sohu

  • LES CHINOIS N'ACCEPTERONT PLUS D'EXCUSE DE LA PART DE SARKOZY OU DE LA FRANCE, TROP C'EST TROP

    L'image de la France en prend un coup en Chine

    La rencontre du président français Nicolas Sarkozy avec le Dalai Lama a considérablement diminué l'appétit national pour la France et ses produits, c'est ce que montre une étude réalisée par l'un des plus populaires sites internet chinois.

    Sur les 25 000 personnes interrogées par www.sina.com, plus de 93% ont dit qu'ils ont une moins bonne impression de la France qu'auparavant.

    Près de 95% des questionnés ont affirmé qu'ils soutiennent la décision du gouvernement de reporter une réunion de haut niveau avec les dirigeants de l'Union européenne (UE). Actuellement la France détient la présidence tournante de l'UE.

    Plus de 150 cadres chinois sont attendus pour rencontrer leurs homologues de l'UE en dehors de la réunion, apparemment pour acheter des marchandises européennes pour une valeur totale de 10 milliards d'euros ($ 13 milliards).

    Après que la nouvelle que Sarkozy a rencontré le Dalai Lama s'est répandue le 6 décembre, des discussions vives ont éclaté sur internet.

    Les internautes ont exprimé leur colère sur "l'ignorance" et "l'arrogance" de la France par rapport à la souveraineté de la Chine et son intégrité territoriale, et ils ont appelé à un boycott national des produits français.

    Le Ministère des Affaires étrangères a cependant demandé de maintenir le calme.

    Dans une autre enquête réalisée par www.sohu.com, un autre grand portail internet chinois, plus de 90% des questionnés ont répondu qu'ils étaient en colère contre Sarkozy pour sa rencontre avec le Dalai Lama.

    Environ 80% des 27 000 personnes, qui ont été interrogées, ont dit "non" à la question: "Si Sarkozy aurait proposé de faire des excuses, les accepteriez-vous?"

    Sarkozy change sa position politique en fonction de ses besoins, ont dit de nombreux internautes.

    En avril, il a invité le relayeur de la flamme olympique handicapé chinois Jin Jing à visiter la France de nouveau "pour compenser la douleur qu'il a subie". Jin est devenu un héros dans la défense de la flamme olympique contre les séparatistes du Tibet lors du relais de la flamme à Paris.

    "Je voudrais vous exprimer mon choc à la façon dont vous avez été attaqué à Paris le 7 avril, lorsque vous teniez la flamme olympique," a dit Sarkozy dans une note de sympathie, qui a été remise à Jin par le Président du sénat français Christian Poncelet à la fin du mois d'avril.

    Cette excuse a été acceptée par Jin et ses compatriotes.

    "Mais cette fois nous ne pourrons pas accepter ses excuses parce qu'il nous a fait mal trop de fois", a dit un internaute.

    Bien que certains internautes français ont critiqué Sarkozy, quelques-uns ont appelé au boycott des produits chinois, a annoncé le journal Global Times.

    Le journal a cité un internaute français qui a dit que l'économie chinoise souffrirait beaucoup de la perte du marché français.