rêve chinois

  • Comparons les rêves américains,européens et chinois

     

    Le rêve chinois de relance de la nation est différent  du rêve américain et du rêve européen . Une nation qui a souffert de tant de difficultés et par plus de 100 ans d' invasions étrangères et a connu un régime semi-féodal et semi-colonial.

    Il diffère fondamentalement de l' individualiste , matérialiste , rêve américain pragmatique qui valorise la conquête et l'acquisition de la richesse par-dessus tout . Il diffère aussi grandement du rêve européen de la Grande-Bretagne , de la France et d'autres pays européens qui ont subi de graves revers suite à la Seconde Guerre mondiale et sont maintenant à réfléchir et repenser plusieurs centaines d'années de colonialisme et de matérialisme .

    Le rêve chinois place au premier plan de faire passer la Chine d'un retard historique à un avenir solide et prospère . Il n'a rien de commun avec les rêves d'expansion ou de  recherche d'hégémonie . Au contraire , il favorise seulement la paix mondiale et le développement .

     

    images.jpg



    Les États-Unis ont développé leur propre économie et leur société au détriment des intérêts et des perspectives de développement d'autres pays et la paupérisation de ces peuples. Ils mangent sans relâche les ressources de la planète . Un pays avec moins de cinq pour cent de la population mondiale ne représente pas moins d'un tiers de la consommation d' énergie dans le monde . Les ressources de la planète ne peuvent pas soutenir ce «rêve » du développement qui sape le droit des autres pays à se développer.

    La culture traditionnelle chinoise veut que dans le cadre de la réalisation de son propre rêve de développement, la Chine mette l'accent sur l'amitié et l'établissement de relations positives , et coordonne ses actions avec celles des autres. La Chine pratiquera l'harmonie et l'assistance mutuelle dans ses relations avec d'autres Etats , et en ce qui concerne la relation de l'homme avec la nature , elle mettra l'accent sur la philosophie que l'homme et la nature ne font qu'un, montrer de la considération pour les êtres vivants , le respect, la protection et agir en harmonie avec la nature , éviter la consommation excessive des ressources naturelles et la destruction de l'environnement qui caractérise le modèle américain de développement économique .

    blog_shenzhen-copie-1.png



    Le rêve chinois est également supérieur au modèle de développement étroit et particulariste incarné dans le rêve européen . Le but du rêve européen est la protection des intérêts politiques et économiques de l'Europe , pour défendre la structure du pouvoir mondial actuel qui favorise le développement européen ; à défendre l'ensemble du modèle européen comprenant son système de protection sociale , les règlements sur l'immigration , les marchandises , la langue, la culture, etc .. . Quand tout est dit et fait , la stratégie européenne de développement vise à la protection des intérêts acquis. Il s'agit d'un modèle essentiellement fermé de développement basé sur le protectionnisme régional . Par comparaison , le concept du rêve chinois de développement est plus universel et a une perspective mondiale .

    qi.jpg

    Le chemin de fer Qinghai -Tibet s'étend de Xining à Lhassa , d'une distance de 1956 km . Il a été ouvert le 1er Juillet 2006 et est le plus élevé du monde ferroviaire .

    Contrairement aux perspectives mondiales de la Chine lors de la poursuite de son rêve de renaissance nationale , la caractéristique du rêve américain est la maximisation du profit privé , et la recherche du profit en est la force motrice . Les valeurs dites universelles sont appliquées de manière sélective en fonction des intérêts américains . Le rêve américain  ignore ou écrase les rêves de développement d'autres pays . Mais le «rêve» de poursuivre unilatéralement ses propres intérêts conduira inévitablement à la résistance et à d'autres conflits dans le monde . Essentiellement , le rêve américain implique un monde divisé . Le rêve européen a dans une certaine mesure modifié et corrigé les excès de vue matérialiste de l'Amérique. L' expérience dévastatrice de la Seconde Guerre mondiale a poussé l'Europe à réfléchir de manière critique sur la modernité et se tourner vers des idées telles que la construction d'une civilisation durable et le bien- être global . Préconiser l'intégration et la reconnaissance de relations mondiales de l'interdépendance , les idées de tolérance , holistiques et pluralistes contenues dans le rêve européen dans une certaine mesure coïncident  avec ceux du rêve chinois. Toutefois, le point de départ du rêve européen était sa propre récupération de la dégénérescence de la Seconde Guerre mondiale , plutôt que de chercher activement la coopération avec le reste du monde . À cet égard, elle diffère de l'approche chinoise de recherche de l'harmonie et des relations amicales avec tous les autres pays , et la coopération fondée sur l'égalité et le respect mutuel .

     

    imagesVOQH9CY0.jpg

  • Le président chinois Xi Jinping a exprimé son bilan des réformes engagées et sa confiance dans les futures réformes du pays et a présenté ses meilleurs voeux aux Chinois

     

    xi.jpg

    Le président chinois Xi Jinping a exprimé mardi sa confiance dans les futures réformes du pays et a présenté ses meilleurs voeux aux Chinois durant son message du Nouvel An.

    "En 2013, nous avons pris des dispositions en matière d'approfondissement complet de la réforme et tracé un vaste plan pour le développement futur du pays", a déclaré Xi Jinping à la radio et à la télévision nationales.

    "En 2014, nous progresserons sur la voie de la réforme", a-t-il ajouté.

    L'objectif fondamental de la réforme est de rendre le pays plus riche et puissant, de bâtir une société plus juste et d'améliorer la vie de la population, a précisé M. Xi.

    "Nous avons réalisé de nombreuses avancées dans la grande cause de la réforme et de l'ouverture. Je suis fermement convaincu que de nouveaux succès attendent le peuple chinois", a-t-il déclaré.

    "Nous accueillons une année 2014 pleine d'espoir", a indiqué M. Xi en exprimant ses voeux du Nouvel An aux compatriotes de Hong Kong et de Macao, à ceux de Taiwan, aux ressortissants chinois à l'étranger et aux amis dans divers pays et régions à travers le monde.

    M. Xi a souhaité une bonne santé aux personnes âgées, beaucoup de joie aux enfants et le bonheur et la sécurité aux familles.

    Selon M. Xi, de nombreux travailleurs, agriculteurs, intellectuels et cadres restent à leurs postes, des compatriotes à travers le monde continuent d'oeuvrer assidûment pour leur patrie, tandis que des soldats et officiers de l'Armée populaire de libération et de la police armée ainsi que des policiers remplissent leurs glorieuses missions.

    "Certains sont très loin de leur pays et de leurs parents, et d'autres ne peuvent se réunir avec leurs familles", a indiqué M. Xi. "Au nom du pays et du peuple, je leur présente mes salutations les plus sincères et je leur souhaite la paix et la sécurité".

    M. Xi a indiqué que 2013 fut une année atypique pour le pays et le peuple, alors que les Chinois ont surmonté ensemble divers défis et difficultés et ont remporté de grands succès.

    "Ces précieuses réussites contiennent la sueur et le sang du peuple, et je vous remercie du fond du coeur", a poursuivi M. Xi.

    Le président chinois a rappelé que la planète était peuplée de plus de sept milliards de personnes et que celles-ci devaient s'aider mutuellement et oeuvrer ensemble face à l'adversité et dans la recherche d'un développement commun.

    Il a indiqué que le peuple chinois poursuivait le rêve chinois du grand renouveau de la nation et a exprimé l'espoir de voir les peuples des autres pays réaliser également leurs rêves.

    "J'espère sincèrement que les peuples de l'ensemble des pays, tout en cherchant à atteindre leurs propres rêves, pourront se comprendre, s'entraider et faire de la Terre un beau foyer", a-t-il déclaré.

    "La vie est toujours pleine d'espoir, et le succès appartient à ceux qui persévèrent et n'abandonnent jamais", a-t-il souligné.

    Notant les divers risques et défis qui attendent le pays, le président chinois a reconnu qu'un grand travail était nécessaire pour assurer une meilleure vie à la population.

    "Soyons modestes et discrets et travaillons dur pour écrire ensemble un nouveau chapitre du développement de notre grande patrie", a conclu M. Xi.

    xi_jinping_wife.jpg

  • Inauguration de l'exposition « L'harmonie et la beauté du Tibet »

    001ec92b902913ae3a1b30.jpg

    Le 26 septembre dans la matinée, la cérémonie de remise des prix du 2e concours des beaux-arts « L'harmonie et la beauté du Tibet : Mon rêve chinois », ainsi que la cérémonie d'ouverture de l'exposition présentant les œuvres du concours, ont eu lieu au Centre national des arts du spectacle de Beijing.

    Dans son discours prononcé à cette occasion, Chen Xiqing a jugé que, malgré leurs différentes formes d'expression artistique, toutes les œuvres participantes avaient dépeint, sous divers aspects, le Tibet réel, soit « un Tibet beau et harmonieux » qui abrite les paysages les plus spectaculaires du monde et dont le développement est tout aussi remarquable. « Nous invitons tous nos amis du monde entier à venir visiter le Tibet, de sorte qu'ils puissent découvrir par eux-mêmes l'harmonie et la beauté du Tibet », a-t-il déclaré.

     

    001ec92b902913ae3a2839.jpg

    Selon les résultats officiels, cinq œuvres d'art se sont vu décerner le Prix d'or, il s'agit de : « Shakya Mani » (Thangka, par Chizin Rapten), « Les constructeurs dans mon souvenir de l'Ouest » (Aquarelle, par Ma Chunxing), « Tashi delek » (Peinture chinoise traditionnelle, par Zheng Meiqiu), « Le vent soufflant et les nuages flottant » (Estampe, par Pei Tianlin) et « La bénédiction des montagnes sacrées » (Peinture à l'huile, par He Yanwu). En outre, dix œuvres ont été récompensées du Prix d'argent, et quinze autres du Prix de bronze.

    L'ensemble des 30 œuvres lauréates et 170 autres œuvres sélectionnées seront exposées au Centre national des arts du spectacle du 26 septembre au 10 octobre. L'exposition sera ouverte au public et l'accès sera gratuit de 9h à 20h. Par la suite, les 200 œuvres partiront pour une série d'expositions à l'étranger.

     

    001ec92b902913ae39e116.jpg

    Le 2e concours des beaux-arts « L'harmonie et la beauté du Tibet » et son exposition ont été organisés en partenariat par les sites internet China Tibet Online et Tibetculture.net, et la Fédération des cercles littéraires et artistiques de la région autonome du Tibet.

    Plus de 300 personnes ont assisté à la cérémonie d'ouverture, et notamment les organisateurs du concours, les membres du jury, les artistes récompensés et les journalistes de différents médias.

     

    001ec92b902913ae3a0828.jpg

    001ec92b902913ae39c90f.jpg

    001ec92b902913ae39fa21.jpg

    001ec92b902913ae39ec1b.jpg

     

  • Le rêve chinois, c'est aussi le rêve des droits de l'homme du peuple chinois

    0019b91ec981139cfcfc04.jpg

     

    « Pour réaliser le "rêve chinois", rêve de renouveau de la nation chinoise, la Chine veille en premier lieu à garantir, dans son processus d'industrialisation et de modernisation, le droit à la vie et l'amélioration du niveau de vie des 1,3 milliards d'habitants qui constituent le peuple chinois », a déclaré le 12 septembre M. Li Junru, ancien vice-président de l'Ecole du Comité central du PCC, à l'occasion du 6e Forum des droits de l'homme de Beijing.

    Selon M. Li Junru, le rêve chinois, ce n'est pas l'expansion d'un territoire, ni le retour à des périodes tourmentées de l'histoire chinoise, comme lors des dynasties Yuan et Qing. La Chine œuvre pour le droit à la vie et le développement, elle ne prône pas la politique du plus fort ni l'hégémonie.

    « Le développement social pour 1,3 milliards de Chinois, c'est une cause sans précédent dans l'histoire. Garantir à chacun un accès à l'éducation, une rétribution pour le travail fourni, un accès aux soins médicaux, une assurance-vieillesse et un logement décent, c'est la mission la plus difficile, mais aussi la plus noble que puisse entreprendre un pays en voie de développement », a souligné M. Li.

    La Déclaration des Nations Unies sur le droit au développement énonce que « le droit au développement est un droit inaliénable de l'homme en vertu duquel toute personne humaine et tous les peuples ont le droit de participer et de contribuer à un développement économique, social, culturel et politique dans lequel tous les droits de l'homme et toutes les libertés fondamentales puissent être pleinement réalisés, et de bénéficier de ce développement ».

    D'après Li Junru, les pays en voie de développement rejoignent l'opinion de la Chine au sujet des droits de l'homme. Pour elle, le processus d'industrialisation et modernisation ne doit pas se limiter au renouveau du pays, il doit aussi tenir compte du bonheur du peuple chinois, de son droit à la vie et de son développement.

    Organisé conjointement par la Société chinoise pour l'étude des droits de l'homme et la Fondation chinoise pour le développement des droits de l'homme, le 6e Forum des droits de l'homme de Beijing s'est ouvert le 12 septembre dans la capitale chinoise.

    Plus de cent responsables gouvernementaux, experts et représentants d'organisations de défenses des droits de l'homme, originaires de trente-trois pays et régions du monde, mènent des discussions sur le thème « Construction d'un environnement durable pour le développement des droits de l'homme », en abordant la question de la construction d'un environnement intérieur et extérieur favorable au développement durable des droits de l'homme à travers différents sujets.

  • Le Président Xi Jinping promet le "rêve chinois" , le PM Li Keqiang ne veut pas sacrifier l'environnement

    132240240_21n.jpg

    Le président chinois Xi Jinping s'est engagé dimanche à faire des efforts ardus pour mettre en oeuvre "le rêve chinois".

    "Face aux changements des temps et aux aspirations du peuple à une meilleure vie, nous ne pouvons avoir la moindre complaisance ni le moindre relâchement dans notre travail", a déclaré Xi Jinping lors de la cérémonie de clôture de la première session de la 12e Assemblée populaire chinoise (APN, Parlement chinois).

    "Nous devons continuer nos efforts, pousser en avant avec une volonté inébranlable la grande cause du socialisme à la chinoise et nous dévouer à la réalisation de notre rêve du grand renouveau de la nation chinoise", a-t-il ajouté.

    Pour ce faire, la Chine doit suivre son propre chemin, a souligné le nouveau président chinois.

    Selon M. Xi, le peuple chinois de toutes les ethnies doit avoir une confiance renouvelée dans la théorie, la voie et le système du socialisme à la chinoise, et s'avancer bravement et inébranlablement sur cette voie juste.

    Pour réaliser la Voie chinoise "nous devons diffuser l'esprit chinois, qui combine l'esprit de la nation avec pour noyau le patriotisme et l'esprit de modernité avec pour noyau la réforme et l'innovation", a-t-il fait remarquer.

    Le peuple chinois de tous les groupes ethniques doit quant à lui diffuser l'esprit de la nation et l'esprit de modernité, renforcer le lien et l'élan spirituels de la solidarité et de la poursuite incessante de l'amélioration, de même qu'il doit avancer vers l'avenir avec vigueur et dynamisme, a déclaré le président Xi Jinping.

    001ec94a271512afab3e63.jpg

    Le 17 mars 2013, le nouveau premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré les journalistes chinois et étrangers lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la clôture de la 1re session de la 12e APN (Assemblée populaire nationale). En réponse à une question sur la pollution environnementale et la sécurité alimentaire en Chine posée par le correspondant du Figaro Arnaud de La Grange, M. Li Keqiang a donné son explication sur le concept d'une version avancée de l'économie chinoise : il faut garantir de l'air propre, de l'eau pure et une alimentation saine au peuple au cours du développement.

     

    « Depuis quelques jours, un nuage de pollution couvre Beijing et une grande région de l'est du pays. Je partage votre préoccupation. Il faut une détermination plus ferme et des efforts plus effectifs pour résoudre ce problème qui a été formé il y a longtemps. Il faut établir un calendrier précis pour le contrôle du problème dans les régions les plus touchées et les facteurs humains qui ont été identifiés. Quant aux pollutions de l'eau et du sol, il faut d'abord connaître le problème à fond pour le résoudre totalement », a déclaré le premier ministre lors de sa conférence de presse.

     

    En réponse à une question sur la possibilité de l'accélération de la transformation du mode de croissance extensive, M. Li a souligné sa préoccupation. « Nous n'acceptons pas la pauvreté basée sur un bel environnement comme 'l'eau claire et la montagne verte', un environnement qui se détériore en raison de la fortune n'est pas acceptable. Nous devons perfectionner la théorie pour promouvoir le développement scientifique. D'abord il ne faut pas contracter de nouvelles dettes, comprenant l'augmentation du seuil de la protection environnementale. Ensuite, il faut payer les anciennes dettes, concernant l'élimination des capacités de production obsolètes. Une poigne de fer est nécessaire lors de l'application de loi et l'enquête de la responsabilité.»

    001ec94a271512afac1200.jpg

    Le correspondant du Figaro Arnaud de La Grange.

     

    « Il s'agit d'un sujet qui concerne directement la qualité de la vie et la santé du peuple. Le gouvernement doit inspecter et punir les produits contrefaits et de mauvaise qualité et faire payer cher les criminels », a dit Li Keqiang en parlant de la sécurité alimentaire.

     

    « Nous ne devons pas courir après le développement économique au détriment de l'environnement. Il faut rendre publics et transparents les résultats de la régularisation des problèmes liés à la pollution et à la sécurité alimentaire et faciliter la surveillance du public et des médias. L'important est de former un mécanisme d'engrenage qui aidera à renforcer la responsabilité des entreprises et du gouvernement et à appeler le peuple à la protection écologique. Nous respirons le même air et nous devons ainsi travailler ensemble. Chacun doit faire tout son possible. Le gouvernement est déterminé plus que jamais à rassurer son peuple », a souligné M. Li.