radio

  • Lancement de la première chaîne de radio numérique en mandarin et en français à Paris, émettant 24 h. sur 24

    Nouvel-An-chinois-en-France-sur-fond-de-Grande-Guerre-et-relations-diplomatiques_article_main.jpg

    Radio Mandarin d'Europe (RME, FM 97 MHz, Filaire FM 87 MHz), la première chaîne de radio numérique en mandarin et en français basée sur le continent européen émettant 24 heures sur 24, a officiellement été lancée lundi à 03h00 heure locale à Paris.

     

    Après huit ans de préparation et quatre demandes d'autorisation, cette station de radio privée a reçu l'autorisation de diffuser des programmes, actuellement 15, qui abordent différents domaines, dont la politique, l'économie, le droit, l'art ou encore la société.

     

    Outre des informations sur la Chine, la France et les affaires internationales, de nombreuses informations pratiques sur la vie quotidienne, par exemple sur les transports, des expositions ou la mode, seront également diffusées dans les programmes en mandarin. Les émissions en français aborderont principalement la culture et les coutumes chinoises.

     

    Les émissions en français sont diffusées de 06h00 à 15h00 et celles en mandarin de 15h00 à minuit, et la dernière période de la journée sera couverte par une sélection d'informations diffusées la veille.

     

    A la demande de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle, la RME prévoit d'enrichir et d'améliorer d'ici trois ans ses 15 programmes et de passer progressivement de la transmission indirecte à la transmission directe.

     

    L'association à but non lucratif à l'origine de cette station de radio cherche à combler un vide pour les quelque 600 000 ressortissants chinois et Français d'origine chinoise en France, qui disposent déjà de journaux, de chaînes de télévision et de sites d'Internet en mandarin.

     

    Selon Lin Jingping, directeur de la RME, en écoutant la radio, les ressortissants chinois pourront non seulement mieux comprendre les politiques et directives locales et mieux s'intégrer à la société française, mais aussi se tenir au courant des dernières actualités de leur pays natal afin de renforcer leurs liens avec la Chine.