séries télévisées

  • Cachez ce sein que je ne saurais voir! 95% des internautes désapprouvent la suppression des scènes de décolleté dans une série télévisée chinoise

    001ec94a27151615dadc4f.jpg

    Près de 95% des utilisateurs d'Internet en Chine désapprouvent la suppression des scènes montrant des décolletés à l'écran dans une série diffusée par la télévision chinoise, qualifiant cette décision d'« inutile ».

    La série, intitulée L'impératrice de Chine, également connue sous le nom de La Saga de Wu Zetian, a été retirée de la chaine commerciale par satellite Hunan TV pour des « raisons techniques » à la fin de décembre.

    Quand elle est revenue à l'écran en janvier, les scènes montrant le décolleté des personnages féminins avaient été enlevées et remplacées par des gros plans de la tête des actrices. Cette version quelque peu « agrandie » des visages à l'écran a suscité le mécontentement des téléspectateurs.

    Dans un sondage mené par Sina Weibo sur le thème « pour ou contre les scènes de décolleté coupées? » plus de 95% des téléspectateurs ont voté « contre » alors que seulement 5% ont voté « pour ».

    001ec94a27151615d9454e.jpg

    La plupart des internautes estiment que cette série est seulement une œuvre qui montre la culture de la Chine et que ces modifications ne sont pas nécessaires. Certains plaident pour un système de notation qui restreint les téléspectateurs uniquement à ceux qui sont jugés en mesure de pouvoir regarder telle ou telle émission.

    Zhang Guogang, professeur d'histoire à l'Université de Tsinghua : « Comme nous pouvons le voir sur les fresques, même si les cheveux étaient souvent attachés et que les décolletés étaient bas, ceux de la Dynastie Tang n'étaient pas aussi pigeonnants que ceux que la télévision nous a montrés ».

    Xiao Xueping, conseiller psychologique : « La plupart des auteurs sont des hommes et peut-être qu'ils envient l'attractivité des caractères sexuels secondaires de la femme, parce que les leurs (c'est à dire la pomme d'Adam) le sont relativement moins. La question aurait pu être résolue en changeant les heures de diffusion et non en éliminant complètement les scènes ».

    PbrotherPublisher, utilisateur de Sina Weibo : « Il ne s'agissait pas seulement de montrer la beauté du corps humain, mais aussi la culture de la Dynastie Tang. Maintenant qu'on ne voit plus que des têtes, je ne peux plus voir aucun décor ou costume. Très décevant ».

    Zibuyubufei, utilisateur de Sina Weibo : « Pourquoi ne pas interdire les retransmissions de natation et de plongée ? On n'y porte que des maillots de bain. Sans doute que cela n'est pas conforme aux normes ! ».

    La version modifiée de la série L'impératrice de Chine fait le buzz

    0019b91ec98116148db90a.jpg

    La série est devenue l'un des sujets les plus discutés en ce début d'année.

    Des images retouchées de la série sont publiées sur Weibo (l'équivalent de Twitter en Chine) par les internautes pour se moquer de la censure.

  • Cachez ce sein que je ne saurais voir! 95% des internautes désapprouvent la suppression des scènes de décolleté dans une série télévisée chinoise

    001ec94a27151615dadc4f.jpg

    Près de 95% des utilisateurs d'Internet en Chine désapprouvent la suppression des scènes montrant des décolletés à l'écran dans une série diffusée par la télévision chinoise, qualifiant cette décision d'« inutile ».

    La série, intitulée L'impératrice de Chine, également connue sous le nom de La Saga de Wu Zetian, a été retirée de la chaine commerciale par satellite Hunan TV pour des « raisons techniques » à la fin de décembre.

    Quand elle est revenue à l'écran en janvier, les scènes montrant le décolleté des personnages féminins avaient été enlevées et remplacées par des gros plans de la tête des actrices. Cette version quelque peu « agrandie » des visages à l'écran a suscité le mécontentement des téléspectateurs.

    Dans un sondage mené par Sina Weibo sur le thème « pour ou contre les scènes de décolleté coupées? » plus de 95% des téléspectateurs ont voté « contre » alors que seulement 5% ont voté « pour ».

    001ec94a27151615d9454e.jpg

    La plupart des internautes estiment que cette série est seulement une œuvre qui montre la culture de la Chine et que ces modifications ne sont pas nécessaires. Certains plaident pour un système de notation qui restreint les téléspectateurs uniquement à ceux qui sont jugés en mesure de pouvoir regarder telle ou telle émission.

    Zhang Guogang, professeur d'histoire à l'Université de Tsinghua : « Comme nous pouvons le voir sur les fresques, même si les cheveux étaient souvent attachés et que les décolletés étaient bas, ceux de la Dynastie Tang n'étaient pas aussi pigeonnants que ceux que la télévision nous a montrés ».

    Xiao Xueping, conseiller psychologique : « La plupart des auteurs sont des hommes et peut-être qu'ils envient l'attractivité des caractères sexuels secondaires de la femme, parce que les leurs (c'est à dire la pomme d'Adam) le sont relativement moins. La question aurait pu être résolue en changeant les heures de diffusion et non en éliminant complètement les scènes ».

    PbrotherPublisher, utilisateur de Sina Weibo : « Il ne s'agissait pas seulement de montrer la beauté du corps humain, mais aussi la culture de la Dynastie Tang. Maintenant qu'on ne voit plus que des têtes, je ne peux plus voir aucun décor ou costume. Très décevant ».

    Zibuyubufei, utilisateur de Sina Weibo : « Pourquoi ne pas interdire les retransmissions de natation et de plongée ? On n'y porte que des maillots de bain. Sans doute que cela n'est pas conforme aux normes ! ».

    La version modifiée de la série L'impératrice de Chine fait le buzz

    0019b91ec98116148db90a.jpg

    La série est devenue l'un des sujets les plus discutés en ce début d'année.

    Des images retouchées de la série sont publiées sur Weibo (l'équivalent de Twitter en Chine) par les internautes pour se moquer de la censure.

  • La Chine limite la diffusion de séries TV étrangères, quatre séries américaines populaires, dont The Big Bang Theory, sont désormais interdites

    0019b91ec98115c2b8b803.jpg

    Quatre séries américaines populaires, dont The Big Bang Theory, sont désormais interdites sur les sites de streaming traditionnels en Chine.

    Une nouvelle circulaire publiée en ligne a annoncé hier que la Chine va imposer des limites strictes à la diffusion de séries de télévision étrangères.

    La nouvelle circulaire prolonge dans son ensemble les mêmes politiques établies par une ancienne circulaire émise par l'Administration d'Etat de la presse, de la publication, de la radio, du film et de la télévision en 2012, mais sans ajouter de règles plus spécifiques.

    La nouvelle circulaire exige que chaque film étranger ou épisode de télévision diffusé via des plateformes Internet doit obtenir un permis de radiodiffusion, et aucune séries TV étrangère ou film sans ce permis ne pourra être diffusé en ligne.

    Cette règle particulière signifie qu'il est impossible de diffuser de nouvelles séries de télévision étrangères en même temps que leurs diffusions étrangères.

    La série de télévision sud-coréenne "My Love from the star" fut autrefois diffusée simultanément en ligne en Chine grâce aux efforts des sites de vidéos et de groupes de travail de sous-titres sur internet. Les séries qui seront les plus touchés sont celles qui en sont au milieu de la saison et sont toujours diffusées, tournées et qui diffusent des épisodes un par un.

    La nouvelle politique exige qu'à l'avenir, chaque série de TV subisse un examen et la censure de toute la saison avec des sous-titres avant de pouvoir être diffusée en ligne.

    Des séries télévisées américaines et britanniques populaires devront faire face à davantage de problèmes puisque leur contenu peut tomber sous le coup de la censure et voir des coupures de scènes de violence, de sexe, de comportement psychotique ou de complots politiques.

    Le nombre de séries de télévision importées de l'étranger en 2015 sera également limité à 30% du nombre des nouvelles séries de TV nationales chinoises diffusées en 2014. La circulaire a également demandé que les séries de télévision présentent davantage de nationalités et de sujets divers.