separatisme

  • Xi Jinping s'engage à lutter contre les activités séparatistes de la clique du dalaï lama

     

    LHASSA, 19 juillet (Xinhua) -- Le vice-président Xi Jinping s'est engagé mardi à lutter contre les activités séparatistes de la clique du dalaï lama dans son discours prononcé lors d'un rassemblement organisé à Lhassa pour le 60e anniversaire de la libération pacifique du Tibet.

    "Nous devons lutter contre les activités séparatistes de la clique du dalaï lama, nous appuyer sur les cadres et la population de tous les groupes ethniques, chercher des politiques à long terme et prendre des mesures qui s'attaquent à la source des problèmes, et briser complètement toute tentative visant à saper la stabilité du Tibet et l'union nationale de la patrie", a souligné Xi Jinping.

    La stabilité sociale constitue la base essentielle de la croissance et de la prospérité pour les populations de tous les groupes ethniques au Tibet, a poursuivi Xi.

    M. Xi a indiqué que les populations de tous les groupes ethniques du Tibet soutenaient fermement la lutte contre le séparatisme.

    "Elles ont déjoué les activités séparatistes et de sabotage organisées par la clique du dalaï lama et les forces hostiles étrangères, et ont fermement sauvegardé l'unité ethnique, la stabilité sociale et l'unification nationale", a fait savoir M. Xi.

    "Travaillant en solidarité avec leurs compatriotes, les cadres et les habitants de toutes les minorités ethniques du Tibet sont pleinement confiants et capables de maintenir et de renforcer la stabilité sociale et l'unité au Tibet", a-t-il conclu.

  • CONDAMNONS LES SEPARATISTES.

    Le Tibet va renforcer les lois contre le séparatisme
      

         BEIJING, 12 mars - Le Tibet va continuer à  renforcer sa législation et l'application de celle-ci afin de  lutter contre le séparatisme et de garantir la sécurité nationale  et la stabilité régionale, a déclaré jeudi Legqog, président du  Comité permanent de l'Assemblée populaire de la Région autonome du Tibet. 

         Face au sabotage "incessant" de la clique du dalai lama, le  Tibet se trouve aux premières lignes de la lutte contre le  séparatisme. Le développement et la stabilité ont toujours été la  priorité de cette région, a-t-il indiqué à l'agence Xinhua (Chine  Nouvelle), en marge de la session annuelle de l'Assemblée  populaire nationale (APN, parlement) à Beijing. 

         "La stabilité est la condition préalable du développement du  Tibet", a-t-il souligné. 

         Depuis sa fuite en 1959, le dalai lama a désespérément passé  son temps à courir le monde pour "vendre" le soit-disant "problème du Tibet", a indiqué Legqog. 

         "Le dalai lama a souvent dit une chose mais fait une autre. Il n'a jamais cessé ses activités visant à fractionner la patrie et  saper la cohésion ethnique du Tibet", a-t-il poursuivi. 

         La lutte contre la sécession au Tibet est une tâche "à long  terme, intensive et compliquée", a-t-il affirmé, ajoutant que "les activités sécessionnistes du dalai lama ont sérieusement nui aux  intérêts les plus précieux de la nation et aux intérêts  fondamentaux du peuple". 

         Selon Legqog, l'Assemblée populaire régionale du Tibet a  adopté une série de lois, règlements et résolutions pour renforcer la lutte contre le séparatisme. 

         Après les émeutes du 14 mars 2008 à Lhasa, le Comité permanent de l'Assemblée populaire régionale a adopté une résolution  condamnant les violences contre la population, a rappelé Legqog. 

         L'instance législative locale a aussi adopté une motion en  janvier 2009 désignant le 28 mars comme la Journée de  l'Emancipation des Serfs, afin de commémorer l'émancipation de  millions de serfs et d'esclaves au Tibet il a y 50 ans. 

         "La jeunesse du Tibet ne connaît peut-être pas beaucoup  l'histoire", a-t-il remarqué. 

         La Journée de l'Emancipation des Serfs permet de "rappeler à  la jeunesse un passé amer et lui faire chérir le développement, le changement et son nouveau mode de vie", a-t-il ajouté.