réfugié

  • Un réfugié syrien se suicide en découvrant Charleroi et les USA voudraient impliquer la Chine dans cette crise

    Hakim, un réfugié originaire de Syrie, qui avait fait le voyage depuis Damas début juillet, est finalement arrivé hier matin en Belgique et a décidé de mettre fin à ses jours en découvrant l’horreur de la vie à Charleroi.

     

    Métro_Léger_Charleroi_-_Unfinished_Sart-Culpart_Station_in_2005-1024x768.jpg

     

     

     

     

    Après avoir voyagé dans un camion, une barque pour traverser la mer et 3000km sous un camion de transport, Hakim était arrivé en Belgique rempli d’espoir d’une vie meilleure. Mais lorsque le transporteur routier s’est arrêté à Charleroi, Hakim s’est effondré. Il a alors tenté de se jeter sur les rails du métro de Charleroi mais la voie en question était désaffectée. Il a alors décidé de s’ouvrir les veines en pleine rue.

    Un nouveau drame humain qui met en lumière les terribles conditions de vie des habitants de la ville.

    Sa femme a déclaré: « Mon mari voulait rentrer à Damas. Il a pleuré en disant qu’il préférait mourir sous les balles de l’État Islamique que de rester 1 jour de plus ici. »

     

    Comme on le voit sur la photo et presque toutes les photos, rien que des hommes , et de JEUNES HOMMES.

    Ceux qui comparent la venue de ces envahisseurs avec les gens qui sont partis en exode, fuyant les hordes nazies en 1940, commettent une faute intellectuelle. Ce sont des malhonnêtes. Car en 40, qui voyait -on sur les routes? Des femmes, des enfants et des vieillards!!! Les hommes en âge de prendre les armes étaient au front , résistaient dans un combat inégal.

    Vous trouverez peut-être que je m'écarte de mon thème de la Chine , mais si je parle des "migrants " en Europe , qui envahissent l'Europe à l'instigation des Américains, c'est pour exhorter la Chine à ne pas suivre ce mauvais exemple car les Etats-Unis qui espèrent affaiblir l'Europe comptent utiliser le même stratagème pour affaiblir la Chine.

    Vendredi Anne Richard, secrétaire d’Etat assistante américaine pour la population, les réfugiés et la migration a déclaré : 

    "Nous attendons également plus d'implication de la part des pays du BRICS, notamment du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine et, dans une moindre mesure, de l'Afrique du Sud. Ce sont des Etats développés, préoccupés par les problèmes de la région, qui peuvent et doivent faire davantage d'efforts dans le domaine humanitaire", a-t-elle souligné.

    Que la Chine se tienne sur ses gardes.