tian anmen

  • Beijing : rénovations de la place Tian'anmen qui fait peau neuve

    0019b91ed6e0138007fd05.jpg

    Le 21 août, les rénovations annuelles de la place Tian'anmen ont débuté à Beijing. Par la même occasion et pour la première fois depuis 10 ans, la route en dalles de pierre devant la place fera également l'objet d'une rénovation complète. Les 488 dalles de granite qui la composent seront donc remplacées par des nouvelles. Les travaux se termineront avant la fête nationale, le 1er octobre.

    0019b91ed6e01380081807.jpg

    N'ayant plus mis les pieds à Beijing depuis fin 2005, je suis tout excité à l'idée de découvrir

    en octobre la grande et belle place Tian'anmen rénovée. C'est de cette place que Mao ,en 1949

    proclama la naissance de République Populaire de Chine.

    0019b91ed6e01380081406.jpg

    0019b91ed6e01380081b08.jpg

  • Le président de la Confédération helvétique ,Ueli Maurer , veut «tirer un trait» sur Tiananmen

    suisse.jpg

    Au deuxième jour de sa visite officielle en Chine, où il a notamment rencontré le premier ministre Li Keqiang et le président Xi Jinping, le président de la Confédération Ueli Maurer a eu droit à une présentation de troupes blindées pour son accueil à Pékin, ce qui n'était encore jamais arrivé pour un dirigeant occidental.

    Le conseiller fédéral a  eu une expression courageuse et sincère au micro de la radio alémanique SRF qui lui demandait s'il participait ainsi à la réhabilitation d'une armée chinoise responsable ,selon eux, des événements de la place Tiananmen . «Je pense que nous pouvons tirer un trait depuis longtemps sur cette histoire. Nous, au DDPS, avons des contacts réguliers avec la Chine depuis 15 ans», a déclaré Ueli Maurer.

    Bravo Monsieur Maurer , vous avez dit tout haut ce que de nombreux démocrates pensent tout bas.

    Il est grand temps que les adeptes de la guerre froide tournent la page et que la presse de propagande cesse ces attaques injustifiées contre la Chine.

    «J'ai une nouvelle fois confirmé que la Suisse respectait les performances de la Chine. Le pays a sorti plus de 300 millions de personnes de la misère en peu de temps.»a souligné Ueli Maurer.

     

    suisse.jpg

    Voilà une belle réponse aux ONG des bobos occidentaux qui nient contre toute évidence les progrès fulgurants réalisés par la Chine en matière des Droits de l'Homme.

    Gerhard Pfister, conseiller national PDC, insiste pour ne pas dramatiser l'affaire. «Il ne nous appartient pas en tant que Suisses d'émettre des reproches pour ce qui s'est passé il y a plus de 20 ans, aussi dramatique soit-il».

    Imaginons-nous quelqu'un portant des griefs à l'Allemagne , en 1970, 25 ans après la Seconde Guerre mondiale ou aux Etats-Unis pour leurs crimes au Vietnam.(agent orange)

     

    suisse.jpg

    Lors de sa rencontre avec M. Maurer, M. Xi a estimé que les relations sino-suisses étaient à l'avant-garde des relations entre la Chine et l'Occident. La Suisse est non seulement l'un des premiers pays occidentaux à avoir reconnu la République populaire de Chine (RPC) mais aussi le premier pays sur le continent européen à avoir signé un accord de libre-échange (ALE) avec elle, a rappelé M. Xi.

    Il a également présenté à M. Maurer les "deux objectifs centenaires" de la Chine : le premier est d'avoir doublé en 2020, année qui marquera le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois, le PIB du pays et le revenu par habitant par rapport à 2010. Le second est de transformer la Chine en pays moderne et socialiste, prospère, fort, démocratique, culturellement avancé et harmonieux d'ici le milieu du siècle, qui correspondra au centenaire de la RPC.

    Selon le président chinois, afin de réaliser ces objectifs, la Chine doit se reposer non seulement sur la diligence et l'innovation du peuple chinois mais aussi sur l'adhésion du pays à la réforme et à l'ouverture, au développement pacifique et à la coopération internationale.

  • Le Mausolée du président Mao sur la liste du patrimoine mondial?

    001ec94a27151185d5a961.jpg

     

    La stèle commémorative des Héros du peuple et le Mausolée de l'ancien président chinois, Mao Zedong, qui se situent sur l'axe central de la ville de Beijing seront probablement inscrits comme candidats sur la liste du patrimoine culturel, a-t-on appris jeudi d'une responsable du Comité de la Culture du district de Dongcheng à Beijing, lors d'une conférence de presse.

     

    L'axe central de Beijing fait 7,8km de long au total et s'étend de la porte Yongding dans le sud aux tours de la Cloche et du Tambour dans le nord de la ville. Il accueille des sites symboliques comme le Temple des Ancêtres impériaux, la porte Tian'anmen et la Cité interdite. Beijing a annoncé sa demande de candidature au patrimoine mondial pour cet axe (Zhong Zhou Xian) lors de la Journée chinoise du patrimoine culturel.

     

    Récemment, quelques médias ont divulgué que la candidature pourrait comprendre 22 lieux sur l'axe central de Beijing. Hormis les bâtiments construits sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), des symboles de Beijing tels que le Mausolée du président Mao, la stèle commémorative des Héros du peuple chinois, le Musée national et la place de Tian'anmen seront également dans le champ de la demande d'inscription.

     

    « La stèle commémorative et le Mausolée du président Mao sont des héritages. Je pense qu'il n'est pas nécessaire qu'un héritage attende 100 ans pour devenir patrimoine culturel », a expliqué Wei Ruifeng, directeur adjoint du Comité de la Culture du district de Dongcheng, en citant que l'opéra de Sydney est inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial alors qu'il n'existe que depuis quelques dizaines d'années.

  • Fête nationale: les dirigeants d'Etat rendent hommage aux héros du peuple sur la place Tian An Men

    00114320db410ff0f54d0a.jpg

    Les hauts dirigeants chinois ont déposé samedi matin des corbeilles de fleurs devant le Monument aux Héros du peuple situé sur la place Tian An Men au coeur de Beijing pour marquer la Fête nationale.

     

    Hu Jintao, Wu Bangguo, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang ont participé à la cérémonie et rendu hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour l'indépendance de la nation.

     

    00114320db410ff0f5640c.jpg

     

    Les dirigeants ont ensuite fait le tour du monument afin d'y observer les sculptures et inscriptions illustrant deux siècles d'histoire des luttes de la Chine pour la modernité.

     

    Ils ont ensuite rejoint 3 600 représentants issus de tous les milieux de Beijing pour la cérémonie marquant le 62e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

     

    Cette cérémonie est la manifestation du respect de la nation pour son passé et encourage le peuple chinois à réaliser de plus grandes ambitions encore dans le futur, a indiqué Yang Yu, un commentateur lors d'une émission en direct de la China Central Television (CCTV).

     

    Des célébrations similaires avaient été organisées à l'occasion de la Fête nationale en 2008 et 2010.

     

     

    00114320db410ff0f5780e.jpg

     

    La cérémonie de cette année est arrivée seulement deux jours après le succès de la Chine dans le lancement de son premier module laboratoire spatial, Tiangong-1, qui est considéré comme une étape importante dans le développement de la technologie d'amarrage spatial, et un point de repère pour le programme spatial habité chinois.

  • 12MILLE PERSONNES TIAN'ANMEN SQUARE

    F200901041629329281994214[1]

    Malgré un froid glacial, 12 mille personnes participent à la cérémonie de hissage du drapeau national sur la Place Tian'anmen pour accueillir l'année 2009

    F200901041629323092226863[1]
    (1e janvier) Malgré le froid rigoureux, quelques 12 mille personnes, venues de tous les coins du pays observent la cérémonie de hissage du drapeau national sur la place Tian'anmen pour célébrer l'arrivée de l'année 2009.

    Au moment où le premier rayon lumineux de l'année 2009 a éclairé le ciel, quelques 12 mille personnes, venues de toutes les régions du pays, se sont réunies sur la place Tian'anmen en attendant le hissage du drapeau national, pour exprimer leur amour et leur fidélité envers la Patrie.

    F200901041629326917111783[1]