sécurité sociale

  • La sécurité sociale chinoise nécessite 10 000 milliards de yuans pour faire face au vieillessement de la population

    001372a0e6ec129aa61c05.jpg

    Wang Zhongmin, vice-président du conseil d'administration du Fonds national pour la sécurité sociale.

     

     

    Wang Zhongmin, vice-président du conseil d'administration du Fonds national pour la sécurité sociale, a indiqué le 28 février, lors de la session annuelle du Forum des 50 personnes en charge de la gestion financière de la Chine, que la sécurité sociale aurait besoin de 10 000 milliards de yuans pour faire face au vieillissement de la population, alors que le montant actuel du fonds n'est que de 1000 milliards de yuans, soit un dixième de la somme nécessaire, avec un rendement annuel de 8,4% en moyenne sur les douze dernières années. Il a en même temps appelé à la mise en place d'un système efficace de gestion de la sécurité sociale.

     

    Selon M. Wang, durant les 35 années du dividende démographique, une main-d'œuvre importante s'est déplacée de la campagne vers les villes. Mais aujourd'hui, proches de l'âge de la retraite, la plupart de ces personnes sont exposées aux risques parce qu'elles ne sont par couvertes par une assurance de retraite, faute de cotisation ou de preuves de cotisation.

     

    D'après M. Wang, la sécurité sociale souffre d'un manque de cotisations de retraite dans le passé alors qu'elle doit régler les demandes actuelles, et ces demandes seront trop nombreuses à l'avenir. Pour s'attaquer sérieusement à ce problème, il faudrait disposer de milliers de yuans par personne et par an, en particulier pour la population rurale, alors que moins de cent yuans par an sont disponibles à ce jour. Le fisc alloue aujourd'hui une somme ad hoc de 200 milliards de yuans, ce qui représente un solde cumulé de 2000 milliards de yuans. Une somme de 1000 milliards de yuans est probablement insuffisante, et il faudra au moins 10 000 milliards de yuans pour financier les allocations à venir.

     

    M. Wang a appelé à la création d'un mécanisme de gestion efficace pour le fonds de la sécurité sociale. Compte tenu de l'écart entre les taux d'inflation aux différentes époques, il conviendrait de compiler un indice, à l'instar de l'indice des prix à la consommation (IPC). Cet indice des prix à la consommation pour la retraite servirait de référence pour les performances des gestionnaires de la sécurité sociale.