revolution culturelle

  • "La Chine ne permettra jamais que la révolution culturelle se reproduise"(Quotidien du Peuple)

     

    1008944-Affiche_pour_la_révolution_culturelle_prolétarienne.jpg

    Ce 16 mai marquait cette année  le 50e anniversaire du début de la Révolution culturelle. La presse internationale qui use et abuse de la propagande au lieu d'informer correctement la population occidentale , a répandu la nouvelle que cette éphéméride n'était pas évoquée en Chine , passée complètement sous silence. Rien n'est moins vrai.

    Sous le titre "La Chine ne permettra jamais que la révolution culturelle se reproduise" , le Quotidien du Peuple ,l'organe officiel du Parti Communiste Chinois (PCC) nous livre une réflexion sur cet épisode tragique de l'histoire de la Chine moderne.

    L'organe du PCC a catégoriquement condamné la Révolution culturelle, cinquante ans après le début de celle-ci, la qualifiant de "faute".

    La Chine a tiré les leçons d'une décennie de tumulte entre 1966 et 1976 et est aujourd'hui déterminée à éviter toute agitation sociale susceptible de perturber le progrès national, selon un commentaire publié mardi par le journal.

    "La Révolution culturelle était un grand détour dans la voie de développement du Parti et de la nation", précise le commentaire.

    Depuis l'introduction de la politique de réforme et d'ouverture il y a plus de 30 ans, "le pays est de plus en plus fort, et les conditions de vie du peuple se sont améliorées de manière remarquable", note le commentaire.

    "Les leçons historiques tirées de la Révolution culturelle doivent être fermement gardées à l'esprit", ajoute le journal.

    PHO88d287d8-301b-11e3-b455-94efbfefc289-493x178.jpg

    gardes-rouges-chinois-1966.gif

     

  • Portrait de Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et futur Président

    132058608_21n.jpg

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6907/zh/archive/2013/02/04/portrait-de-xi-jinping-secretaire-general-du-comite-central.html

     

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6907/en/archive/2013/02/04/portrait-de-xi-jinping-secretaire-general-du-comite-central.html

     

     

     

    Dans quelques mois, Xi Jiping sera le nouveau président de la deuxième puissance économique du monde et sera peut-être celui qui amènera la Chine à la première place.

    D'emblée il a fait comprendre qu'il marcherait dans les pas de son illustre prédesseceur Deng Xiaoping et continuerait la politique économico- libérale des autorités chinoises et que les néomaoïstes resteraient sur la touche.

    Ce n'est pas un hasard si pour sa première tournée hors de Beijing en tant que Numéro 1 du PCC, Xi Jinping s'est rendu à Shenzhen , première ligne de la réforme et de l'ouverture du pays, dans les pas de Deng Xiaoping qui 20 ans plus tôt, alors que la Chine se trouvait à un carrefour lança les réformes depuis Shenzhen.

    Dans le parc vert Lian hua Shan de Shenzhen, les lève-tôt, pratiquant comme à leur habitude leurs exercices physiques quotidiens dans le parc, ne s'attendaient certainement pas à rencontrer Xi Jinping.

    Aucun cordon de sécurité, pas de tapis rouge ,pas de  foule brandissant des bannières d'accueil , vêtu d'un costume foncé et d'une chemise blanche sans cravate,  il a déposé une couronne de fleurs devant la statue de l'ancien dirigeant chinois Deng Xiaoping, dressée dans le parc, puis s'est mêlé à la foule alentour et a commencé à discuter de façon détendue.

     

     

     

    PB150227.JPG

    La venue du futur président à Shenzhen m'a rendu à la fois triste et fier. Fier d el'honneur rendu à ma ville par le plus haut personnage de Chine, et triste de n'avoir pu être présent à ce moment dans ce parc où je ne manque jamais de saluer Deng Xiaoping , le plus grand homme du XXeme siècle

     

     

    1-1-P8250127.JPG

    Tout comme la statue, un hommage à Deng s'impose chaque fois que je passe devant sa peinture urbaine

    à l'entrée du Litchi parc en plein centre de Shenzhen

    Aujourd'hui, tout le monde parle du rêve chinois", a indiqué Xi Jinping , "De mon point de vue, réaliser le grand renouveau de la nation chinoise est le plus grand rêve de la nation chinoise depuis le début de l'histoire moderne."

    Sur le plan économique, il s'oppose à une course aveugle à la croissance et soutient le principe du développement scientifique, qui cible un développement durable en termes de ressources et d'environnement.

    Sur le plan politique, il met l'accent sur l'idée que le pouvoir appartient au peuple, et appelle à une réforme politique active et stable tout en adhérant à la voie du socialisme à la chinoise. Le secrétaire général a également insisté sur le rôle du droit et l'exercice du pouvoir d'Etat selon les règles de la Constitution.

    Sur le plan culturel, il souligne l'importance du développement du talent humain et d'un esprit national chinois, comme inscrit dans l'hymne national "Nous utiliserons notre chair et notre sang pour construire notre nouvelle Grande Muraille".

    Sur le plan social, M. Xi propose des efforts continus pour protéger et améliorer la vie du peuple grâce au développement économique, et de s'appuyer sur les réalités du pays pour parvenir à un bon niveau de vie et à la construction d'une société harmonieuse par le biais d'un travail assidu. Sur la question du progrès écologique, Xi Jinping met l'emphase sur une stratégie nationale de préservation des ressources et de protection de l'environnement, ainsi que sur un mode de développement durable.

     

    M. Xi est familier avec le travail concernant Hong Kong, Macao et Taiwan. Ses 17 années passées dans la province du Fujian lui ont apporté une connaissance profonde de Taiwan et des entreprises venues de Taiwan. La première chambre de commerce de Taiwan sur la partie continentale chinoise a été ouverte à Xiamen alors qu'il servait au Fujian. Il a résolu de nombreux problèmes pour les compatriotes de Taiwan, et est considéré comme un bon ami par nombre d'entre eux.

     

    En tant que l'un des haut responsables chargé des affaires de Hong Kong et de Macao, M. Xi a contribué à l'élaboration de nombreuses politiques importantes pour la stabilité et la prospérité à long terme des deux régions.

     

    Entre 2008 et 2009, quand les régions de Hong Kong et Macao ont été sérieusement touchées par la crise financière internationale, M. Xi s'y est rendu en visite afin de leur manifester son soutien.

     

     

     

     

    132058608_71n.jpg

    Photo d'archive montrant Xi Jinping (à droite au dernier plan) et son père Xi Zhongxun (à droite au premier plan), son épouse (à gauche au premier plan et sa fille (au centre au premier plan).

     

    Fils de Xi Zhongxun, un héros révolutionnaire communiste et ancien vice-Premier ministre, Xi Jinping n'a pas mené une vie aisée pendant son enfance.

     

    Après 1962, quand son père a été injustement accusé et est tombé en disgrâce, Xi Jinping est passé par des moments difficiles. Pendant la Révolution Culturelle (1966-1976), il a souffert d'humiliation publique, de faim, a fait l'expérience d'une vie de sans-abri, et a même été placé en garde à vue.

     

    A l'âge de 16 ans, il s'est porté volontaire pour vivre dans un petit village dans la province du Shaanxi (nord-ouest) en tant que "jeune instruit". De nombreux jeunes ont été ainsi envoyés à la campagne parce que de famille "bourgeoises". Mon épouse a aussi été envoyée 5 ans à la campagne après ses secondaires , toutes les universités étaient fermées, à force de courage elle a quand même pu préparer l'examen de rentrée  à l'université . Les universités réouvrant en 1977.

    132058635_251n.jpg

    Photo d'archive montrant Xi Jinping (2e à gauche) dans le district de Yanchuan de la province du Shanxi (nord-ouest), durant la période où il avait été envoyé à la campagne pour y être rééduqué.

     

     

    La vie là-bas était dure pour un garçon des villes. Au début, les puces le harcelaient tellement qu'il ne pouvait pas dormir. Dans la campagne au Shaanxi, il a dû accomplir divers travaux harassants, dont le transport d'engrais, le trait de charettes de charbon, des travaux agricoles et la construction de réservoirs d'eau

     

    Au fil du temps, les travaux durs sont graduellement devenus plus faciles. M. Xi est devenu un jeune homme capable et dur à la tâche aux yeux des villageois. En gagnant la confiance de ces derniers, Xi Jinping a été élu chef du Parti pour ce village.

     

    Il a dirigé les paysans dans la consolidation de digues le long de rivières pour éviter l'érosion, créé une petite coopérative de forgerons dans le village et fait construire une cuve de méthane, la première dans la province du Shaanxi.

     

    Il a reçu un tricycle à moteur comme récompense en faveur des "jeunes instruits modèles". Cependant, il a échangé ce tricycle pour un motoculteur, un moulin à farine et d'autres instruments agricoles pour les villageois.

     

     

     

    132058635_281n.jpg

     

    Xi Jinping n'a jamais oublié les personnes de ce village du Shaanxi après son départ. Grâce à son aide, les villageois ont eu l'accès à l'électricité, un pont a été construit et une école primaire rénovée. Alors qu'il était chef du Parti pour la ville de Fuzhou, il est retourné dans ce village et a rendu visite aux villageois de porte en porte. Il a donné de l'argent de poche à des villageois âgés, et des cartables, articles de papeterie et réveils-matin aux élèves. Quand un paysan est tombé malade, M. Xi l'a amené au Fujian, à ses propres frais, pour lui assurer un meilleur traitement médical.

     

    Plusieurs années de travail au côté des villageois lui ont permis de bien connaître les régions rurales et les paysans. M. Xi a déclaré que les deux groupes de personnes qui l'avaient le plus soutenu étaient l'ancienne génération de révolutionnaires et les paysans de ce village du Shaanxi où il a vécu.

     

    Il était arrivé dans ce village comme un adolescent un peu perdu et en est reparti comme un homme de 22 ans déterminé à faire des choses pour le peuple.

     

    L'affection qu'il a envers le peuple du commun a influencé de nombreuses décisions critiques prises par M. Xi. Pendant les années 1980, alors que beaucoup de ses contemporains s'engageaient dans le commerce ou se rendaient à l'étranger pour faire des études, Xi Jinping a renoncé à un confortable travail de bureau à Beijing et a décidé de travailler en tant que chef adjoint du Parti dans un petit district de la province du Hebei (nord). Il est devenu plus tard chef du Parti pour la préfecture de Ningde de la province du Fujian (sud-est), qui était alors l'une des régions les plus déshéritées du pays.

     

    Au cours de sa carrière politique, Xi Jinping a collaboré étroitement avec les habitants locaux partout où il a travaillé, consacrant un tiers de son temps aux inspections et voyages d'enquêtes

     

     

    132058635_291n.jpg

     Photo d'archive prise en 1983 montrant Xi Jinping, qui pose pour la photo dans son bureau du district du Zhengding, dans la province du Hebei (nord).

  • Transformation de la femme chinoise depuis l'époque Qing à la révolution culturelle et jusqu'aujourd'hui

    0019b91ec98110dd149120.jpg

    Sous les Qing le critère de beauté féminine est à l'image de l'héroïne de Rêve dans le pavillon rouge : très maigre,svelte et à la peau très blanche. A cette époque ,comme aujourd'hui,la femme chinoise craint le soleil et ne sort jamais sans son ombrelle.

    0019b91ec98110dd14911b.jpg

    0019b91ec98110dd149224.jpg

    La femme chinoise alors était sujette à de nombreuses grossesses.

    0019b91ec98110dd149225.jpg

     

    A cette époque, la taille du pied était un élément essentiel de la beauté. L'idéal était un pied de 15 cm de long, pour cela le pied des enfants étaient bandés dès quatre ans. Cette perfection esthétique était très recherchée et la jeune fille qui possédait cet atout faisait un riche mariage. Cette tradition a cependant infligé aux fillettes de véritables tortures et cette pratique fut interdite en 1911.

    femme%20chinoise.jpg

    Cinquante ans plus tard lors de la révolution culturelle les manifestations de féminité sont jugées bourgeoises ou droitières et susceptibles de vous envoyer à la campagne ou en camp de rééducation.

    gr1.jpg

    gardes_rouges_chinois.jpg

    Le détachement féminin rouge, par le Ballet national de Chine

    001fd04cfc22106b94835c.jpg

    00105cd8ac350d1e904524.jpg

     

  • Quand le Président de la Commission européenne , Barroso, et Cohn Bendit étaient Maoïstes

    La Chine durant la Révolution culturelle

    Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 1

    En 1967, des gardes rouges, groupes de jeunes Chinois inspirés par le livre Les Citations du Président Mao Zedong, plus connu sous le nom du Petit Livre rouge.


    La Révolution culturelle, lancée en 1966 par le président Mao et terminée en 1976 après sa mort, a été nommée par les générations suivantes « Dix ans de désastres ».

     Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 3

    En 1966, des gardes rouges défilent dans la rue à Guangzhou.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 2En 1966, le grand défilé pour célébrer la fête nationale.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 4En 1967, des gardes rouges manifestent devant l'ambassade du Royaume-Uni à Beijing .Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 5En 1966, des étudiants pékinois manifestent devant l'ambassade de Russie.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 6Des défilés de gardes rouges, 1966Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 9En 1969, des habitants de Guangzhou apprennent des chants révolutionnaires.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 11Des dazibao, affiches placardées sur lesquelles s'exprimaient les jeunes révoltés.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 12En 1966, des soldats de l'Armée de libération stationnent devant l'ambassade de Russie afin d'arrêter une attaque potentielle des gardes rouges.Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 16Nanjing, chef-lieu de la province du Jiangsu, 1967Album photo : la Chine durant la Révolution culturelle 17En 1965, des miliciennes