sexualite

  • Ah l'amour , toujours l'amour! Nouvelle lumière sur la sexualité des pandas

    Inquiets de la faible libido des pandas géants dans les zoos, les scientifiques ont tenté d'y remédier en tentant plusieurs expériences pour les mettre dans l'ambiance, y compris le Viagra et le "porno panda".

    Devant un cuisant échec, ils se sont tournés vers l'insémination artificielle pour assurer la procréation des créatures noires et blanches en voie de disparition.

    Mardi, une étude a suggéré que la solution pouvait être beaucoup plus simple et peut-être plus évidente : Il faut laisser les pandas choisir leurs propres partenaires.

    "Il s'avère que les pandas géants jumelés avec des compagnons privilégiés ont une copulation et un taux de natalité significativement plus élevés," ont expliqué les chercheurs dans la revue Nature Communications.

    Généralement, les pandas en captivité sont présentés à un partenaire sélectionné par les scientifiques basés sur des profils génétiques des animaux. L'objectif est de minimiser la consanguinité et d'élargir le pool d'ADN.

    Mais le résultat est souvent frustrant, car les animaux devant être cajolés par une intervention humaine pour susciter l'intérêt sexuel et l'accouplement.

    Une équipe américaine et chinoise ont mené une série de tests au Centre chinois de conservation et de recherche du panda géant dans la province du Sichuan, pour voir si d'être autorisés à choisir leurs propres partenaires pourrait faire une différence.

    Mâles et femelles ont été logés dans des enclos avec des animaux du sexe opposé de chaque côté, étant incités à avoir une interaction physique limitée avec leurs voisins à travers les barreaux de la cage.

    Les spécialistes ont mesuré le comportement des pandas, comprenant différentes formes de jeu et deliaison, ainsi que l'excitation sexuelle.

    Les interactions négatives ont inclus des signes d'agressivité ou un simple manque d'intérêt.

    Nos compères ont ensuite été introduits l'un à l'autre pour un accouplement entre les deux-partenaires privilégiés et non privilégiés.

    La performance de reproduction la plus élevée a été observée lorsque les deux mâles et femelles ont montré une préférence mutuelle, ont fait observer les chercheurs.

    Ces résultats ne devraient pas une grande surprise. Depuis la publication de Charles Darwin en 1859 de sa théorie de la sélection sexuelle, les scientifiques ont compris que le choix du partenaire était la clé de la reproduction animale.

    Pour les auteurs de l'étude : "Une incompatibilité peut nuire aux programmes d'élevage en captivité en réduisant les taux de reproduction. Il est donc surprenant que les préférences sexuelles ne soient pas plus fortement représentées dans les programmes d'élevage en captivité".

    "L'avenir de l'élevage n'aura pas lieu dans un tube à essai", écrivent-ils.

    Le Groupe WWF estime qu'on compte seulement près de 1 600 pandas à l'état sauvage dans le centre-sud de la Chine.

    sans-titre.png

     

  • Vers une sexualité plus ouverte en Chine: la Chine désignée comme le quatrième pays le plus sexuel, derrière la Grèce, le Brésil et la Russie

    photo-Sex-Zen-3D-3-D-Sex-and-Zen-Extreme-Ecstasy-2011-13_col_3927.jpg

    AskMen, magazine en ligne pour l'homme, fondé aux États-Unis, a ainsi surpris même les Chinois en juillet dernier quand il a classé la Chine comme le quatrième pays le plus sexuel, derrière la Grèce, le Brésil et la Russie.

     

    D’après le site, cette place de la Chine se justifie en raison de sa révolution sexuelle, illustrée en particulier par les nombreux sex-shops que l’on trouve dans ses rues.

     

    « Ces huit dernières années, 5 000 sex-shops ont ouvert rien qu’à Beijing. De plus, la Chine a aussi une Sexpo, où les Chinois viennent découvrir tout l'attirail lié au sexe », a précisé le site.

    6a00d83451c20869e200e54ff8e5068833-800wi.jpg

    Lors de la Journée mondiale contre le sida de l'an dernier, la Ligue provinciale des jeunes communistes du Shaanxi a organisé des activités de bénévolat pour renforcer la sensibilisation et la prévention de la maladie dans la population. Cette date du 1er décembre devenue traditionnelle dans le monde entier comprend aussi la distribution gratuite de préservatifs aux passants, et ce fut le cas à Xi'an, capitale de la Province du Shaanxi.

    Les bénévoles ont signalé que les femmes hésitaient beaucoup plus à accepter les préservatifs que les hommes. Un bénévole de Chengdu même fait état d'une femme qui a refusé les documents avec indignation, en disant qu'elle n'avait pas le sida.

    Alors que ces scènes qui se sont déroulées à Xi'an et Chengdu semblent renforcer le stéréotype des attitudes conservatrices du peuple chinois envers le sexe, l'évolution et les tendances récentes montrent au contraire qu'ils sont en fait de plus en plus ouverts sur ce sujet.

                                               FOREIGN201407151629411233305261352.jpg

    Contrairement à l'accueil froid des passants envers les préservatifs proposés par des bénévoles à Xi'an et Chengdu en décembre dernier, les derniers chiffres de production de préservatifs et leur taux d'utilisation témoignent également du changement d’attitude des Chinois envers le sexe.

     

    Selon le dernier rapport de marché sur l'industrie du préservatif en Chine publié par Research and Markets, un important magasin de recherche en ligne, la production de préservatifs a totalisé 10 milliards d’exemplaires en 2013, et la valeur des exportations de ces produits a dépassé 90 millions de Dollars US. En 2013, la valeur des importations chinoises de préservatifs a quant à elle été estimée à 133 millions de Dollars US environ.

     

  • SEXE EN CHINE.

    La Chine lance une campagne pour briser les tabous sexuels

    La Chine a lancé dimanche 15 février une campagne nationale d'éducation sexuelle visant à briser les tabous traditionnels et sensibilisant la population à soigner les maladies sexuellement transmissibles (MST) et l'infertilité.

    Seulement 7% des femmes et un peu plus de 8% des hommes font immédiatement appel à l'aide médicale pour des problèmes qui concerne leur sexualité, tandis que plus d'un 1/3 de la population n'a jamais demandé de l'aide, a déclaré l'un des conseillers de la campagne.

    "Ces chiffres sont choquants", a déclaré lors de la conférence de presse Xia Enlan, chef du Département d'obstétrique et de gynécologie à l'Hôpital Fuxing sous l'égide de l'Université des Sciences de Beijing.

    "Le nombre de patients qui ont vu un médecin pour les problèmes liés à la sexualité est extrêmement faible", a-t-elle ajouté. "Et le retard dans le traitement peut avoir des conséquences très graves."

    La campagne, intitulée "La campagne prêtant attention à la santé et l'harmonie de la vie sexuelle", va s'occuper de la publication des affiches d'information, de l'organisation de concours et du parrainage d'une Foire des jouets sexuels de Beijing, ont affirmé les organisateurs, dans une tentative de briser "les tabous" concernant le sexe.

    La campagne sera dirigée par la vedette de Hongkong Yvonne Yung et son mari Will Liu, qui seront ses "Ambassadeurs".

    "La santé sexuelle est une partie importante de la vie familiale et elle les aide à bâtir une société harmonieuse", a déclaré Cui Yandi du Centre de développement de la femme et de l'enfant, l'un des sponsors principaux du programme.

    La Chine a annoncé une augmentation des cas de la syphilis d'un cinquième l'an dernier, avec un total de 257 474 cas, selon le Ministère de la santé, alors que le nombre de cas de gonorrhée a diminué d'un dixième.

    Le VIH / SIDA en Chine se transmet principalement au moyen des contacts sexuels à l'heure actuelle, alors que dans le passé, la plupart des personnes ont été infectées suite à l'utilisation de drogues intraveineuses.

    A la fin de 2007, d'après les estimations, il y avait 700 000 personnes infectées par le VIH, une augmentation par rapport à l'estimation antérieure de 650 000 cas.

    Le gouvernement a lancé une campagne télévisée pour promouvoir l'utilisation du préservatif, ce qui est un grand pas pour un pays où parler du sexe est problématique pour beaucoup de gens, car la traditionnelle timidité reste un énorme problème, a dit Mlle.Xia.

    "C'est un sujet tabou. L'influence de la pensée féodale y a joué un grand rôle depuis de nombreuses années. Les gens ne sont pas très ouverts", a-t-elle dit à Reuters.

    "Les gens ont besoin d'en parler maintenant alors que l'économie a connu une croissance rapide et nous sommes de plus en plus ouverts", a dit Mlle.Xia.

    "La façon traditionnelle de penser n'a pas été effacée", a-t-elle ajouté. "Nous avons besoin de plus de publicité, et il faut apprendre à parler ouvertement de cette question. C'est pourquoi nous avons besoin de cette campagne