region autonome

  • Le Tibet , une des plus belles régions de Chine

    1134644145_1565937355.jpgJ'ai même rencontré des tibétains heureux

    1134652061_878857028.jpg

    3933125520070824180419031_008_640.jpg

    00016c42d95c0ea381fb4a.jpg

    00016c42d95c0ea3820d4b.jpg

    00248183de660f4551c40f.jpg

     

    1134652467_870256970.jpg

     

     

    1134654141_1200867598.jpg

    1134654409_2047261752.jpg

    1134654314_1436897528.jpg

    1134655496_902100051.jpg

    1134686521_183657278.jpg

    1134687116_1322943409.jpg

    1134687152_490017692.jpg

    DSC03736.JPG

    DSC03656.JPG

  • LE TIBET VU PAR DES JOURNALISTES ETRANGERS.

    La force vraie et réelle

    Actuellement au Tibet, la société est-elle calme et tranquille ? La population tibétaine comment vit-elle ? Pour avoir une idée réelle sur tout cela, une délégation de journalistes appartenant à huit médias étrangers, dont Reuters (Grande-Bretagne), Kyodo News (Japon), RIA Novosti (Russie), NBC (National Broadcasting Corporation) (Etats-Unis) et Lianhe Zaobao (Singapour), et à trois médias chinois, dont Agence Xinhua (Chine Nouvelle) et China Daily, ont effectué une visite de quatre jours au Tibet.

    De la supposition à la réalité.

    « Autrefois, je ne connaissais le Tibet qu'au travers des livres, des journaux et l'internet. Maintenant que je le vois de mes propres yeux, je constate que la réalité est toute autre et que le vrai Tibet n'est pas comme je le supposais. Je remarque que la plupart des gens sont vêtus d'habits traditionnels et possèdent leurs propres maisons qui sont belles, propres et spacieuses. Tout cela me laisse une très bonne impression. », dit Cui Yuanshuo, correspondant de la Télévision de Séoul (SBS) (Corée du Sud), qui foule pour la première fois le sol tibétain, qui décrit ainsi son sentiment.

    « Tout au long de notre visite, nous ressentions de façon vivante la très ancienne culture et la longue histoire du Tibet. C'est un endroit vraiment beau, typique et pittoresque. », a-t-il ajouté en disant que le somptueux et magnifique Palais Potala, le ciel tout bleu et le flot ininterrompu de visiteurs et de pèlerins l'ont beaucoup impressionné.

    Shinchiro Serita de Kyodo News a renchéri : « Au Tibet, le ciel est tellement bleu, l'eau est tellement claire et limpide, les visiteurs et les pèlerins jouissent tranquillement de l'air pur et de la chaleur de la lumière du soleil. Cela me donne une très bonne sensation et m'émeut au plus au point. »

    Il a poursuivi en disant : « J'ai cru au début que le gouvernement chinois nous ferait voir seulement les villages prospères et riches. Mais, j'ai vu de mes yeux, tout au long de la route, que tous les villages sont à peu près pareils et que toutes les maisons sont belles et propres. »

    Le correspondant sud-coréen a dit : « Malgré que les conditions naturelles au Tibet ne soient pas tellement bonnes,  la population locale vit dans l'aisance et dans le bonheur. Après avoir visité le Temple de Yongbu Lakang qui date de plus de deux mille ans, je constate qu'au Tibet, la culture et les traditions sont bien protégées et conservées. ».

    Les vieillards au sourire bienveillant, les enfants qui s'adonnent à leurs jeux préférés sous un soleil éclatant, les lamas du Temple Changzhu qui récitent le Canon, les paysannes du village Kaisong qui piquent des couvertures à la tibétaine, les visiteurs et les touristes qui se promènent dans les rues de Lhassa, le merveilleux paysage aussi beau qu'une peinture de Shannan, …… « Le Tibet que nous connaissions autrefois était fictif, imaginé et irréel. Maintenant que nous l'avons devant nos yeux, nous constatons qu'il est tout à fait différent. Et celui-là est le vrai et  réel Tibet. », a déclaré Maria de RIA Novosti.

    Lors de la visite qui a duré quatre jours, les journalistes ont visité successivement le Temple Jokhang, le Monastère Drepong, le Palais Potala, la Ville des neiges, le Comité d'habitants du Village Xuecun, le marché des produits agricoles de Yaowangshan, la gare de Lhassa, l'Académie des Sciences sociales de la Région autonome du Tibet, le Village Gaba du Canton Najin, dans la banlieue de Lhassa et l'Institut d'Astronomie et d'Almanach de l'Hôpital de médecine tibétaine de la Région autonome du Tibet. Après avoir rendu visite à des familles paysannes tibétaines qui habitent la banlieue de Lhassa, ils se sont rendus dans la Préfecture de Shannan où ils ont fait des reportages sur une entreprise privée tibétaine le Groupe Dashi, sur le village Etoile rouge du District de Gongga qui est un modèle de l'édification d'une nouvelle campagne, sur Yongbu Lakang, le premier palis royal tibétain qui date de plus de 2.100 ans, sur le Temple Trandruck, un des plus anciens temples tibétains qui a un passé de plus de 1.300 ans et sur le Village Kaisong qui était le premier village à appliquer la réforme démocratique au Tibet. Le Vice Président de la Région autonome du Tibet Ciren, les responsables de la Commission pour le Développement et la Réforme de la Région autonome, du Bureau des Affaires extérieures, du Bureau du Tourisme et de la Municipalité de Lhassa, ainsi que des tibétologues ont reçu séparément les journalistes et ont répondu à leurs questions. Quant à Lie Que, Secrétaire Adjoint du Comité du PCC et Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire de la Région autonome du Tibet, il a accordé une interview aux journalistes et a donné un banquet en leur honneur.