shoton

  • Lhassa, capitale de la Région Autonome du Tibet, enregistre un nombre record de touristes pendant le festival Shoton

    F201308131600523326229183.jpg

    Des visiteurs admirent un thangka géant sur la montagne située derrière le monastère Drepung à Lhasa, capitale de la Région autonome du Tibet.

    Le festival Shoton a attiré cette année à Lhassa, capitale du Tibet, le nombre record de 1,38 million de touristes chinois et étrangers, a-t-on appris mardi des sources du gouvernement local.

    Cet événement d'une semaine qui a pris fin lundi a rapporté plus de 286 millions de yuans (46,7 millions de dollars) de revenus touristiques à Lhassa, a précisé Chamdoi, maire adjoint de la ville.

     

    Les visiteurs se sont rués dans la ville pour assister à cet important événement, l'un des plus importants festivals du calendrier tibétain.

    shoton.jpg

     

     

     

    Cette manifestation d'une semaine, aussi connue comme le festival du Banquet de yoghourt, a commencé avec la cérémonie de l'« ensoleillement du Bouddha » au monastère Drepung, vieux de 600 ans.

    Des fidèles bouddhistes ont marché autour d'un portrait de Bouddha de 1 480 mètres carrés et priaient alors que les touristes enthousiastes enregistraient ce rite sacré avec leurs téléphones mobiles.

    images.jpg

     

    Les organisateurs du festival ont aussi organisé une exposition dédiée à des thangkas tibétains vieux de 1.300 ans.

     

    Losang Danba, secrétaire adjoint du Comité municipal de Lhassa du Parti communiste chinois (PCC), a déclaré que le gouvernement régional a consacré plus de 14 millions de Yuans (2,28 millions de Dollars US) pour élargir les routes menant au monastère afin de rendre les transports plus sûrs et plus pratiques.

     

    Des représentations d'opéra tibétain au parc Lingka Norbu ont attiré chaque jour plus de 8.000 spectateurs.

    L'opéra tibétain, vieux de 600 ans, intègre la littérature, la musique, la danse, la peinture et l'acrobatie locales, avec des histoires basées principalement sur le folklore et les écritures saintes bouddhistes. Cette forme d'art est depuis longtemps une partie importante du Festival Shoton et a été ajoutée à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2009.

    shoton.jpg

     

    Le festival Shoton, qui date du 17e siècle, était à l'origine une fête religieuse au cours de laquelle les habitants locaux offraient du yoghourt aux moines qui venaient de terminer leur retraite de méditation.

     

    En 2006, il a été inscrit sur la première liste du patrimoine culturel intangible de Chine.

    C806N0~1.JPG

  • Célébration du Festival Shoton au Tibet

    F201108300913143196868622.jpg

    Des lamas du monastère Drepung transportent un rouleau de peinture Thangka de Sakyamuni vers le lieu de la cérémonie lors du festival Shoton à Lhassa

    Les Tibétains ont commencé lundi à célébrer le festival Shoton, ou le festival du yaourt, en rendant hommage à Bouddha, participant à des opéras traditionnels tibétains et pique-niquant dans la région autonome.

    La cérémonie d'inauguration du festival annuel a attiré des dizaines de milliers de personnes au monastère Drepung situé dans l'ouest de Lhassa, la capitale régionale.

    Le Festival Shoton, qui signifie littéralement "le festival du festin du yaourt", est l'un des plus importants festivals tibétains. Ce festival date du 11è siècle où il est devenu une fête religieuse au cours de laquelle les habitants locaux offraient du yaourt aux moines après leurs retraites de méditation.

    Aux alentours du 17è siècle, le festival est devenu une occasion d'effectuer des rituels bouddhiques, d'organiser des représentations d'opéra tibétain et d'autres divertissements.

    La population peut profiter de 18 activités de six catégories durant ce festival qui est placé sous le thème "Lhassa joyeux et Shoton coloré". Un festival de la bière et des représentations d'opéra tibétain se déroulent également à Norbulingka Garden.

    F201108300913011113316272.jpg

    Des lamas du monastère Drepung déplient une gigantesque peinture Thangka de Sakyamuni lors de la cérémonie du festival Shoton à Lhassa

    F201108300912281753028873.jpg

    Des habitants locaux et des touristes rendent hommage à une gigantesque peinture Thangka de Sakyamuni

  • CHINE: DES TIBETAINS FIERS ET HEUREUX

    Chine : afflux de touristes à Lhassa durant le Festival du Shoton

    Lhassa, capitale du Tibet, a enregistré un afflux de visiteurs à l'approche du Festival traditionnel du Shoton, connu comme "la fête du yaourt".

     

    La plupart des hôtels du centre-ville de Lhassa affichent complets depuis le début du mois d'août du fait de l'arrivée massive de touristes pour le festival, qui se déroule cette année du 10 au 16 août.

    L'aéroport de Gonggar à Lhassa voit chaque jour 28 décollages et atterrissages, ce qui demeure encore insuffisant pour transporter tous les voyageurs. L'afflux de touristes devrait durer jusqu'à fin août.

     

    Lhassa est reliée par avion à la plupart des grandes villes telles que Beijing, Shanghai, Guangzhou, Chengdu, Chongqing et Kunming, mais la plupart des vols font d'abord escale à Chengdu.

    Dans le même temps, des milliers de touristes arrivent chaque jour par le train, qui circule sur les voies mises en service il y a quatre ans à l'altitude la plus élevée du monde.

    Le Palais du Potala reçoit environ 2 300 visiteurs chaque jour, le maximum permis sur une seule journée, selon un  responsable du bureau administratif du palais.

    Le Festival du Shoton date du 11e siècle et était à l'origine une fête religieuse durant laquelle les habitants offraient du yaourt aux moines ayant terminé leur retraite méditative. Aujourd'hui, des foires-expositions, notamment automobiles et de biens immmobiliers, ont aussi lieu durant le festival.

    L'année dernière, 35 000 touristes sont venus à Lhassa durant le Festival du Shoton. Des contrats commerciaux et contrats d'investissement avaient été conclus, atteignant une valeur cumulée de 4 milliards de yuans (environ 588 millions de dollars), selon des statistiques du gouvernement municipal.

  • TIBET,FETE DU SHOTON.

    Tibet , j'ai même rencontré des Tibétains heureux,mais ne le dites pas à l'autoproclamé océandesagesse (sic) .

     

     

     

    Ouverture de la Fête du Shoton le 21 août à Lhassa, chef-lieu de la région autonome du Tibet.

     1331454_2

     

    Le 20 août, une représentation de l'opéra tibétain dans le Norbulingka, l'ancien palais d'été du dalaï-lama.


    Le festival du Shoton, l'une des plus importantes fêtes traditionnelles tibétaines, qui daterait du 11e siècle, a débuté à Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine). Une série d'activités sera organisée pour célébrer le festival, dont la vénération du Bouddha, des représentations de l'opéra tibétain, des feux d'artifice, la fête de la bière ou bien encore la course de chevaux.

    F200908211443501212921427

     

     

     1331454_3
    Le mot « Shoton » signifie en tibétain « yaourt ». C'est la raison pour laquelle ce festival est également appelé « la fête du yaourt ». À partir du 17e siècle, des représentations de l'opéra tibétain et la vénération du Bouddha sont devenues les principales manifestations du festival. En 2006, le festival Shoton a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel intangible de Chine.

      

    1331454_11331454_41331454_5

    Le 20 août 2009 à 8h du matin, avec des acclamations des pèlerins, un Tanka représentant le bouddha de Sâkyamuni. Le Tanka long de 40m et large de 37m, a été déplié dans la montagne où se situe le monastère de Drepung, ce qui a marqué l'ouverture de la fête du yaourt qui durera une semaine à Lhassa. Le nombre de pèlerins qui sont arrivés pour voir le Tanka avec bouddha Sâkyamuni a dépassé 100 000 personnes, a-t-on appris.

    F200908211650511861332021

     1331454_61332060_1Les habitants tibétains montrent leurs vêtements traditionnels lors de la fête de la course de chevaux le 21 août, à Lhassa, chef-lieu de la région autonome du Tibet.1332060_21332060_41332060_71332060_8