sartre

  • Prix Nobel: Le lauréat chinois Mo Yan appelle à porter plus d'attention à la littérature chinoise

    0019b91ec981122bfb9312.jpg

     

    L'écrivain chinois Mo Yan, lauréat du prix Nobel de littérature 2012, a appelé jeudi les lecteurs du monde entier à s'intéresser davantage à la littérature chinoise et a déclaré qu'il produirait de nouvelles oeuvres de qualité à l'avenir.

     

    S'exprimant lors d'une conférence de presse à Stockholm quelques jours avant de recevoir son prix aux côtés des lauréats de médecine, de physique, de chimie et d'économie, Mo Yan a dit espérer que les lecteurs liraient également plus d'oeuvres d'autres écrivains chinois.

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6677/zh/archive/2012/12/09/prix-nobel-le-laureat-chinois-mo-yan-appelle-a-porter-plus-d.html

    Reading the article in English :http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6677/en/archive/2012/12/09/prix-nobel-le-laureat-chinois-mo-yan-appelle-a-porter-plus-d.html

     

    A la question de savoir lequel de ses livres il recommanderait aux lecteurs occidentaux, Mo Yan a répondu qu'il choisirait "La dure loi du karma", qui est selon lui "un conte qui reflète les changements intervenus en Chine sur une longue période".

     

    Il a également exprimé son soutien aux jeunes auteurs. "L'avenir de la littérature repose sur les jeunes écrivains", a-t-il dit.

    Habitués avant Mo Yan à être encenssés malgré leur manque de talent ,les dissidents chinois ont critiqué samedi le prix Nobel de littérature Mo Yan pour son discours ambigu à Stockholm, certains n'hésitant pas à le traiter de "prostituée", de "nain" ou de traître. Pour ces écrivaillons , il suffisait de critiquer le pouvoir chinois , d'avancer quelques mensonges bref de verser dans la propagande , pour être reconnus écrivain.

    Alors que la presse occidentale aime donner la parole à quelques scélérats grâcement rétribués pour critiquer le gouvernement chinois , ils ont bien été obligé de relayer la pensée de quelqu'un qui tout compte fait ne fait qu'exprimer la pensée de l'immense majorité du peuple chinois .

     

    0019b91ec981122939601e.jpg

    "Pour un écrivain, la meilleure façon de parler, c'est l'écriture", a-t-il lancé, après avoir souligné que les polémiques soulevées par l'attribution de son Nobel visaient en fait "une personne (...) qui n'avait rien à voir avec moi". Alors messieurs les représentants des médias propagandistes , laisser s'exprimer Mo Yan , cet homme libre, et ne lui faite pas dire ce que vous voudriez qu'il dise.

    L'artiste dissident, Ai Weiwei qui est pour la plus part des Chinois un véritable détraqué sexuel, dans un tweet, a jugé le discours de Mo Yan "impuissant, honteux, une traîtrise et un reniement de tous les principes".La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe.

    Une autre intellectuelle s'est montrée élogieuse. "C'est la première fois qu'un chinois non dissident obtient un prix Nobel, alors c'est bien normal que les médias chinois le portent aux nues", a-t-elle déclaré à l'AFP "Il est évident que Mo Yan est libre de ne pas prendre une position dissidente", a-t-elle ajouté.

    Au fait quand un Français reçoit le Nobel, les médias français réagissent de la même manière.

    Je ne pourrai pas terminer cette rubrique sans rendre hommage à un homme , plus talentueux que bien des prix Nobel , qui a eu le courage d'aller jusqau'au bout de sa pensée en refusant le prix Nobel, Jean-Paul Sartre.

    http://static.haisentito.it/haisentito/fotogallery/625X0/16977/sartre.jpg

     

  • En Chine ,ce ne sont pas les chiens qui arrêteront la caravane de l'Histoire.

    L'objectif du prix Nobel de la paix est de créer des obstacles artificiels au développement de la Chine
    A refusé le Prix Nobel de la paix

    Le 8 octobre, le comité Nobel norvégien a attribué le prix Nobel de la paix au Chinois Liu Xiaobo. Au sujet de ce résultat, Abdellah Ouahhabi, réalisateur de télévision et journaliste français, a écrit un commentaire, estimant que « le prix Nobel de la paix est un prix qui veut renforcer la domination occidentale. Son objectif actuel est de créer des obstacles artificiels au développement pacifique, harmonieux de la Chine sous la direction du Parti communiste ».

     M. Ouahhabi écrit : « Le prix Nobel de la paix vient d'être attribué par la Norvège à un obscur écrivain chinois ayant pour seule qualité de contester le régime social en République de Chine populaire. Pourquoi ? »

    « Les uns répondent que c'est dans le but d'aider à démocratiser la société chinoise. Mais alors que le prix Nobel de la paix existe depuis 1901, comment comprendre qu'aucun prix n'ait été attribué à un Chinois, alors que le peuple chinois subissait les pires exactions de la part des impérialistes occidentaux préconisant la lutte d'indépendance, à aucun héros de la révolution chinoise, à aucun dirigeant, à aucun personnage de la vie publique de la Chine populaire depuis trente ans ? »

    « Comment expliquer qu'aucun prix Nobel de la paix n'ait jamais été attribué à aucun héros des luttes anticoloniales et anti-impérialistes à travers le monde ? Comment expliquer que le prix Nobel de la paix ait été attribué à plusieurs ennemis du socialisme dans le monde ? »

    « Cela veut dire que le prix Nobel de la paix est orienté contre le socialisme et contre les intérêts du plus grand nombre dans ces pays », indique-t-il.

     

    Prix Nobel de la paix

    Selon lui, le prix Nobel de la paix est un outil idéologique de l'impérialisme pour affaiblir les pays dirigés par un parti communiste. La nature même du prix explique cette orientation politique : il est né de la mauvaise conscience d'un fabricant d'armes utilisées pour dominer le Tiers-Monde aux XIXe et XXe siècles.

    « En France, un homme d'honneur comme Jean-Paul Sartre a refusé le prix Nobel en 1964 ; il expliquait que le seul combat possible sur le front culturel est celui pour la coexistence pacifique des cultures, de l'est et de l'ouest ».

     

    Prix Nobel de la paix

    « Agir pour l'avenir de l'humanité, c'est ne pas conforter la domination occidentale des peuples du monde. L'avenir, c'est créer les conditions réelles d'un développement harmonieux de toute l'humanité dans le respect de la diversité, des souverainetés et dans un cadre où, dans le respect de la personne humaine, l'intérêt général prime sur les intérêts privés ».

     Ici, ce ne sont pas les chiens qui arrêteront la caravane de l'Histoire.