shenzhen airlines

  • Selon Boeing, la Chine aurait besoin de 5580 nouveaux avions

    air.jpg

     

    L’avionneur Boeing estime que la Chine devrait avoir besoin de 5580 nouveaux avions au cours des 20 prochaines années, principalement des mono-couloirs pour les réseaux domestiques et régionaux en Asie. Un marché aéronautique qui pèse 780 milliards de dollars (590 milliards d’euros).

     

     

     

    157116240.jpg

     

     

     

    Les dernières estimations de Boeing sont en hausse de 6% par rapport à celui évoqué l’an dernier.   »Le tourisme en Chine et les voyages à l’intérieur de l’Asie vont contribuer à soutenir la demande« , a expliqué Randy Tinseth, vice-président en charge du marketing de Boeing, ajoutant que la Chine, déjà deuxième marché mondial du secteur de l’aéronautique, devrait ravir le premier rang aux Etats-Unis d’ici 2032.

    Selon Thomas Enders, le CEO d'Airbus, la Chine va en effet devenir le premier marché aérien au monde tant pour les départs que pour les arrivées au cours de ces prochaines années.

     

     

    001fd04cfc2211f0a9b008.jpg

     

     

     

     

    Boeing table sur une croissance moyenne de 7% par an du trafic aérien en Chine, grâce à une hausse de 7,2% du trafic long-courrier à destination et au départ de la Chine. En comparaison, le trafic mondial, lui, ne devrait progresser que de 5% par an. La part des compagnies chinoises dans le trafic mondial devrait ainsi passer à 16% d’ici 20 ans contre 11% aujourd’hui et 4% seulement il y a 20 ans.

     

     

    Shenzhen-Airlines-Boeing-737-800_PlanespottersNet_223584.jpg

     

     

  • Des passagers en colère envahissent le tarmac de l'aéroport de Shanghai

    Quelque vingt passagers insatisfaits de l'indemnisation offerte pour un vol retardé se sont précipités sur le tarmac de l'aéroport de Shanghai Pudong International mercredi midi.

    Ces voyageurs faisaient partie des 161 passagers qui avaient pris mardi un vol de Shenzhen Airlines en provenance de Shenzhen vers Harbin, avec une escale à Nanjing.

    Mais l'avion a atterri à Shanghai à 20 heures en raison du mauvais temps qui régnait à Nanjing, et a été retardé à nouveau quand Shanghai a été frappée par un orage.

    Après avoir séjourné une nuit dans un hôtel situé à proximité, les passagers ont attendu jusqu'au lendemain matin pour embarquer à bord d'un vol à destination de Nanjing à 11 h mercredi.

    Toutefois, certains des passagers, insatisfaits de la compensation offerte par la compagnie aérienne, ont refusé de monter à bord de l'avion, selon un communiqué de l'aéroport.

     



    Les passagers mécontents se sont alors précipités vers la piste de roulage, située à proximité.
    Un vol Etihad Airways, qui était arrivé à environ 200 mètres des passagers a été forcé de s'arrêter sur la piste.

    Le centre de contrôle de l'aéroport a alors dépêché du personnel pour convaincre les passagers de quitter le tarmac et les emmener vers l'aérogare.

    Des responsables de l'aéroport ont déclaré que l'incident a duré environ cinq minutes et n'a pas eu d'incidence sur les autres vols.

    Selon Shenzhen Airlines, la compagnie a conclu un accord avec les passagers retardés et leur a proposé 1 000 Yuans (160 Dollars US) chacun. Soixante-neuf passagers ont accepté l'indemnité.

    « Cette somme a été offerte comme une subvention au transport et comme indemnisation pour préjudice moral », a dit au China Daily Li Weiqi, responsable presse de Shenzhen Airlines.

    « Les orages sont communs à partir du mois d'avril jusqu'en juin, qui conduit souvent à des retards de vol », a-t-elle dit.

    « Selon la réglementation, aucune compensation ne sera offerte si le vol est retardé pour une raison échappant de notre contrôle, comme le mauvais temps ».

    Selon Mme Li, plus de 30 passagers ont pris un vol pour Nanjing et ont été transférés à Harbin mercredi après-midi, tandis que le reste a pris des vols en partance de Shanghai pour Harbin, mercredi soir et jeudi matin.

    L'incident a suscité une grande attention du public sur les retards de vols à travers le pays. Selon un sondage en ligne fait par Sina Weibo, plus de 70 % des internautes ont exprimé leur sympathie avec les passagers retardés.

    Les internautes ont également demandé comment ces passagers ont-ils pu de se précipiter sur la piste, ce qui aurait pu avoir de graves conséquences.

    Conformément à la loi chinoise sur l'aviation civile, les personnes qui perturbent l'ordre dans un aéroport civil sont susceptibles être poursuivies pour infraction pénale.

    Le personnel de l'Autorité l'aéroport de Shanghai n'a pas donné de réponse directe quand il a été contacté par le China Daily, mais a dit que les services concernés étaient en train de conduire une enquête de suivi.

    Les Autorités de l'Aéroport de Shanghai ont rappelé aux passagers de protéger leurs droits de façon rationnelle, et non pas de recourir à des mesures extrêmes pouvant affecter le fonctionnement normal d'un aéroport.

    Un passager retardé du pseudo « Mao De Shuwo » a écrit plus tard sur Sina Weibo qu'il n'était pas correct que les passagers se précipitent sur la piste de roulage.