tgv. train

  • LA CHINE EST PASSEE D'ATELIER DU MONDE AU STATUT DE NATION INNOVANTE

    La Chine riposte aux critiques de l'étranger sur le piratage technologique des trains à grande vitesse
     

    Le 22 novembre, selon M.Tian Lipu, directeur du Bureau national de la propriété intellectuelle, la technologie chinoise des trains à grande vitesse a réalisé des innovations, en y associant sa propre situation pour former ses caractéristiques uniques. Les critiques selon lesquelles « la technologie chinoise des trains à grande vitesse constitue du piratage » ne correspondent pas à la situation réelle et actuellement, seule la Chine peut d'ailleurs construire des trains à grande vitesse en région montagneuse.

    Le chemin de fer Chengdu-Guizhou, le premier train à grande vitesse du monde construit dans une région montagneuse, verra ses travaux débuter à la fin novembre ou au début décembre, ce qui signifie que la technologie des trains à grande vitesse à la chinoise a graduellement mûri.

    Quant aux doutes de l'étranger sur les recherches et le développement indépendants de la Chine, M. Tian a affirmé : « Nous avons acheté des technologies en Allemagne, au Japon, en France et au Canada. Mais nous avons déjà payé les frais de droit exclusif selon les règles internationales et c'est tout à fait licite. En assimilant les technologies des autres, nous avons réalisé des innovations selon notre propre situation. Pourquoi s'agirait-il de piratage ?

    Selon le programme de la Chine, les trains à grande vitesse seront un des accès principaux reliant l'extérieur à l'ouest de la Chine, qui occupe 2/3 du territoire de la Chine avec des régions montagneuses et des plateaux, a révélé M. Tian. « Les étrangers n'ont pas construit de trains à grande vitesse en montagne. Cela ne peut qu'être réalisé en Chine avec la technologie chinoise. »

    En 2004, année où a été lancé le programme du réseau du trafic-voyageurs à grande vitesse, selon lequel la Chine construirait quatre lignes à grande vitesse longitudinales et 4 lignes en sifflet qui totaliseront une longueur de 13 000 km, les responsables du secteur au Canada, en Allemagne, au Japon et en France ont tous visé le grand marché chinois. La Chine est passée des achats de trains complets aux recherches indépendantes, et enfin à quelque 900 brevets exclusifs pour les trains à grande vitesse. Le train à grande vitesse a graduellement fait l'objet de recherches et de développements indépendants. En 2010, la Chine va enfin réaliser son rêve d'un réseau ferroviaire d'une longueur de 13 000 km.
    La Chine n'est plus seulement l'atelier du monde , elle a franchi une étape supplémentaire en créant et innovant . Je viens de visiter le salon aéronautique de Zhuhai et là étaient présentés les avions chinois qui bientôt concurrenceront Airbus et Booing , les nouveaux avions , hélicoptères, dromes et missiles de l'armée chinoise. Dans tous les domaines fleurissent de marques chinoises qui s'élèvent petit à petit au niveau international.

    shenzhen 2010 788.jpg

  • J'AI TESTE LE TRAIN LE PLUS RAPIDE DU MONDE

    SHANGHAI -HANDZHOU , 200 KM EN 45 MINUTES

    Un ami m'a demandé la ou les sensations que pouvaient procurer le voyage dans ce train Shanghai Handzhou en 45 minutes.

    Je vous dirai aucune. Si vous cherchez des sensations , allez à la foire du midi ou à la foire du Trône . Si vous vous lancez à 120 Km/h avec une Fiat ou une petite voiture française , vous aurez l'impression que vous faites une vitesse incroyable , car tout tremble , énormément de bruit et vous craignez que la voiture se déglingue de partout. Prenez une Mercédes ou une BMW , à 180Km/h vous n'aurez pas ou peu de sensation de vitesse tout en écoutant Mozart , relaxe.

    Il en va pour le TGV chinois de la même chose. La sensation que l'on a à bord de ce train, c'est le confort. Silencieux , sans balancement , vous pouvez circuler dans ce train sans devoir vous tenir car il n'y a aucun soubresaut à n'importe quelle vitesse . Tout juste , quand on croise un train , cela provoque un peu de bruit et encore uniquement si vous êtes assis du côté qui frôle le train croisé. Ce train est beau , avec une ligne une aérodynamique harmonieuse , où même la couleur plaît. J'ai testé les 4 différentes classes , première, deuxième , VIP et golden . Toutes de grand confort avec la possibilité d'étendre vos jambes même en deuxième . La grande différence en deuxième, c'est le caquètement des voyageuses.

    Dans tous les domaines , le train chinois écrase notre incompétente SNCB . La gare de Shanghai Hongqiao est juste dans la prolongation de l'aéroport du même nom . C'est l'aéroport qui distribue les lignes intérieures. Très pratique pour le voyageur , tant pis pour les taxis. Cette gare , très belle et fonctionnelle s'est dotée d'un hall de départ 5 à 6 fois plus grand que le hall des départs de Zaventem.Je n'ai pu m'empêcher de penser à la gare de Liège. Qu'elle est moche , inconfortable et peu fonctionnelle comparée à cette grande réussite qu'est la gare de Hongaqiao . Partant du hall , un ascenseur approprié vous mène directement au quai souhaité . Il y a 13 quais pour 25 voies . Ici , tout est propre , même la Flandre pourrait y prendre leçon . Quand vous venez de Wallonie et voyez cette propreté et le professionnalisme du personnel vous vous croyez  être sur une autre planète. Cette énorme différence ne se limite pas aux services dans la gare mais à bord du train aussi le service est sans reproche.Sans oublier la ponctualité , partis à l'heure pile et arrivés 45 minutes plus tard comme prévu .Il en fut de même au retour où nous avons pris un train qui s'arrête deux fois . Toutes les heures, Il y a un départ direct  et trois trains qui s'arrêtent ceux-ci ne dépassant pas le 305Km/h :

    Quand je pense à la SNCB , je me dis comment en est-on arrivé là ?

    Et dire que nous sommes le pays qui a inauguré la première ligne de chemin de fer sur le continent et que des industriels belges et l'ingénieur Jean Jadot avant de construire les premières lignes au Congo , ont construits la première ligne de passagers en Chine , de Beijing à Hankou , aujourd'hui Wuhan. Comparativement , ceux qui ont voyagé en train en Chine il y a 10 ans savent que les voyages de cette époque ,pas si lointaine , étaient emplis de poésie pour ne pas en dire plus