swansea

  • Une entreprise chinoise va construire la première centrale marémotrice du monde en Grande-Bretagne

    swansea_aerial.png

     

    Une entreprise publique chinoise a été choisie pour construire un mur de 8 kilomètres pour la première centrale marémotrice au monde dans la baie de Swansea, a annoncé mercredi le concepteur du projet.

    La China Harbor Engineering Company Ltd (CHEC) est l'entreprise qui a remporté le contrat de 300 millions de livres (460 millions de dollars), annoncé par la société Swansea Bay Tidal Lagoon Power.

    La CHEC dépensera la moitié de la valeur du contrat en main d'oeuvre, en partenaires et chaînes d'approvisionnement britanniques, a indiqué le concepteur.

    Selon les médias locaux, le projet d'un milliard de livres de la baie de Swansea fournira de l'électricité au réseau national, avec un potentiel de 120 000 foyers.

    Par ailleurs, la CHEC a établi une filiale britannique et a fait savoir sa volonté de poursuivre un programme d'investissement dans les infrastructures en Grande-Bretagne au cours de la prochaine décennie.

    Lin Yi Chong, le PDG de China Harbor Engineering Company a déclaré : "La CHEC a pris la décision stratégique d'entrer dans le marché des investissements et de la construction d'infrastructures au Royaume-Uni, et nous voyons le projet de la baie de Swansea, une innovation qui pourrait offrir au monde une nouvelle option énergétique, comme la clé de voûte de notre stratégie de développement au Royaume-Uni et plus largement en Europe".

    Mark Shorrock, le directeur de Tidal Lagoon Power, a déclaré de son côté : "Ayant encouragé la CHEC à postuler et à investir dans des projets d'infrastructure en Europe occidentale en créant une base britannique, je suis ravi, suite à une compétition intense, que mes collègues ingénieurs aient choisi CHEC pour notre projet fondateur de la baie de Swansea".

     
     

    Capture-4.png