tag

  • Ce que les touristes chinois trouvent étrange en Occident

    Alors que fréquemment les médias présentent des émissions où l’on découvre ce que le voyageur occidental peut trouver étrange chez les Chinois, que les journaux de ces pays se répandent en énumérations de ce qui choque le voyageur peu averti en Chine, vous ne voyez jamais d’article expliquant ce qui interpelle les Chinois quand ils découvrent nos contrées.

    Je vais essayer de combler cette lacune.

    Sans conteste ce qui étonne le plus le Chinois qui débarque chez nous, c’est la rudesse de notre société , d’autant qu’il se fait une idée plutôt romantique de l’Europe occidentale en général et de la France en particulier.

    L’agressivité des conducteurs en Europe, est aussi une surprise pour eux qui pourtant conduisent moins bien et respectent moins le code de la route que nous. En Chine, je n’ai jamais vu un conducteur engueuler un autre sous prétexte qu’il n’a pas respecté la priorité. Les pires fautes sont admises sans que l’auteur subisse les foudres de l’automobiliste lésé.

    S’ils ne trouvent rien à dire sur les prix de vente des marchandises qu’ils achètent volontiers à l’étranger, ils trouvent les prix affichés par les restaurants prohibitifs. Il est vrai qu’à qualité égale, pour le prix d’un menu ici, vous pouvez inviter 5à7 personnes en Chine. C’est pour cela que vous ne verrez jamais chaque convive payer son addition, mais traditionnellement une personne paie la note même s’il est de bon ton de faire mine de vouloir payer. Souvent deux ou trois candidats se disputent l’honneur de payer pour la tablée.

    Qu’il faille payer pour aller aux toilettes est pour le Chinois ahurissant. En Chine, si vous ne trouvez pas de toilettes publiques, vous pouvez vous rendre dans les toilettes d’un restaurant ou d’un hôtel sans devoir consommer.

    Nos maisons de repos interpellent les Chinois, car en Chine les rares maisons de repos sont occupées par des gens qui n’ont pas de famille. Traditionnellement en Chine, les personnes du troisième âge sont prises en charge par leur famille. Un proverbe chinois énonce d'ailleurs : « Avoir un fils pour préparer sa vieillesse ». Les personnes âgées ne veulent surtout pas que leurs enfants les placent en maison de retraite ; elles considèrent même cet acte comme un abandon de leur part. Le devenir des grands-parents est aussi une préoccupation qui taraude les jeunes. Envoyer ses parents en maison de retraite sera vu comme un geste contraire à la piété filiale, pointé du doigt par les proches et les voisins. Dans la tradition chinoise, s'occuper de ses parents sénescents constitue la première obligation d'un fils digne.

    Le Chinois a le respect du bien public. Il est étonné de voir chez nous tant de biens et d’infrastructures endommagés, les dégradations et les tags sont étrangers aux Chinois.

     

     

    touristes-chinois-à-bruxelles-l-europe-30889122.jpg

     

  • POUR LES TRANSPORTS PUBLIQUES , LA BELGIQUE A 30 ANS DE RETARD SUR LA CHINE

    L'année dernière, 25 infractions ont été constatées en moyenne chaque jour dans les gares et stations de métro bruxelloises, ce qui correspond à une infraction par heure, annonce le sénateur Open Vld Guido De Padt ,ancien ministre de l'intérieur .

    Métro bruxellois

    Devant de tels chiffres accablants pour les autorités belges, je n'entends aucune réaction des ONG tels Amnesty international ou non, Human watch et autres associations d'hurluberlus dont le but est de mener une bande de nigauds , les blings blings et bobos de la gauche  dont le but est de provoquer des incidents dans les pays africains et asiatiques afin d'y restaurer une nouvelle forme de colonialisme.

    S' ils étaient honnêtes , ils acquiesceraient avec mes déclarations, à savoir que les infrastructures et les transports sont de qualité supérieures en Chine et qu'il y règne une harmonie en concordance avec les "droits de l'homme" (les vrais , pas ceux dont se sert l"Occident pour instaurer son néocolonialisme)puisque chaque voyageur y est respecté , protégé de telle manière qu'il se sent à tout moment en sécurité , ce qui rend le voyage agréable . J'ai une vieille tante qui refuse de prendre le train en Belgique , tant elle a peur de voyager dans les trains belges.Son cas n'est pas exceptionnel, quand je parle avec des gens âgés , j'entends toujours ce même langage.

     

    Métro de Shenzhen

    Il en va de même du personnel , les chauffeurs de bus se font souvent agresser , les accompagnateurs de train sont souvent molestés et livrés aux pires dangers dans l'indifférence totale .

    Une partie de la file pour entrer dans le métro

     

    En Chine , là où on respecte les droits de l'homme des travailleurs , le chauffeur de bus est heureux d'aller travailler , car il sait qu'il ne courre aucun danger , ni venant des passagers , ni venant des automobilistes . Il sait qu'il va rencontrer tout au long de sa journée de travail, des gens aimables et souriants.Dans les trains , où le service est impeccable à tous les niveaux , les gens respectent les préposés qui sont chargés du bon ordre lors du voyage ou de la propreté des trains .

    J'ai rencontré monsieur René Trigallez, belge qui vit à Guangzhou depuis 7 ans et me vantait la propreté et la sécurité des transports dans sa ville  m'affirmant être fier de montrer sa ville de Guangzhou alors qu'il est honteux de montrer sa ville d'origine ,Liège.

    Quoi qu'en disent les propagandistes anti-chinois , j'en arrive à la conclusion que la société belge , mais on peut dire européenne , est une société beaucoup plus agressive que la société chinoise ;

    C'est probablement grâce à ce climat de liberté qui règne en Chine que de plus en plus d'étrangers aiment à y vivre.

    Le métro de Shenzhen avec ses portes de propection  que l'on nettoie à toute heure