sinopec

  • Le classement Fortune Global 500: Wal-Mart premieret le Chinois Sinopec monte à la troisième place

    sinopec.jpg

    La nouvelle liste du classement Fortune Global 500 a été publiée dans la soirée du 7 juillet. On y remarque notamment que le leader de la distribution Wal-Mart a repris la première place à Shell, désormais deuxième, tandis que Sinopec a détrôné ExxonMobil pour se retrouver au troisième rang. Les points les plus notables sont qu’une société chinoise entre pour la première fois dans les trois premières sociétés du top 500 mondial, et que le nombre des entreprises chinoises présentes dans le classement atteint désormais 100.

     

    Cette année, le seuil minimum des sociétés présentes dans le classement est arrivé à 23,7 milliards de Dollars US, et leurs revenus combinés ont atteint 31 100 milliards de Dollars US, en augmentation de 2,5% par rapport à l'année dernière. Les bénéfices bruts ont augmenté de 27% par rapport à l'an dernier, pour parvenir à près de 2 000 milliards de Dollars US.

     

    La nouvelle liste montre que le géant américain de la distribution Wal-Mart a enregistré des recettes de 476,3 milliards de Dollars US l'an dernier, arrivant en tête du Top 500, tandis que les revenus de Shell Oil ont atteint 459,6 milliards de Dollars US l'année dernière, en baisse de 4,6% par rapport à 2013. Ceux de Sinopec, 457,2 milliards de Dollars US l'an dernier, lui ont permis de gagner une place au classement , et d’entrer pour la première fois dans le Top 3.

     

    Sur les 500 entreprises de la liste, les entreprises américaines sont 128, soit quatre de moins que les 132 de l'année dernière, tandis que le nombre de sociétés chinoises du Continent, de Hong Kong et Taiwan a augmenté de 6 par rapport à l'an dernier, arrivant à un total de 100. Les entreprises japonaises sont désormais 57, en baisse de 5 par rapport au classement précédent. La Chine figure maintenant au deuxième rang en termes de nombre d'entreprises.

     

    Plus précisément, les entreprises de la Chine continentale figurant sur la liste ont atteint un nouveau record, passant de 89 l'an dernier à 95 cette année. 

    0022190fd2dc0e6d178c0f.jpg

  • Chine : 47 morts dans l'explosion d'un pipeline à Qingdao ( Est de la Chine)

    qint.jpg

    Quarante-sept personnes ont été tuées après qu'un pipeline qui fuyait a pris feu puis a explosé vendredi matin dans la ville côtière de Qingdao de la province du Shandong (est), ont confirmé les autorités locales.

    L'accident s'est produit vers 10h30 dans le district de Huangdao. Des ouvriers étaient en train de réparer un pipeline de pétrole qui avait cédé vers 3h00, selon le bureau de communication du gouvernement de Qingdao.

    Le pipeline appartient à Sinopec, le plus grand raffineur de Chine.

     

    qint.jpg

    Des blocs de ciment et des débris ont été projetés autour du site de l'explosion, situé près de la côte. Plus de 100 pompiers s'efforcent toujours d'éteindre l'incendie.

    Les photos publiées sur Sina Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine, reprises sur ce blog, montrent que l'explosion a provoqué une large tranchée dans le sol et que des vitres de voitures à proximité ont été fissurées.

    Les autorités de la surveillance de l'environnement ont annoncé que la concentration de matières toxiques dans l'air était dans la norme nationale. Le gouvernement local a rassuré les habitants et les a invités à rester calmes.

     

    qint.jpg

    Le district de Huangdao est relié à la zone urbaine de la ville par le pont de la baie de Jiaozhou.

    D'après des journalistes de l'agence de presse Xinhua (Chine nouvelle), la sortie sur le pont vers Huangdao a été temporairement fermée et seuls les véhicules d'urgence ont l'autorisation de passer.

     

    qint.jpg

    qint.jpg

    qint.jpg

    qint.jpg

  • Le géant chinois Sinopec investit dans le pétrole égyptien et s'associe avec la société texane Apache corp.

    F201309021543232927137431.jpg

    Les entreprises chinoises ont investi dans plusieurs projets énergétiques à l'étranger pour une valeur de 100,7 milliards de dollars au cours des cinq dernières années.

     

    China Petrochemical Corp (le groupe Sinopec), a accepté de verser 3,1 milliards de dollars pour une participation de 33% dans la société égyptienne de pétrole et de gaz naturel Apache Corp, soit son plus gros investissement au Moyen-Orient, signe de la présence de plus en plus importante dans le secteur énergétique à l'étranger .

    Cette entente est la première étape d'un partenariat entre le plus grand raffineur chinois et la société d'exploration et de production basée au Texas. Les deux sociétés visent à poursuivre des projets conjoints dans les domaines pétroliers et gaziers.

    L'offre de Sinopec Group proposée à la société Apache Corp va augmenter la production quotidienne d'environ 130 000 barils de pétrole par Sinopec.

    Les opérations qui sont en cours d'acquisition, sont situées dans le désert à l'ouest de l'Egypte, à l'écart des troubles politiques du pays, vont permettre d'ajouter à la production quotidienne environ 130 000 barils de pétrole par le groupe Sinopec, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

    Cela équivaut à 9% de la production quotidienne l'année dernière de 1,5 millions de barils de pétrole, selon Bloomberg News.

     

    sinopec.jpg



    La transaction devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre, et deviendra la transaction la plus importante, depuis le rachat en 2010 de Syncrude Canada Ltd

    «Leur expertise technique (Sinopec) complète nos 20 ans d'expérience opérationnelle en Egypte et crée une alliance qui continuera à explorer et de livrer les ressources considérables en hydrocarbures dans le désert occidental», a déclaré Steven Farris, président et responsable de la direction d'Apache, dans un communiqué sur le site Web de l'entreprise.

    Wei Fujun , un porte-parole de Sinopec International Petroleum Exploration & Production Corp, a expliqué à Bloomberg que Sinopec était bien conscient des incertitudes politiques en Egypte et se concentrait sur le développement à long terme dans la région. Le responsable a qualifié le prix de 3,1 milliards de dollars de «très raisonnable».

    L'accord, qui coïncide avec un mouvement potentiel de PetroChina Co en Irak, est considéré par certains analystes comme un signe de l'augmentation des investissements chinois dans la région, car elle sécurise les ressources énergétiques.

    Les entreprises chinoises ont acquis 83 projets pétroliers et gaziers à l'étranger pour une valeur de 100,7 milliards $ au cours des cinq dernières années. Avec notamment une acquisition de 15,1 milliards de dollars de de la société CNOOC Ltd basée au Canada par Nexen Inc, qui au début de cette année était la plus grande acquisition à l'étranger de la Chine.

    Lin Boqiang , directeur du Centre chinois pour la recherche sur l'économie de l'énergie à l'Université de Xiamen, a indiqué que cet investissement en Egypte reflétait également les options limitées de la Chine pour l'achat d'actifs énergétiques à l'étranger.
    «Après tout, l'Egypte est occultée par l'incertitude politique qui règne dans le pays. Investir en ce moment a laissé Sinopec dans une situation embarrassante », a fait remarquer Lin.

    Il a ajouté que cette décision était davantage motivée par la chance de Sinopec de pouvoir bénéficier, comme la société le prévoyait de renforcer sa capacité en amont, plutôt que d' une stratégie nationale soutenue par l'Etat .

    Selon le service d'investissement de Moody, Sinopec pourrait adopter une approche plus prudente pour les dépenses en capital au cours du deuxième semestre de 2013, afin de réduire les flux de trésorerie disponibles négatifs.

    BASF-and-Sinopec-to-expand-joint-venture-chemical-site-in-Nanjing.jpg