secheresse

  • La Chine crée "la Grande Muraille verte" de 4500km pour contrer la sécheresse

    Bamboo-Forest-Wallpaper-43-H-920x549.jpg

    Pour contrer l’avancée du désert de Gobi et lutter contre le réchauffement climatique global, la Chine adopte un vaste plan de reforestation considéré comme le plus grand projet écologique mondial. Une véritable « grande muraille verte » qui fait de la Chine, contre toute attente, la première puissance en matière de politique de reforestation.

     

    L’empire du milieu voit les choses en grand avec un projet pharaonique débuté il y a quelques années et qui, selon une récente étude, commence à porter ses fruits.

    Un cordon sanitaire d’arbres d’une étendue de 4.500 km plantés en lisière du désert pour freiner son extension, voici en quoi consiste ce qui serait le plus vaste projet écologique au monde. Lutter contre la désertification semble être un enjeu majeur en Chine. Le phénomène, en plus de réduire la surface de terres arables précieuses pour nourrir une population de 1,4 milliards d’humains engendre de grandes tempêtes de sable et favorise les inondations massives comme ce fut le cas avec le fleuve Bleu en 1998.

    Mais les efforts du gouvernement Chinois en matière de politique de reforestation semblent aujourd’hui s’avérer payants, selon l’étude Australienne menée par l’Université de New South Wales qui a analysé 20 ans de données satellitaires sur les émissions de gaz à la surface de la terre.

     

     

    2057311.jpg

    Selon les auteurs de l’étude en question : « L’augmentation de la végétation vient d’une combinaison chanceuse de facteurs environnementaux et économiques, ainsi que des projets de plantation massives d’arbres en Chine. L’augmentation de la végétation dans les savanes d’Australie, d’Afrique et d’Amérique du Sud est le résultat de l’augmentation des précipitations alors qu’en Russie et dans les anciens pays du bloc soviétique nous avons vu une croissance des forêts sur les terres agricoles abandonnées. La Chine est le seul pays à avoir augmenté intentionnellement sa végétation avec les projets de plantation d’arbres. »

    En effet, selon l’administration des forêts de l’État, ce ne sont pas moins de 13 millions d’hectares de forêt qui ont été plantés depuis 2008. Cette croissance végétale, conjuguée à la repousse sur les terres agricoles Russes, aurait permis de compenser à hauteur de 85% les pertes en carbone de la biomasse dues à la déforestation.

    Pep Canadell, co-auteur de l’étude, explique qu’il est primordial de reconnaître que la croissance végétale capture une grande quantité de nos émissions de CO².

    Cette course effrénée à la reforestation dans le but de compenser les quantités astronomiques de gaz émis dans l’atmosphère provoqués par la croissance économique Chinoise vertigineuse trouve également sa source dans l’inquiétude grandissante de la population quant aux divers épisodes de smog, cette brume épaisse constituée de polluants qui vient régulièrement assombrir les mégalopoles et dont un reportage d’une critique rare à récemment fait le buzz en Chine.

     

    6319711-9530249.jpg

     

    Nouvelles en Bref

     

    Un total de 11 millions de voyages par train auraient été effectués par les Chinois le 3 mai, le dernier jour des congés de trois jours pour la Fête du Travail, a déclaré dimanche la China Railway Corporation (CRC).

     

    Le président russe Vladimir Poutine a ratifié samedi un accord d'approvisionnement en gaz avec la Chine via la route de l'est. "L'accord a pour but de renforcer la coopération énergétique russo-chinoise, et définit les termes principaux de l'approvisionnement en gaz naturel de la Russie vers la Chine via la route de l'est, incluant la section transfrontalière du gazoduc qui traverse le fleuve Amour (Heilongjiang en Chine) .

    Le 29 avril, 500g de thé vert Maojian suprême ont été vendus pour 200 000 yuans (29 000 euros) aux enchères à Zhangjiajie, ville touristique et productrice du thé vert du Hunan. Selon des initiés, 500g, c'est la production annuelle du thé Maojian suprême. Il s'agit en fait d'une sélection des pousses cueillies sur les 60 000 théiers de la ville.

     

     

  • La pénurie d'eau et la pollution menacent le développement chinois

    La Chine est confrontée à une situation de plus en plus difficile concernant les ressources en eau, car l'industrialisation et l'urbanisation du pays poussent la demande en eau à la hausse, a indiqué jeudi Hu Siyi, vice-ministre chinois des Ressources en eaux, lors d'une conférence de presse.

     

    La pénurie d'eau, la pollution des rivières et la détérioration de l'écologie aquatique sont "particulièrement importantes" et pourraient menacer le développement durable du pays.

    Avec une population de 1,3 milliard de personnes, la Chine consomme actuellement plus de 600 milliards de mètres cubes d'eau chaque année, soit trois quarts de ses ressources d'eau exploitables, a indiqué M. Hu.

    Selon le ministère, les ressources en eau par habitant ne sont que de 2 100 mètres cubes, soit environ 28% de la moyenne mondiale.

     

    Projet de restauration écologique de la rivière Tianxiahe à Shenzhen

    Environ deux tiers des villes chinoises manquent d'eau, alors que 300 millions d'habitants n'ont pas accès à de l'eau potable sûre, causant une pénurie d'eau nationale de plus de 50 milliards de mètres cubes en moyenne chaque année, a-t-il ajouté.

    Plus de 3 millions de personnes manquent de l'eau potable

     

    Maintenant, près de 3,13 millions de personnes manquent de l'eau potable, à cause de la sécheresse. Les provinces de Yunnan, de Hubei, du Sichuan et la Région autonome de Mongolie intérieure sont les plus touchées par la pénurie d'eau. Cette information a été révélée mercredi par le Commandant général de la lutte contre les inondations et la sécheresse.

  • 14 MILLIARDS DE DOLLARS CONTRE LA SECHERESSE,ALLOUES PAR LE GOUVERNEMENT CHINOIS.

      

     

     

        BEIJING, 7 février-- Le ministère chinois des Finances  a alloué vendredi 86,7 milliards de yuans (12,69 milliards de  dollars) pour secourir les régions frappées par la sécheresse  prolongée. 

         De ce montant, 71,6 milliards de yuans seront destinés aux  agriculteurs pour l'achat du matériel de secours, et les autres  15,1 milliards de yuans seront versés aux agriculteurs en  compensation de leurs pertes de revenus.  

         Le gouvernement central a annoncé jeudi qu'il allait verser 300 millions de yuans aux gouvernements locaux, s'ajoutant aux 100  millions de yuans déjà alloués. 

         Le ministère chinois des Finances a demandé aux gouvernements  locaux de faire parvenir ces fonds de secours aux fermiers le plus tôt possible. Dans les provinces les plus touchées par la  sécheresse, ces montants doivent être versés aux paysans d'ici un  mois. 

     

         Une sécheresse persistante sévit dans le nord aride de la Chine, dont le Henan, le Shanxi, le Shaanxi, le Shandong, le Qinghai et  le Gansu, menaçant leur récolte estivale. 

         Et la sécheresse affectera désormais les régions productrices  de riz que sont le Hubei, le Hunan, le Sichuan et le Yunnan. 

         La superficie des terres cultivées touchées s'est étendue à  10,73 millions d'hectares. En outre, 4,37 millions de personnes et 2,1 millions de têtes de bétail sont confrontées à une pénurie  d'eau potable, selon des données du Centre d'Etat pour le contrôle des inondations et la lutte contre la sécheresse. 

         Le président chinois Hu Jintao et le Premier ministre chinois  Wen Jiabao ont appelé à redoubler d'efforts pour lutter contre  cette calamité afin d'assurer la récolte estivale.