reparation

  • De nombreux concessionnaires d'automobiles en Chine exagèrent les problèmes des véhicules qui viennent en réparation pour faire plus de profits

    De nombreux concessionnaires d'automobiles en Chine exagèrent les problèmes des véhicules qui viennent en réparation pour faire plus de profits, selon un rapport publié par la Télévision centrale de Chine (CCTV) dans son programme annuel du Gala du 15 mars.

    Soixante-trois pour cent des concessionnaires ont surévalué un simple problème dans la bobine d'induction du système d'allumage en expliquant aux clients que certains composants du système d'allumage devaient être remplacés.

    Le programme, co-produit par CCTV et divers ministères, notamment l'Administration générale de la Supervision de la Qualité, l'Inspection et la Quarantaine et l'Administration d'Etat pour l'Industrie et le Commerce (SAIC) ont mis en lumière la supercherie. Emmision diffusée chaque année le 15 mars, depuis 1991, dans le cadre de la Journée mondiale des droits des consommateurs.

    Un certain nombre de concessionnaires automobiles, opérant sous les marques de Dongfeng Nissan Passenger, Shanghai Volkswagen et Mercedes-Benz à Beijing, Tianjin, Shanghai et Hangzhou, ont fait payer à leurs clients des milliers de yuans pour un simple problème qui pourrait être résolu simplement en branchant la bobine d’induction à l'intérieur du système d'allumage. Dans cette affaire, un concessionnaire Mercedes-Benz à Tianjin a facturé plus de 10 000 yuans ( 1600 dollars) pour régler la panne.

    L'Association chinoise des consommateurs a déclaré dans un rapport publié dimanche avoir reçu le plus de réclamations en 2014 concernant Shanghai Volkswagen, avec un total de 863 plaintes déposées, selon le Beijing Times.

    Land Rover Chine a également été sous le feu des projecteurs, avec plusieurs automobilistes qui se sont plaints de problèmes de boîte de vitesses apparus soudainement à l’arrêt, ainsi que des difficultés engageant la marche arrière.