synutra

  • PUBERTE PRECOCE EN CHINE , des précisions

    Synutra attend avec impatience le résultat du contrôle qualité de son lait en poudre
    logo.gif

    Le producteur de lait en poudre pour bébés Synutra, soupçonné d'être à l'origine de symptômes de puberté précoce chez les petites filles allaitées avec ses produits, a déclaré à l'issue de la conférence de presse du ministère de la Santé organisée le 10 août, que l'entreprise respecte complètement la position du ministère et qu'elle attend avec impatience le résultat du contrôle de qualité de ses produits demandé par les autorités.

    « En réponse à une question sur le lien entre le lait en poudre concerné et la puberté précoce des bébés, le ministère de la Santé a donné des explications objectives », a indiqué la société dans une lettre ouverte publiée sur son site internet officiel. « Synutra respecte parfaitement la position et les explications scientifiques et équitables du ministère. L'entreprise souhaite que les responsables du Hubei puissent rendre public au plus tôt le résultat du contrôle pour revenir sur la réalité de la qualité des produits Synutra, et identifier les causes réelles des symptômes observés chez les bébés concernés. C'est non seulement important pour rendre justice à l'entreprise, mais surtout pour traiter de manière pertinente les bébés malades. »
    yb_1.gif
    Frappée par la rumeur selon laquelle le lait en poudre Synutra est à l'origine de l'apparition de seins chez des petites filles, la valeur boursière de la société, cotée sur le Nasdaq à la Bourse de New York, a subi le 9 août une chute brutale de 26,94 %, pour tomber à un prix unitaire de 12,72 USD. Le cours n'a retrouvé sa stabilité que le 10 août.

    Par ailleurs, plusieurs médias, dont le Matin de l'orient et le Quotidien de Guangzhou, se sont interrogés sur les origines du lait brut de Synutra. Le site internet officiel de la société a annoncé que celui-ci était surtout fourni par des fermes d'élevage européennes de haute qualité, mais le rapport annuel rendu public par la société aux États-Unis indique que le lait brut vient principalement de Nouvelle-Zélande. Le rapport trimestriel a encore précisé que 90 % du lait brut était importé de Nouvelle-Zélande pour alimenter la production de lait en poudre des marques Youcong et Youbo. Le reste du lait brut est fourni par des éleveurs chinois du Heilongjiang, du Hebei et de Mongolie-Intérieure.

    Selon Deng Haihua, porte-parole et directeur adjoint du service d'administration du ministère de la Santé, le ministère a chargé les responsables des affaires de santé de la province du Hubei de mener une enquête sur ce dossier et d'y apporter une solution pertinente. Les résultats de l'enquête seront rendus publics dès que possible.

     

    baby2_1694121c.jpg