repas

  • Coût d'un repas en Chine

    Vous n'avez jamais été en Chine , vous vous posez des questions sur le coût de la vie en Chine, comment les Chinois prennent leur déjeuner ?

    Voici quelques témoignages de jeunes gens de la classe moyenne ou de gens de la base.

    Kiki, 27 ans, est consultante pour un important cabinet d'affaires commerciales. Elle choisit un forfait dans un restaurant sud-coréen pour 35 yuans ( 4 euros). Il y a une rue de restaurants sous son entreprise .

     

    Han Ying, 26 ans, architecte, salaire mensuel : 7 000 yuans (800 euros). Un plat à emporter pour 10 yuans.(1,2 euros) Il ne fait pas attention à son déjeuner mais "Je suis insatisfait du loyer"dit-il.

     

    Yang Guangming, 31 ans, personnel de parking. Son épouse et lui ont un revenu mensuel de 3 000 yuans (350 euros). Déjeuner : des mantou (pains chinois) et un plat à emporter pour 8 yuans(1 euro).

    Li Zhe, 31 ans, rédacteur à BTV. Il prend le déjeuner tous les jours à la cantine. Des crevettes, des légumes avec des oeufs, du riz, de la bouillie de riz et de la pastèque  coûtent au total 15,8 yuans(1,8 euro).

    Hu Mingming, 21 ans, étudiant en 3e année universitaire et stagiaire d'une société de logiciels. Son salaire mensuel n'est que 2 000 yuans (225 euros)   et pour le déjeuner, il achète une crêpe chinoise pour 3 yuans (0,40 euros).

    Xia Tiancheng, 25 ans, employé d'un magazine. Il choisit un plat de riz accompagné par des morceaux de viande dans un restaurant pour 30 yuans (3,40 euros).

    Wang Bolang, 22 ans, coiffeur. Son salaire n'est pas fixe. Aujourd'hui il est très occupé et n'a pas de temps de prendre le déjeuner mais achète une bouteille de thé vert sucré pour 3 yuans (0,35 euros).

    Sun Yuzhen, 48 ans, femme de ménage d'une société, salaire mensuel : 1 500 yuans + 200 yuans (subvention alimentaire)(200 euros). Pour le déjeuner elle mange des nouilles et deux galettes 30 yuans (0,35 euros).

     

    Gao Sipei, 24 ans, productrice de vidéos. Elle dépense 18,1 yuans (2 euros)pour une boîte de sushi, un oeuf épicé et une boisson.

    Yan Ying, 18 ans, qui transporte des plats commandés pour un salaire de 1 700 yuans (200 euros). Le restaurant lui offre des nouilles au déjeuner.

    Mana, 26 ans, cinéaste, salaire : 6 000 yuans (700 euros). Elle partage des raviolis faits par sa mère et déguste des cous de canard apportés par ses collègues.

  • REPAS DANS LES AVIONS CHINOIS

    La première joint-venture établie en Chine depuis le lancement des réformes et l'ouverture de ChineF200810281631149279304873[1]
    Le nouvel atelier de la société aérienne de produits alimentaires de Beijing vient d'être construit

    Le 1er mai 1980, la société aérienne de produits alimentaires de Beijing a été officiellement établie dans la capitale chinoise. Il s'agit de la première joint-venture implantée en Chine depuis la mise en application de la politique des réformes et d'ouverture. Après environ 30 ans de développement, elle s'est transformée en une société moderne dont la capacité de production journalière a atteint 80000 parts, qui sont servies sur 400 vols de plus de 50 compagnies aériennes chinoises et étrangères.

    Au cours des 30 ans des réformes et d'ouverture de Chine, l'activité des investissements étrangers se développe à une vitesse fulgurante. Jusqu'à la première moitié de 2008, 650 000 entreprises à capitaux étrangers au total ont été établies en Chine avec l'autorisation des structures gouvernementales, ce qui a permis à la Chine d'exploiter au total plus de 800 milliards de dollars de capitaux étrangers.
    L'atelier de la société aérienne de produits alimentaires de Beijing en 1980F200810281631131767436642[1]