racisme

  • Une campagne contre la consommation de viande de chien ne peut devenir un matraquage raciste antichinois

    FOREIGN201506191427000052882060922.jpg

    En Chine ,comme dans beaucoup d'autres pays asiatiques , il était d'une longue tradition de manger de la viande de chien. L'Asie n'était pas le seul continent où on s'adonnait à la cynophagie, en France, il y eu des boucheries canines jusqu'en 1930 , En Allemagne, la dernière boucherie canine a fermé dans les années 1940. La viande de chien fut consommée dans ce pays au moins jusqu'en 1943  car nous avons des preuves d'un contrôle sanitaire sur cette marchandise par les autorités du Troisième Reich cette même année. Vous voulez une preuve : citons  Guillaume Apollinaire, dans La maison des morts (dans Alcools) :

    « Quelques-uns nous quittèrent
    Devant une boucherie canine
    Pour y acheter leur repas du soir »

    De nombreux médias occidentaux présentent le festival de Yulin de manière tendancieuse 

    Bien que le commerce de viande de chien soit interdit en Chine, Yulin, ville de la la région autonome zhuang du Guangxi continue même si les autorités locales prétendent qu'elle est interdite. La fête annuelle, prévue pour le 21 juin à Yulin, célèbre une tradition locale de manger de la marmite de viande de chien .

    Li Weimin, un avocat du cabinet juridique Weibo, s'est rendu à deux reprises dans cette ville au cours des deux dernières semaines, et il dit avoir constaté que la plus grande partie de la viande de chien qui va être servie lors de cette fête provient du marché noir.

    « On m'a dit qu'il y a quatre importantes installations produisant de la viande de chien dans la ville. Je les ai visitées, et j'ai constaté qu'aucune d'entre elles n'avait de permis d'exploitation ou de certificats », a déclaré M. Li, ajoutant qu'il croyait que la viande fabriquée dans ces lieux était insalubre.

    La décision de manger de la viande de chien dépend de l'individu, mais le commerce lié à la viande de chien est illégal selon les lois chinoises actuelles, a confirmé M. Li.

    Selon An Xiang, avocat des droits des animaux à Beijing, il n'y a pas de fermes canines ou d'abattoirs légaux en Chine. Les chiens pour la fête sont élevés dans des ménages, enlevés dans les rues ou même empoisonnés, a déclaré M. An.

    Les médias occidentaux profitent de l'occasion pour critiquer la Chine. En rendant l'événement par le biais de la propagande antichinoise , ils présentent l'affaire de manière tronquée et mensongère.

    Voici un extrait d'un article d'un journal occidental , "Métro" :

    Une mobilisation internationale se développe, notamment via les réseaux sociaux, pour tenter de faire annuler le festival de Yulin qui se déroule tous les ans dans le sud de la Chine. Des milliers de chiens et chats destinés à être mangés sont mis à mort dans des conditions atroces.

    Ce journal publie également des réactions de lecteurs qui sont racistes et scandaleuses  Ce festival et article servent d'exutoire à bon nombre d'occidentaux afin de satisfaire leurs penchants de haine vis-à-vis des Chinois.

    Ces médias ne parlent pas que la vague de protestations part en fait de Chine et que les plus virulents à l'adresse des mangeurs de chiens sont les Chinois eux-mêmes . Qui sommes-nous ,occidentaux, à toujours vouloir donner des leçons de morale aux autres?

    FOREIGN201506191427000057215280552.jpg

    Voici un témoignage , parmi tant d'autres , d'une dame qui ne se contente pas de signer une pétition inutile .

    Cette femme courageuse , comme des milliers d'autres,tente de saboter ce festival macabre en sauvant autant de chiens qu'elle le peut. Yang Xiaoyun, 65 ans, vient racheter les chiens prêts pour l'abattage directement auprès des commerçants, pour ensuite les emmener dans un refuge.

    Mme Yang a économisé jusqu'à 50 000 yuans, et parcouru un millier de kilomètres de Tianjin sa ville natale à Yulin pour sauver les animaux condamnés, selon le Quotidien du Peuple en ligne.

    La sexagénaire a dépensé l'an dernier 150 000 Yuans pour sauver 360 chiens et des dizaines de chats en provenance du festival.  Diplômée universitaire, elle a commencé en 1995 à faire campagne pour sauver ces toutous, après la mort soudaine de son mari.

    c03fd54abadb150747b605.jpg

    Une fois de plus, la fête a rassemblé les militants chinois des droits des animaux

     

    Respect des animaux oui, racisme non

     

     

  • Les Chinois de plus en plus victimes d'agressions racistes à Paris

    2731434191875.jpg

    En France, les personnes qui ont un physique dit asiatique sont des cibles pour les agresseurs

     

    Avoir les yeux bridés en France peut vous attirer des ennuis. Pour alerter le gouvernement sur la multiplication des agressions racistes, la communauté asiatique a remis une pétition au Premier ministre.

    Le 22 mai, la Tour Eiffel a été fermée pendant sept heures . La raison en était le trop grand nombre de pickpockets qui sévissent sur la Tour, allant même jusqu'à proférer des menaces de mort contre les employés du site et multiplier les agressions contre les asiatiques , ce qui a amené ceux-ci, citant le code du travail français dont un article leur permet de se protéger face à un danger, à se retirer de la Tour.

    Alors , les Français sont-ils à ce point racistes? Que nenni!!!

     

     

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

    En fait dire qui sont les auteurs de ces agressions est tout simplement interdit en France car je crois que ces agresseurs sont protégés dans les hautes sphères de la République . On se contentera de dire qu'il s'agit d'individus venant de l'Est de l'Europe et dont les seules activités sont le vol et la mendicité agressive.

    Je suis eurasienne, témoigne une jeune dame, même pas d'origine chinoise et je vis dans le quartier parisien de Belleville, où la communauté chinoise est très présente. Je m’y suis faite agresser et j’ai assisté à une agression. Les deux événements, qui ont eu lieu en plein jour aux yeux de tous les passants, étaient clairement racistes.

    Les agresseurs nous mélangent tous. Chinois, Vietnamiens… pour eux, c’est du pareil au même. Dans l’inconscient collectif, les Asiatiques sont tous Chinois et les Chinois se promènent tous avec des liasses de billets de banque dans leurs portefeuilles. Il suffit finalement d’avoir les yeux bridés pour être la cible idéale. C’est d’ailleurs là le problème, on ne peut pas changer de couleur de peau ou de traits. Pas besoin de porter une étoile jaune pour être persécutés. Nous, c’est écrit sur notre faciès précise notre interlocutrice.

    De nombreux témoins nous ont martelé :" On ne se sent donc plus en sécurité en France et particulièrement à Paris."

    "Moi qui voyage beaucoup, je peux vous dire que ce n’est pas du tout comme cela dans le reste de l’Europe." nous déclare un homme d'une trentaine d'années. "J’ai la nationalité britannique et je me sens bien plus en sécurité à Londres par exemple. L’Allemagne et l’Espagne sont également plus accueillants pour les asiatiques."

     

    PHO5a7501a6-97d0-11e2-9e8c-934a72d0f2a3-805x453.jpg

     

     

  • Comment la police de Beijing gère un incident et comment la police française gère les émeutes du Trocadéro à Paris

    bagarre_0.jpg

    Une femme inconsciente sur la chaussée, une jeune fille en pleurs, des visages ensanglantés : c’est une bagarre de rue particulièrement violente que l’artiste chinois Ai Weiwei a filmée, ce dimanche, à Pékin. On y voit un petit groupe de vendeurs ambulants tibétains se battre contre des restaurateurs hans à coups de bâtons et de pierres, au milieu d’une terrasse de restaurant dévastée. Quelques agents de police essaient vainement de s’interposer, mais sans parvenir à calmer la furie des belligérants, bien décidés à en découdre.

    Cette vidéo est bien la preuve qu'il n'y a pas de problème entre Han et Tibétain, car que voit-on? Quelques marchands tibétains , exités et vindicatifs pour on ne sait quelle raison . A tord ou à raison , ils en découdent avec quelques commerçants Han  sous l'oeil impassible de quelques curieux Hans qui n'interviennent même pas. On voit aussi comment la police locale gère cet incident, avec beaucoup de sang-froid , calme et modération.

    On voit bien que cette police n'est pas la police d'un Etat policier ou d'une dictature. On voit aussi que la population Han de Beijing n'est ni raciste ni xénophobe.

     

    Quelle différence entre l'incident mineur de Beijing et les émeutes de Paris!!!

    Quelle différence aussi entre les réactions des polices françaises et chinoises.

    Paris a perdu au moins pour 50 ans la chance d'organiser les JO. Ces événements scandaleux arrivant 5 ans après les manifestations contre la flamme olympique et la Chine qui eurent lieu à Parisen 2008 , perpétrés par une bande de voyous français et tibétains avec la complaisan

     

  • Pendant que l’Europe diabolise Israël, la Chine s’en inspire,elle ne traîne pas derrière elle le lourd passif antisémite de l’Europe

    chine.png

    La Chine ne traîne pas derrière elle le lourd passif antisémite de l’Europe.

    La Chine n’a pas besoin, comme l’Europe, d’inventer le mythe des « juifs israéliens bourreaux d’un « peuple » palestinien », afin de nettoyer des siècles d’infamies, qui ont culminé par l’élimination de 6 millions de Juifs, et qui ne s’arrête pas.

    La Chine contemporaine a appris une leçon : le bavardage ne mène nulle part, seuls la réalité a valeur de repère.

    Pour réussir dans le domaine économique, créatif et culturel, la Chine n’a que faire des « experts » et des « élites » de gauche qui vous expliquent combien le libéralisme est pervers et combien il faut le combattre. Elle a compris, au contraire, qu’il faut s’inspirer de ceux qui excellent et non de ceux qui crânent.

    Et l’observation a détourné les Chinois du modèle que les Français, et plus largement les Européens, se sont choisi. Les Chinois ont adopté le modèle capitaliste, parce que le capitalisme crée de la croissance, stimule la créativité, encourage la création artistique et culturelle, et crée de la richesse et de l’emploi.

     

    israelchine.jpg

    Et ils ne pouvaient pas ne pas remarquer l’exceptionnelle réussite israélienne.

    Aussi, l’une des plus prestigieuse université chinoise, l’Université de Business International et d’Economie de Pékin, a décidé d’ouvrir un département d’économie israélienne qui enseignera la haute technologie israélienne et la culture d’entreprise israélienne. Une autre branche enseignera, elle, le judaïsme sous son aspect culturel : hébreu et culture juive, après avoir réalisé que rien d’autre ne pouvait justifier la réussite des juifs en général, et d’Israël en particulier.

    Le département sera dirigé par le président de l’Université, Shi Jianjun, et le secrétaire du département, Zhao Shu, a déclaré : « les chinois sont très impressionnés par l’économie israélienne, et nous pensons que c’est un modèle »

    Les étudiants suivront notamment des cours d’économie israélienne, de « culture de la haute technologie », et d’histoire économique d’Israël.

    L’intérêt des Chinois pour Israël se mesure également ainsi : les inscriptions ont très vite fait le plein.

    Voici, en détail, ce que les Chinois ont observé en Israël (liste compilée par Mosché Ashkelon et complétée par JPG).

    Afin de comparer ce qui est comparable, on peut rapprocher les données qui suivent à celles de la Bretagne par exemple, qui a la même surface, et environ la moitié de la population israélienne.

    Soixante quatre ans pour construire un pays à partir des sables du désert, des marais et des collines pelées, avec des guerres, des bombes et des attentats commis par des barbares musulmans qui n’avaient de cesse que de tenter de détruire ce que les juifs construisaient.

    Et malgré cette frénésie destructrice, Israël, grâce au travail acharné des Juifs, à leur courage, à leur pugnacité, à leur ténacité, et à leur optimisme, s’améliore et se construit chaque jour à un rythme qui force l’admiration des uns et l’étonnement des autres.

     

    © Jean-Patrick Grumberg pour www.dreuz.info

    De tout temps, les juifs ont trouvé asile en Chine. Que ce soient ceux qui ont fuit les pogromes russes ou de l'URSS , ou ceux qui fuirent le nazisme . Voir mes articles sur ce blog sur les Juifs de Harbin ,les Juifs de Shanghai et les Juifs de Kaifeng.

     

  • Les déclarations de journalistes sportifs occidentaux oscillent de la basse propagande à la haine raciale

    Parmi les équipes présentes aux Jeux Olympiques de Londres, il y en a une, multinationale, formée de journalistes qui, entraînés par des coach politiques, excelle dans toutes les disciplines de la falsification. La médaille d’or revient aux Britanniques, premiers dans la discréditation des athlètes chinois, décrits comme des « embrouilleurs, farces de la nature, robots ».

    chine,racisme,propagande,haine raciale,antichinois

    Une seconde après que la nageuse Ye Shiwen a gagné, la BBC a insinué le doute du dopage. Le Mirror parle de « brutales fabriques d’entraînement », dans lesquelles les athlètes chinois sont « construits comme des automates » avec des techniques « aux limites de la torture », et d’ « athlètes génétiquement modifiés ». La médaille d’argent va au Sole 24 Ore, Organe de presse de Cofindustria, l’organisation du patronat italien, qui, par son envoyée Colledani, décrit ainsi les athlètes chinois : « La même tête carrée, la même concentration militaire, photocopies les uns des autres, machines sans sourire, automates sans héroïsme », créés par une chaîne de montage qui « produit des gosses comme des boulons », en les obligeant au choix : « plutôt que la faim et la pauvreté, mieux vaut la discipline et le sport ». Il y a à Londres une nostalgie des belles années d’antan, quand au 19ème siècle les Chinois étaient « scientifiquement » décrits comme « patients, mais paresseux et fripouilles» ; quand les impérialistes britanniques inondaient la Chine de leur opium, en la saignant à blanc et en l’asservissant ; quand, après que les autorités chinoises en avaient interdit l’usage, la Chine fut contrainte par la guerre à céder aux puissances étrangères (dont l’Italie) des parties de son propre territoire, définies comme « concessions » ; quand à l’entrée du parc Huangpu, dans la « concession » britannique à Shanghai, se trouvait le panneau « Entrée interdite aux chiens et aux chinois ».

     

    croc.png

    Quand elle se fût libérée, en 1949, la nouvelle Chine, n’étant pas reconnue par les USA et leurs alliés, fût de fait exclue des Jeux Olympiques auxquels elle ne pût participer qu’en 1984. Depuis lors ses succès sportifs sont allés crescendo. Ce n’est cependant pas cela qui préoccupe les puissances occidentales, mais le fait que la Chine est en train d’émerger comme puissance capable de défier la prédominance de l’Occident à l’échelle globale. Il est emblématique que même les uniformes de l’équipe étasunienne aux J.O. soient made in China. A partir de 2014 ne seront utilisés que ceux made in America, a promis le Comité olympique étasunien, organisation « no profit » financée par les multinationales. Qui, avec les miettes de ce qu’elles retirent de l’exploitation des ressources humaines et matérielles d’Asie, Afrique et Amérique Latine, financent le recrutement d’athlètes de ces régions pour les faire concourir sous la bannière étoilée. La Chine au contraire considère « le sport comme une guerre sans usage d’armes », accuse le Mirror. Ignorant que le drapeau olympique a été hissé par des militaires britanniques, qui ont utilisé leurs armes dans des guerres d’agression. La Chine est la dernière à avoir des « athlètes d’Etat », accuse Il Sole 24 Ore. Ignorant que, sur les 290 olympiens italiens, 183 sont des employés de l’état en habit de membres des forces armées, car celles-là seulement (par un choix politique précis) leur permettent de se consacrer à plein temps au sport. Une militarisation du sport, que le ministre Di Paola appelle « binôme sport-vie militaire, fondé sur une éthique partagée, caractéristique de l’appartenance à un corps militaire comme à un groupe sportif ».

    432079_268293863276912_1269716532_n.jpg

    Comme quoi de trop nombreux journalistes européens et américains véhiculent une idéologie raciste , basée sur le commentaire mensonger et diffamatoire . Par leurs articles nauséabonds ,ils incitent leurs lecteurs qui souvent ne brillent pas par une intelligence à peine moyenne , à la haine raciale et au hooliganisme.

  • Quand la propagande se couvre de ridicule

    Le site Aujourd'hui la Chine , ce site aux odeurs racistes nauséabondes qui fait de la propagande antichinoise sa raison d'être et dont mensonge et calomnie sont les armes quotidiennes vient d'arriver dans la bêtise et le bourrage de crânes à son paroxysme. Voici un copier/coller de leurs dernièes élucubrations dont la logorrhée ne peut s'adresser qu' aux cerveaux débiles des racistes de tout poil , leur clientèle habituelle.

    Tunisie, Egypte, Libye, golfe ... Un à un, les peuples arabes secouent le joug qui les étouffe depuis trop longtemps ... La rue fait chuter des tyrans. Le monde, estomaqué, regarde ces manifestants qui n'ont que leur courage à opposer aux fusils, gagner leurs combats parfois en quelques jours ... La Chine aussi, bien sûr regarde. Enfin, pas toute la Chine : la Chine officielle, la Chine du parti unique, qui règne sans partage sur un peuple de 1,3 milliards d'âmes ... Et cette Chine la est morte de peur : elle ne veut à aucun prix d'un quelconque contagion démocratique.

    C'est à mourir de rire , tant la citation propagandiste est énorme. Déjà comparer la situation des peuples arabes où les dirigeants (amis d'hier des autorités et médias occidentaux) , au pouvoir depuis des décenies , ont souvent participé avec l'aide européenne à la paupérisation de leurs peuples et la Chine , véritable état de droit où le président n'est élu que pour deux mandats maximum (donc pas plus de 10 ans ) et où les autorités ont diminué de manière drastique la pauvreté et continuent dans ce but leurs efforts sans désemparer.

    Quand ils osent parler de manifestants qui n'ont que leur courage à opposer , je dirais plustôt qu'ils n'ont que les avions et les frappes des armées occidentales sans compter les manoeuvres de la CIA.

    Parler de dirigeants chinois "morts de peur" !!! Là je me demande qui est le plus débile , le propagandiste pseudojournaliste qui a pondu une telle ineptie ou le lecteur à qui ces journaleux sont senssés s'adesser.

    Grâce aux succès engrangés dans tous les domaines , aucun gouvernement chinois n'a eu autant une cote de popularité élevée et le peuple chinois ne demande qu'une chose que cela continue et qu'on lui foute la paix.

     

    Et ce site qui lance ses invectives comme autant de serpents venimeux continue :

    Plus sérieusement, elle étouffe avec violence, dans l'oeuf, toute tentative d'expression de soutien aux Arabes en révolte ... Quand des bloggeurs lancent l'idée de manifestations silencieuses, dans les grandes villes chinoises, quelques téméraires se déplacent, mais ils se retrouvent face à de grotesques déploiements policiers.

    Dans un de mes articles précédents j'ai signalé que ces appels d'une part émanaient des Etats-Unis et n"étaient nullement en phase avec le peuple chinois et que les lieux de rendez-vous choisis étaient des endroits qui de tout temps sont noirs de monde , soit de chalands ou simplement de promeneurs .On voit là la ruse de ces propagandistes , prendre des photos dans des lieux peuplés de passants et de gens vaquant à leurs occupations privées et faire croire au quidam qui n'a jamais mis un pied en Chine que ces appels artificiels , je rappelle venant de l'étranger , sont suivis alors qu'ils sont totalement ignoré ici.

    Voila donc une fois de plus ce site s'est couvert de ridicule , et je n'emmets qu'un souhait , c'est que les autorités chinoises ne remballent en France ces faux journalistes dont la présence en Chine n'est justifiée que par les troubles qu'ils tentent d'y provoquer.