes par des employés municipaux.

    CorsicaIsNotFranceCorseTourdeFranceTDF1-001.jpg

    De tout cela, la presse ne fait guère écho. Sur ce sujet , on entend peu ou pas du tout les hommes politiques français.

    Ils sont plus bavards quand il s'agit du Tibet.

    Pourtant le Tibet fait partie de la Chine depuis bien plus longtemps que la Corse est Française.

    Ces Français qui trouvent normal d'essayer d'interférrer dans les affaires intérieures de la Chine seraient offusqués si un Chinois devait s'immiscer dans les affaires entre Corses et Français.

    A noter que toute gesticulation d'homme politique ou simple citoyen français concernant le Tibet ne fait l'objet d'aucune réaction  des Chinois ,qu'ils soient Hans (l'ethnie majoritaire) ou Tibétains ( une des 55 ethnies minoritaires de Chine) sauf bien entendu parli la clique de dalai lama , très linoritaqui a fuit le Tibet

    flnc.jpg

    Très difficile quand on est Corse d'avoir accès aux médias, alors que pour dalai lama , il a suffit de devenir un agent de la CIA pour que s'ouvrent les mannes célestes étasuniennes et les médias propagandistes occidentaux relayent et amplifient ses mensonges.

    Alors , comme plus d'un milliard de Chinois, je conseille aux hommes politiques français d' oublier le Tibet qui vit très bien sans eux et d'essayer de résoudre leurs problèmes.