sexe

  • Anvers, la deuxième plus importante zone de prostitution dans le monde

    La métropole d'Anvers est la deuxième ville la plus peuplée de Belgique, après Bruxelles, la capitale .Anvers est la deuxième plus importante zone de prostitution dans le monde C'est en tous cas ce que prétend la presse chinoise. Sa zone de prostitution se trouve sur la rue piétonne de la ville. Les jolies femmes se tiennent debout ou sont assises derrière de grandes baies vitrées et flirtent avec les hommes de passage. Ce n'est pas grave si vous ne parlez pas la langue locale, car de bonnes affaires peuvent être réalisées avec des gestes.

    0019b91ec98114711c7043.jpg

    Anvers , dans ce classement coquin, n'est dépassée que par Amsterdam aux Pays-Bas.

    De Wallen est la zone de prostitution la plus grande et la plus connue à Amsterdam, ainsi qu'une attraction touristique célèbre de la ville. Elle se compose d'un réseau de ruelles abritant quelque 300 cabines d'une pièce, louées par les prostituées qui offrent leurs services derrière une fenêtre ou une porte en verre qui est éclairée par des lumières rouges. La ville dispose également d'un musée du sexe, d'un musée du cannabis, de bon nombre de boutiques érotiques, de cinémas de sexe et de soi-disant cafés qui vendent de la marijuana.

    Beaucoup de Chinois ont été abusé à la vue de ces néons rouges , prenants ces lupanars pour des restaurants chinois qui eux aussi, souvent se signalent par leurs néons rouges.

    0019b91ec98114711c6541.jpg

    D'après ce classement, Soi Cowboy à Bangkok en  Thaïlande complète le podium.

    Soi Cowboy est l'une des trois plus grandes zones de prostitution de Bangkok, les deux autres étant Nana Plaza et Patpong. C'est une rue de 400 m de long, bordée de quelque 40 bars des deux côtés, et les filles font leur sollicitation devant les bars. Les boissons alcoolisées sont servies à l'intérieur, et des danseuses topless ou même nues donnent un spectacle sur la scène. La plupart des danseuses sont également des prostituées, et les clients les emmènent pour recevoir des services sexuels après avoir payé les frais exigés par les bars. Des garçons sont également disponibles dans les bars.

  • Sextape (vidéo sur ce blog)dans un magasin Uniqlo à Beijing: des selfies par centaines devant le magasin !(

    Deux jeunes femmes posent devant le magasin Uniqlo de Sanlitun à Beijing, le 15 juillet.

    Depuis la mise en ligne d'une sextape tournée dans une cabine d'essayage d'un magasin Uniqlo à Beijing (voir le texte intégral), les jeunes Chinois sont nombreux à se rendre dans le quartier commercial de Sanlitun pour se faire photographier devant la boutique de l'enseigne japonaise. Selon le personnel de sécurité, les personnes qui viennent faire des photos dans le quartier sont beaucoup plus nombreuses qu'avant, et ce genre de clichés a déjà été interdit devant les cabines d'essayage du magasin.

    0019b91ed62e17116c4914.jpg

    L'autorité chinoise chargée de la réglementation de l'internet a réprimandé les deux principaux portails Web du pays pour ne pas être parvenus à empêcher une vidéo à caractère pornographique réalisée dans une cabine d'essayage à Beijing de devenir virale.

    La vidéo prise à l'aide d'un smartphone et mise en ligne mercredi à l'aube montre un couple de jeunes chinois en plein acte sexuel dans une cabine d'essayage. La bande sonore de la vidéo indique quant à elle que la scène a été tournée dans le magasin de la chaîne Uniqlo à Sanlitun, un quartier commercial haut de gamme de la ville.

    La vidéo en question est immédiatement devenue virale sur les réseaux sociaux de Sina et Tencent, les deux premières sociétés de l'internet du pays, ce qui a été grandement critiqué par les internautes locaux.

    Ces derniers réclament des mesures fortes dans cette affaire considérée par beaucoup comme une « vulgaire technique de marketing », selon un communiqué de l'Administration du cyberespace de Chine.

    Un responsable de l'Administration a par ailleurs estimé que la diffusion de la vidéo dépassait les limites et violait les valeurs fondamentales de la société. Il exhorte en outre Sina et Tencent à prendre davantage conscience de leur responsabilité sociale, à renforcer leur gestion et à coopérer avec les autorités responsables d'enquêter sur cette affaire.

     

    Ce dernier considère encore que tout individu soupçonné d'avoir propagé du contenu à caractère pornographique sur la toile doit être tenu pénalement responsable de ses actes, ajoutant que l'Administration continuera pour sa part à faire pression sur la pornographie dans le cyberespace.

    La police de Beijing a quant à elle déclaré mercredi sur son compte Sina Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, que la police du district de Chaoyang (Beijing) avait pris note de l'incident et qu'elle enquêtait en ce moment sur l'affaire.

    Le code pénal chinois stipule que les personnes qui diffusent des livres, des films, des images ou des clips vidéo à caractère obscène sont passibles d'une peine maximale de deux ans d'emprisonnement, et que ceux qui créent de tels produits dans le but de réaliser des profits peuvent être condamnés à la détention à perpétuité.

    Uniqlo, l'une des principales chaînes de magasins fast-fashion du monde, a pour sa part nié mercredi toute implication dans la réalisation et la diffusion de la vidéo.

    La chaîne japonaise de prêt-à-porter a en effet publié un communiqué sur son site et son microblog dans lequel elle demande à ses clients « de respecter les normes morales et sociales, d'assurer la justice sociale et de se servir correctement des cabines d'essayage ».

    Un agent de police interviewé par le quotidien Beijing News a par ailleurs indiqué que le couple serait sanctionné s'il s'avère qu'il a volontairement diffusé la vidéo. Si tel n'est pas le cas, quiconque est à l'origine de la première mise en ligne du clip sera tenu pour responsable.

    4949511_uniqlo-sextape_545x460_autocrop.jpg

    La vidéo osée a tellement cartonné que des t-shirts ont été créés à l'effigie des deux amoureux.

  • Des manifestants jettent des œufs sur des stars du porno lors d'un salon du sexe en Chine

    001ec94a27151549857712.jpgLa Chine est l'objet d'un sursaut de moralité , comme il est difficile à percevoir en France ou Belgique. Dans nos pays s'opposer à ce qui est bien ancré dans la pensée unique ,est perçu comme ringard. Si bien que l'on montre du doigt , non celui par qui le scandale arrive , mais celui qui s'offusque ,parfois et même souvent à juste titre, de dérives mettent en danger la valeur morale de la société.

    Des manifestants ont protesté vendredi matin contre les produits liés au sexe lors de l'Exposition internationale pour adultes de Dalian, dans la province du Liaoning, en Chine du Nord, en leur jetant des œufs et des bouteilles.

    Les manifestants, dont trois femmes d'âge moyen et plusieurs hommes, ont donc jeté des œufs et des bouteilles d'eau sur la scène d'exposition quand une actrice japonaise de vidéos pour adultes y est montée vendredi dernier  aux alentours de 10h30.

    Ils criaient : « Nous résistons fermement à la diffusion de produits pornographiques et dénoncerons les responsables qui soutiennent cette exposition pour adultes », a signalé le site internet d'informations china.com.

    Ils ont également crié « l'actrice japonaise, hors de Chine ! », a indiqué le site.

    Selon l'hôte de l'exposition, la Sanxuan Media Company, basée à Dalian, plusieurs manifestants qui se sont livrés à des actes de violence ont été arrêtés.

    Plus de 1 000 personnes ont assisté à l'événement.

    Une vidéo de la manifestation, qui dure plus de quatre minutes, a été diffusée en ligne.

    Une enquête menée par Sina Weibo a montré que 48,3 % des 2 424 personnes interrogées soutiennent cette manifestation et déclaré que les expositions vulgaires devraient être interdites, tandis que 31,5 % ont dit que les manifestants auraient dû communiquer avec l'organisateur plutôt que de jeter des œufs. Une autre fraction de 20,1 % a dit que les manifestants devraient être punis pour leur comportement incivil.

    Ce n'est pas la première fois qu'une exposition pour adultes fait l'objet d'une attaque de groupes de protestation en Chine.

    Ainsi, lors de la cinquième Expo sur les produits de santé reproductive de Xi'an et le festival de l'art de la culture sexuelle de Xi'an le 30 mai dernier, deux femmes sont montées sur la scène du salon de la lingerie et ont appelé à « ne pas laisser les produits du sexe nuire à nos familles et détruire nos enfants ».

    Elles ont prononcé un discours affirmant que « certaines forces anti-chinoises tentent de désintégrer la Chine sous couvert de la liberté sexuelle et de la libération sexuelle », a rapporté guanchazhe.com le 28 juin.

    Lors de l'Exposition de jouets pour adultes et de la santé reproductive de Chine du Nord à Tianjin le 11 juillet, plus de dix femmes portant des T-shirts identiques et des banderoles ont bloqué la rue menant à l'exposition et demandé aux gens de ne pas aller à l'exposition sur le sexe.

    Elles avaient même imprimé des slogans en anglais sur leurs bannières. Selon le portail d'informations china.com, leur résistance a entraîné l'annulation du festival et des activités organisées sur place.

    001ec94a271515498ac513.jpg

  • Vers une sexualité plus ouverte en Chine: la Chine désignée comme le quatrième pays le plus sexuel, derrière la Grèce, le Brésil et la Russie

    photo-Sex-Zen-3D-3-D-Sex-and-Zen-Extreme-Ecstasy-2011-13_col_3927.jpg

    AskMen, magazine en ligne pour l'homme, fondé aux États-Unis, a ainsi surpris même les Chinois en juillet dernier quand il a classé la Chine comme le quatrième pays le plus sexuel, derrière la Grèce, le Brésil et la Russie.

     

    D’après le site, cette place de la Chine se justifie en raison de sa révolution sexuelle, illustrée en particulier par les nombreux sex-shops que l’on trouve dans ses rues.

     

    « Ces huit dernières années, 5 000 sex-shops ont ouvert rien qu’à Beijing. De plus, la Chine a aussi une Sexpo, où les Chinois viennent découvrir tout l'attirail lié au sexe », a précisé le site.

    6a00d83451c20869e200e54ff8e5068833-800wi.jpg

    Lors de la Journée mondiale contre le sida de l'an dernier, la Ligue provinciale des jeunes communistes du Shaanxi a organisé des activités de bénévolat pour renforcer la sensibilisation et la prévention de la maladie dans la population. Cette date du 1er décembre devenue traditionnelle dans le monde entier comprend aussi la distribution gratuite de préservatifs aux passants, et ce fut le cas à Xi'an, capitale de la Province du Shaanxi.

    Les bénévoles ont signalé que les femmes hésitaient beaucoup plus à accepter les préservatifs que les hommes. Un bénévole de Chengdu même fait état d'une femme qui a refusé les documents avec indignation, en disant qu'elle n'avait pas le sida.

    Alors que ces scènes qui se sont déroulées à Xi'an et Chengdu semblent renforcer le stéréotype des attitudes conservatrices du peuple chinois envers le sexe, l'évolution et les tendances récentes montrent au contraire qu'ils sont en fait de plus en plus ouverts sur ce sujet.

                                               FOREIGN201407151629411233305261352.jpg

    Contrairement à l'accueil froid des passants envers les préservatifs proposés par des bénévoles à Xi'an et Chengdu en décembre dernier, les derniers chiffres de production de préservatifs et leur taux d'utilisation témoignent également du changement d’attitude des Chinois envers le sexe.

     

    Selon le dernier rapport de marché sur l'industrie du préservatif en Chine publié par Research and Markets, un important magasin de recherche en ligne, la production de préservatifs a totalisé 10 milliards d’exemplaires en 2013, et la valeur des exportations de ces produits a dépassé 90 millions de Dollars US. En 2013, la valeur des importations chinoises de préservatifs a quant à elle été estimée à 133 millions de Dollars US environ.

     

  • Filles sexy en 3D: sortie toute prochaine d'un film érotique chinois

    001aa0bab90b1260b4be2b.jpg

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6810/zh/archive/2013/01/17/filles-sexy-en-3d-sortie-toute-prochaine-d-un-film-erotique.html

    Site traduit en :  

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6810/en/archive/2013/01/17/filles-sexy-en-3d-sortie-toute-prochaine-d-un-film-erotique.html

    Un nouveau film chinois adapté d'un célèbre roman érotique qui décrit, en 100 chapitres et 120 poésies, la vie d'un homme, riche, bon vivant, marchand puis mandarin, avec ses « femmes » (épouses, concubines, servantes). Voici une série d'images du film, dont la version 3D devrait sortir très prochainement.

    001aa0bab90b1260b4be2c.jpg

    Ces photos , dont la publication est osée en Chine , peuvent parâitre bien sages pour nous occidentaux, mais elle sont un stigmate (un de plus) des changements qui s'opèrent en Chine.

    001aa0bab90b1260b4be2d.jpg

    Après une période très prude, la Chine évolue dans tous les domaines et la mentalité ,ce qui est le plus difficle à changer, suit la même évolution.

    001aa0bab90b1260b4be2f.jpg

    Et quand on parle de la Chine , on peut parler de révolution des moeurs.

    001aa0bab90b1260b4be2e.jpg

    001aa0bab90b1260b4be30.jpg

    001aa0bab90b1260b4be31.jpg

    001aa0bab90b1260b4be32.jpg

    001aa0bab90b1260b4f637.jpg

    001aa0bab90b1260b4be34.jpg

    001aa0bab90b1260b4be36.jpg

  • Des étudiantes chinoises refusent de laisser examiner leur sexe pour rentrer dans la fonction publique

     

     

     

    cropped520_manif culotte chine5.jpg

    Selon une vidéo du site Youku , l'équivalant de Youtube en Chine, une dizaine d’étudiantes, la plupart en médecine, ont manifesté lundi 26 novembre, portant des couches au-dessus de leurs vêtements,  devant le département des Ressources humaines et sociales de Wuhan, dans la province de Hubei dans le but de protester contre un examen gynécologique que les Chinoises doivent subir avant de passer les examens d’entrée dans la fonction publique.

    La mesure, mise en place en 2005 par le ministre de la Sécurité sociale et le ministre de la Santé chinois, est censée permettre de détecter les cas de maladies sexuellement transmissibles et de tumeurs chez les femmes. Les candidates doivent également fournir un historique de leur cycle menstruel.
     
    Les étudiantes ont considéré qu’il s’agissait d’une violation de leur vie privée et ont improvisé une chorégraphie devant le bâtiment gouvernemental.
     
  • Nanjing envisage de construire un musée sur les esclaves sexuelles de la Seconde Guerre mondiale

    PB160025.JPG

    Mémorial de Nanjing

    Les autorités municipales de Nanjing  envisagent de construire un musée sur le site où des femmes chinoises ont été forcées de se prostituer pour les troupes japonaises durant la Seconde guerre mondiale.

    Le site comporte sept bâtiments de deux étages le long de l'allée de Liji, près de la rue Taiping sud, dans l'arrondissement de Baixia de Nanjing, capitale de la province du Jiangsu.

    Cai Jia, responsable de l'information de l'arrondissement de Baixia, a indiqué que le gouvernement de Baixia avait soumis une proposition de faisabilité aux autorités municipales pour approbation.

    Si le plan est approuvé, le musée sera ouvert aux touristes en 2014, comme une annexe du Mémorial du massacre de Nanjing, a indiqué M. Cai.

     

    PB160027.JPG

    Sous ces pierres, reposent 10000 victimes du massacre japonais

    Des dizaines de milliers d' esclaves sexuelles ou "femmes de réconfort", venant du Japon, de la péninsule coréenne et de la Chine ont été forcées de se prostituer pour les soldats japonais durant l'invasion japonaise.

    Selon M. Cai, le site, en tant que preuve des atrocités commises par l'armée d'invasion japonaise, est un miroir de l'histoire et un avertissement pour l'avenir.

    PB160032.JPG

    On ne sort pas indemne d'un tel lieu et comme après ma visite à Dachau se mêlèrent en moi un curieux mélange de tristesse et colère

    Les armées japonaises ont occupé Nanjing le 13 décembre 1937 et lancé un massacre général qui a duré six semaines. Plus de 300 000 personnes, dont les soldats désarmés, mais aussi les civils, ont été massacrés au cours de cet épisode sanglant.

    PB160038.JPG

    Ici fut découvert un charnier , oeuvre des troupes japonaises

     

    PrinceYasuhiko Asaka un des grands responsables japonais de la boucherie de Nanjing

    Quelque 100 000 à 200 000 femmes asiatiques ont été forcées de fournir des services sexuels pour l'armée japonaise durant la Seconde Guerre mondiale.

     

    PB160047.JPG

  • Sexy Mandarin: de jolies professeurs se dénudent dans des clips érotiques ou quand le sexe aide à apprendre le chinois

    Sur  sexymandarin.com , Candice se dénude avec son amie Wendy,elles se caressent. Enlacées, alanguies, les deux jeunes femmes en lingerie noire échangent des regards brûlants et vous donnent les premiers rudiments de la langue de Confucius.

    candice4.jpg

    N'est-ce pas le sage de l'Empire du milieu qui écrivait : ce n'est pas le but qui est le plus important mais le chemin.

    Lancé en décembre 2011 à l'initiative de Kaoru Kikuchi, une Japonaise diplômée en architecture de l'université de Nottingham, le site a déjà séduit plus de 10 000 "étudiants". "Moi aussi, j'aurais bien aimé apprendre le mandarin en regardant des vidéos sexy plutôt que dans des livres remplis de centaines de caractères, assure la conceptrice, interrogée par le magazine Jeune Afrique. C'est une langue incroyablement difficile. Il y a très peu de livres disponibles et ils sont terriblement ennuyeux."

     

    En dehors du caractère choquant et quelque peu scandaleux des leçons, ce cours comble une lacune

    pour l'étranger qui veut apprendre à parler chinois sans pour cela passer des heures interminables à apprendre à écrire les milliers de caractères de la langue écrite.

     

     

    Les féministes chinoises ne partagent évidemment pas cet enthousiasme. Annie Chan, présidente d'une association de défense des droits des femmes interrogée par le South China Morning Post, accuse le site de "vendre des services sexuels sous prétexte de donner des cours de langue". Sexymandarin "cherche de toute évidence à profiter des stéréotypes occidentaux sur les femmes chinoises", dit-elle.

    Kaoru Kikuchi prévoit d'exporter son site en Europe et travaillerait sur une version en français.

     

    tiffany4.jpg

  • L'attitude des Chinois envers le sexe change

    4a5212845173c.jpg

    Près de la moitié des travailleurs migrants de sexe féminin âgées de moins de trente ans sont tombées enceintes avant d'être mariées, ce qui constitue une augmentation considérable du nombre des mères célibataires par rapport ne serait-ce qu'avec la génération précédente, d'après un rapport sur le changement du comportement sexuel et matrimonial de la population migrante.

    Ce rapport, basé sur des résultats de la surveillance des travailleurs migrants en 2011 et publié par la Commission Nationale de la Population et du Planning Familial, a en effet montré que près de 43% des travailleurs migrants de sexe féminin de la deuxième génération sont tombées enceintes avant d'être mariées, soit 16% de plus que leurs homologues des générations précédentes.

    Par première génération de travailleurs migrants, le rapport entend ceux qui sont nés dans les années 1970 et avant, et ceux qui sont nés après comme la deuxième génération.

     

    4a52128f416da.jpg



    Comparés avec leurs homologues de la génération précédente, les membres de la deuxième génération de travailleurs migrants se marient à un âge plus avancé, selon le rapport. Le rapport a en effet découvert que seuls 35% d'entre eux se sont mariés avant l'âge de 23 ans, soit 15% de moins que la génération précédente.

    Un nombre croissant de jeunes travailleurs migrants se marient après leur migration. Selon le rapport, plus de la moitié de ceux qui se sont mariés ne l'ont pas fait dans leur village d'origine, soit deux fois plus que leurs homologues de la génération précédente.

    Jiang Yongping, chercheur à l'Institut Chinois d'Etudes sur les Femmes à Beijing, attribute ce changement au fait qu'aujourd'hui la société chinoise est plus ouverte au sujet du sexe avant le mariage et des couples non mariés vivant ensemble.

    cartable-uniforme-symboles-etablissements-sco-L-AjrAlW.jpg



    Cependant, a t-elle ajouté, le taux élevé de grossesse en dehors du mariage chez les travailleurs migrants montre aussi que la Chine devrait faire davantage pour éduquer ce groupe de population sur la sécurité en matière sexuelle et populariser les moyens de contraception.

    Chen Wei, avocat au Cabinet Juridique Yingke, à Beijing, et spécialisé dans les affaires matrimoniales, a dit mardi qu'elle avait constaté une augmentation des conflits légaux liés à la grossesse avant mariage. Elle a averti que les droits des femmes sont plus vulnérables en cas de grossesse avant le mariage.

    « C'est très difficile de demander au père d'accorder une pension alimentaire à l'enfant sans certificat de mariage officiel si jamais le couple se sépare », dit-elle.

    « Aussi certaines femmes recourent-elles à l'avortement, ce qui porte atteinte à leur santé à divers degrés et, dans certains cas extrêmes, peut aboutir à une stérilité ».

    149053-jeune-dj-chinoise-shanghai.jpg

     

     

  • 25 personnes condamnées pour des avortements illégaux dans l'est de la Chine

    Ving-cinq personnes ont été condamnées à des peines de prison ou mises sous surveillance dans la province orientale de l'Anhui pour avoir pratiqué des tests de vérification du sexe sur des foetus ainsi que des avortements illégaux, a annoncé mardi un tribunal local.

    Le Tribunal populaire du district de Shushan, dans la ville de Hefei, capitale provinciale, a ouvert lundi le procès de plusieurs suspects, dont Liu Caiyun et Wu Chunhong, accusées d'avoir mené des opérations médicales illégales de contrôle des naissances.

    Liu Caiyun a été condamnée à deux ans et neuf mois de prison et 150 000 yuans (23 809 dollars) d'amende, alors que Wu Chunhong a reçu une peine de deux ans et trois mois de prison et une amende de 100 000 yuans.

    Liu Caiyun et Wu Chunhong ont été arrêtées le 17 novembre 2011 alors qu'elles menaient des avortements sur trois femmes. Une enquête ultérieure a montré que 23 autres personnes étaient impliquées avec ces deux suspectes, faisant de cette affaire d'avortements illégaux la plus grave qu'ait connu la province ces dernières années.

    Cette bande a offert des tests pour déterminer le sexe des foetus et des avortements à près de 100 femmes au cours des trois dernières années, amassant d'importantes sommes d'argent, a indiqué le tribunal.