stock exchange

  • Chine : la valeur des Bourses de Shanghai et de Shenzhen en augmentation de 6,9 % en une semaine

    Pudong_district_roads_traffic_skyscrapers,_Shanghai.jpg

    Shanghai Stock Exchange Building

    La croissance du marché boursier chinois a entraîné une forte augmentation sur le marché de la capitalisation des Bourses de Shanghai et de Shenzhen.

    Shanghai et Shenzhen sont les deux plus grandes villes de Chine au niveau économique et financier. Ce sont les deux seules villes à détenir une bourse et qui ,au niveau mondial, se placent depuis cette année , respectivement aux troisième et cinquième places .

    On peut se demander comment et pourquoi , tout ce que touchent les Chinois se transforme en or.

    La valeur du marché des Bourses de Shanghai et de Shenzhen a atteint 35.000 milliards de yuans (5.700 milliards de dollars) vendredi, en hausse de 6,9% par rapport à la semaine précédente. Le prix moyen de toutes les actions a augmenté de 6,93% durant la semaine pour atteindre 9,6 yuans.

    La capitalisation boursière du marché des actions de la Chine a détrôné la semaine dernière celle du Japon pour devenir la deuxième plus grande du monde, après les Etats-Unis. La valeur du marché boursier de Shanghai a atteint 22.000 milliards de yuans à la clôture de la bourse vendredi, soit en hausse de 9,6% par rapport à la semaine précédente. La valeur des actions en circulation cette semaine a connu une croissance de 7,8% pour atteindre 29.400 milliards de yuans. Plus de 60 actions cotées à Shanghai et Shenzhen ont connu une croissance de 10%, atteignant ainsi la limite journalière.

    Un nouveau record mondial des transactions quotidiennes a été atteint vendredi. Avec un chiffre d'affaires des deux bourses totalisant 1.070 milliards de yuans, ce nouveau record bat l'ancien datant de mercredi et qui totalisait 915 milliards de yuans.

    Les transactions réalisées sur les deux bourses ont atteint respectivement 639 milliards et 435 milliards de yuans.

    La croissance a été principalement dynamisée par la réduction du taux d'intérêt en novembre.

    De nombreux établissements s'attendent à une réduction du taux de réserves obligatoires prochainement pour certaines banques, ce qui aidera à libérer davantage de fonds sur le marché des capitaux.

    Shenzhen_walk_02.jpg

  • La première bourse de carbone chinoise va voir le jour à Shenzhen

    bourse-carbone-shenzhen.jpg

    Alors que le gouvernement avait désigné l’année dernière plusieurs villes devant servir de test pour mettre en place un système de trading des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), c’est Shenzhen qui est allé le plus vite. Son marché du carbone commencera à fonctionner dès juin prochain.

    C’est l’annonce qu’a fait le 3 avril dernier Xu Qin, maire de Shenzhen, lors d’une réunion ordinaire du gouvernement municipal. La bourse du carbone ouvrira ses portes le 17 juin prochain, lors de la journée nationale de réduction des émissions.

    Alors que Shenzhen a connu une croissance fulgurante du fait qu’elle était une des première villes chinoises à profiter des réformes économiques dans les années 1980-90, elle est désormais en concurrence incessante avec Canton, capitale de la province. Pour maintenir une longueur d’avance, Shenzhen mise sur les services et la protection de l’environnement. Déjà, plusieurs centaines de taxis électriques circulent sur ses grands boulevards. D’autre part, Shenzhen est le siège d’une des deux seules bourses de la république populaire. L’installation de la première bourse du carbone chinoise à Shenzhen a donc tout son sens.

     

    44434.jpg

     

     

    Un engagement en faveur de la protection de l’environnement

    Depuis un an, l’administration a sélectionné le premier lot d’entreprises qui vont être dès cette année soumises à des restrictions d’émissions. Ces sociétés des secteurs industriels, de production électrique ou des transports représentaient 40% des émissions produites dans la municipalité en 2010. Elles devront se conformer aux objectifs qui leurs ont été fixés ou acheter des crédits carbone sur le marché local.

    Le maire Xu Qin s’est réjouit de la rapidité avec laquelle son administration a légiféré, établi la liste des sociétés à inclure la première année, et établi leurs objectifs. Selon lui, cela montre le grand intérêt que sa ville porte à la protection de l’environnement.

    1582214853.jpg

    shenzhen.jpg

     

  • La Chine dispose de plus de 1200 milliards d'USD en bons du trésor américain

    001372a0e6ec128980a302.jpg

    le département du Trésor américain

     

    Selon les données publiées le 15 février par le département du Trésor américain, la Chine a acquis en décembre 2012 19,7 milliards de dollars en bons du trésor américain, portant le montant total de son avoir en bons du trésor américain à plus de 1200 milliards d'USD.

     

    Les chiffres indiquent que le montant des bons du trésor américain détenus par la Chine a atteint 1202,8 milliards d'USD en décembre dernier, soit 19,7 milliards d'USD de plus qu'au mois de novembre.

     

    En fait, la Chine a procédé pendant trois mois consécutifs, à partir du mois d'octobre, à l'acquisition de bons du trésor américain répartie de la sorte : 16,3 milliards d'USD en octobre, 13,2 milliards d'USD en novembre et 19,7 milliards d'USD en décembre. En fin d'année, le montant dépassait les 1200 milliards d'USD pour établir un nouveau record annuel.

     

    Le diagramme annuel montre clairement qu'au cours du premier semestre, les cessions l'emportaient sur les acquisitions, tandis qu'au cours du deuxième semestre, les acquisitions étaient supérieures aux cessions. Les données du 15 février ont montré une majoration de 50,9 milliards d'USD du total des avoirs chinois en bons du trésor américain en 2012 par rapport à 2011.

     

     

    D'un point de vue général, le montant de la dette américaine détenu par les pays créanciers a atteint en décembre 2012 un nouveau record historique de 5555,4 milliards d'USD, avec une croissance de 18 milliards d'USD sur le mois de novembre. Ceci prouve que les investisseurs étrangers étaient plutôt optimistes quant à l'avenir de l'économie américaine, et avaient envie d'acquérir davantage d'actifs en USD pour se protéger des risques financiers.

     

    A propos de cette tendance, les autorités chinoises concernées ont à nouveau souligné la visée technique de ces opérations d'acquisition ou de cession, précisant que le marché obligataire américain était toujours important pour la Chine, d'autant plus qu'il s'agit du marché de bons du trésor le plus important du monde. La Chine poursuivra ses opérations en fonction de l'évolution du marché, et il sera inutile de les politiser.

     

  • La Chine abaisse les frais des transactions boursières

    Les Bourses chinoises de Shanghai et de Shenzhen ont annoncé lundi qu'elles allaient abaisser de plus de 20% les frais de courtage à partir du 1er juin de cette année, afin d'alléger les charges pesant sur les investisseurs.

    La Bourse de Shanghai a annoncé dans un communiqué publié sur Internet que les frais de courtage seraient réduits à 0,0087% du volume de transactions, contre 0,011% actuellement, soit une baisse de 20,91%.

    La Bourse de Shenzhen a déclaré que les frais de courtage passeraient de 0,0122% à 0,0087%, soit une diminution de 28,69%.


    Par ailleurs, les frais de mutation à la Bourse de Shanghai pour les actions de catégorie A seront réduits à 0,0375% du volume des transactions, contre 0,05% actuellement.

    Un responsable de la Commission de régulation boursière de Chine a prévu que cette diminution des frais de transactions permettrait d'épargner aux investisseurs le versement d'environ 3 milliards de yuans (477,81 millions de dollars) par an.

    "Cette diminution permettra de considérablement réduire le coût des transactions et contribuera au développement sain du marché des capitaux du pays", a-t-il ajouté.