secours

  • Népal : les bâtiments construits par la Chine résistent aux violents séismes, en photos la vie de l'équipe de secours chinoise

    134205224_14306234348381n.jpg

    Photo prise le 1er mai 2015 au camp de l'équipe de secours chinoise à Katmandou (Xinhua/Baiyang)

     

    Des dizaines de milliers de bâtiments historiques et civils ont été détruits par le violent séisme ayant frappé le Népal le 25 avril, mais les habitants ont découvert que tous les bâtiments financés et construits par la Chine à Katmandou sont restés presque intacts.

    La Chine a jusqu'ici financé et construit à Katmandou trois importants projets pour le Népal : un hôpital pour les fonctionnaires publiques, un centre de formation pour la médecine traditionnelle et un centre de recherche pour la conservation naturelle.

     

    134205224_14306234348851n.jpg

    Un secouriste chinois embrasse le chien de secours Shitou avant partir pour une nouvelle mission de secours, à Katmandou, le 30 avril 2015. (Xinhua/Baiyang)

    Tous n'ont subit que très peu de dommages après le séisme, seulement sur les surfaces ou à des parties peu importantes, a indiqué Zeng Huacheng, un responsable du ministère chinois du Commerce, dans une interview avec les médias.

    En outre, le stade de Katmandou, dont la Chine a contribué à la restauration et au maintien, a également soutenu les puissants séismes de ces jours, avec seulement de petits dommages sur la porte principale, à l'entrée et aux stands, a fait savoir M. Zeng.

     

    134205224_14306234349441n.jpg

    Photo prise le 29 avril 2015 au camp de l'équipe de secours chinoise à Katmandou, (Xinhua/Baiyang)

    Il en est de même pour une école technique construite par la Chine dans une autre ville népalaise, a-t-il poursuivi, ajoutant que la partie népalaise a exprimé sa satisfaction et son appréciation envers la Chine pour la bonne qualité de ces projets.

    M. Zeng a attribué la résistance de ces bâtiments financés et construits par la Chine aux standards anti-sismiques élevés, à la conception intelligente adaptée aux conditions locales et à un fort sens de responsabilité de la partie chinoise.

    134205224_14306234349931n.jpg

    Photo prise le 1er mai 2015 au camp de l'équipe de secours chinoise à Katmandou,(Xinhua/Baiyang)

    134205224_14306234350381n.jpg

    Photo prise le 29 avril 2015 au camp de l'équipe de secours chinoise à Katmandou,(Xinhua/Baiyang)

    134205224_14306234350811n.jpg

    Des secouristes chinois se lavent pour récupérer de la fatigue, après 34 heures de secours, au camp de l'équipe de secours chinoise, le 28 avril 2015. (Xinhua/Baiyang) . Pendant ce temps, les secouristes belges étaient toujours dans leur avion en direction de Katmandou.

     

  • Japon/séisme : arrivée de l'équipe de sauvetage chinoise à Tokyo

    Départ d'une équipe de secours chinoise pour le Japon

     

    Une équipe de secours chinoise a quitté Beijing dimanche à 8h17 (heure de Beijing) pour le Japon, touché par un violent séisme.

    Yin Guanghui, un responsable de l'Administration sismique de Chine et également chef de l'équipe, a indiqué que leur principale tâche consistait à rechercher des survivants.

    L'équipe transporte quatre tonnes de matériels et d'équipements pour les recherches et les secours, ainsi que des services d'alimentation en électricité et de télécommunication, a-t-il ajouté

    La CISAR, fondée en 2001, comprend 480 membres, dont des troupes d'ingénieurs, un personnel médical et des experts en opérations de secours.

     

    TOKYO, 13 mars (Xinhua) -- Une équipe de secours chinoise est arrivée dimanche à Tokyo, pour participer aux opérations de sauvetage suite au séisme puissant de magnitude 8,8 survenu vendredi au large du Japon.

    Les sauveteurs se rendront immédiatement dans les régions sinistrées pour tenter de retrouver des survivants du violent tremblement de terre et du tsunami dévastateur qui a déferlé sur les côtes du Japon.