qingdao

  • Qingdao présente le premier train monorail à sustentation magnétique permanente de Chine

    sans-titre.png

    Selon le constructeur CRRC Qingdao Sifang, le premier train monorail à sustentation magnétique permanente fabriqué en Chine est sorti voilà peu de la chaîne d'assemblage du groupe à Qingdao, dans la province du Shandong, le 19 mai. C'est la première fois que la Chine utilise la technologie de la sustentation magnétique permanente, qui permet une économie énergétique de 10 %. Le train est à la pointe de la technologie mondiale et il témoigne des progrès fulgurants de la Chine dans ce domaine. Chaque rame du train à sustentation magnétique pourrait être composée de 4, 6 ou 8 wagons de 2,9 mètres de large. Une rame de six wagons fait 90,8 mètres de long et est capable de transporter 1440 personnes à une vitesse maximale de 80 km/h. La durée de vie du train est de 30 ans.

    Pour avoir utilisé le maglev à Shanghai, la première ligne à  sustentation électromagnétique au monde, j'espère que sera moins secoué dans le train de fabrication chinoise que dans le maglev. Si ce point n'est pas amélioré, je ne vois pas de futur à cette technologie car les trains grande vitesse chinois sont bien plus confortables.

    0019b91ed6e018a90c3e02.jpg

    0019b91ed6e018a90c4203.jpg

  • La Chine dévoile le premier tramway à hydrogène hybride

     

    FOREIGN201604281606000537224468095.jpg

    Comme beaucoup de pays et grandes villes , la Chine, confrontée à d'énormes problèmes de mobilité et de pollution, opte pour le tramway.

    Les autorités chinoises investissent de plus en plus dans les métros et les tramways. Pour le moment, les trams à Shanghai, Tianjin, Dalian, Shenyang et Changchun ne possèdent qu'une longueur de piste totale de 96,6 kilomètres. Plus de 200 lignes de tramway sont prévues à travers le pays pour une longueur totale de 4 000 kilomètres. 

    FOREIGN201604281607000233236569751.jpg

    Le 27 avril 2016, le premier tram de carburant 100% hydrogène hybride destiné au service commercial est sorti de la ligne d'assemblage de la CNR Tangshan Railway Vehicle Co, dans la province du Hebei (proche de Beijing).

    Il s'agit d'une innovation majeure du groupe chinois dans le domaine du tramway au plus haut niveau mondial. Le véhicule est composé de deux moteurs, une remorque et trois voitures, avec 66 sièges et une capacité maximale de 336 passagers.

    L'entreprise a collaboré avec la Southwest Jiaotong University et plusieurs instituts de recherche du pays pendant plus de 4 ans pour développer un mode de transport « zéro pollution et particules», avec des atouts comme le faible bruit, une énergie renouvelable et une haute efficacité de conversion énergique. 

    FOREIGN201604281607000064013475238.jpg

    Dans le même temps, un prototype du tram avancé a été présenté lundi pour des tests dans la province orientale du Shandong.

    Ce tram possède une vitesse maximale de 70 km/h et peut transporter plus de 300 passager dans ses trois voitures, a indiqué Li Yanyi, l'un des concepteurs en chef de la société Sifang Locomotive and Rolling Stock Co., Ltd., basée dans la ville de Qingdao.

    Le fond est situé à seulement 35 centimètres au dessus du sol, ce qui est accessible aux personnes âgés et aux jeunes enfants, a indiqué M. Li, ajoutant que le tram faisait moins de bruit et consommait moins d'énergie par passager que les autobus publics ordinaires.

    sans-titre.png

     

     

  • En Chine, le tramway est l'avenir, le premier tramway à hydrogène est chinois

    tramway-chinois-hydrogene.jpg

    Le premier tramway propulsé grâce à des piles à combustible est sorti d’usine mi-mars dans l’est de la Chine. Pour les autorités chinoises  préoccupées par la pollution atmosphérique, il constitue une voie ambitieuse parmi les transports du futur.

    Des rejets d’oxygène et de vapeur d'eau en aval

    Construit par l’entreprise chinoise Qingdao Sifang, le tramway orange à hydrogène peut parcourir de façon autonome une distance de 100 km à une vitesse maximale de 70 km/h. La durée de recharge des piles à combustible serait limitée à 3 minutes selon le constructeur. Concrètement, le tramway pourra ainsi effectuer plusieurs trajets aller-retour sur des lignes de la ville côtière de Qingdao (près de 9 millions d’habitants) avant d’être rechargé sans perturber le trafic.

    Le tramway est par ailleurs assez standard à première vue. Il pourra transporter 380 passagers. Pour l’environnement, l’effet sera a priori sensible : le tramway ne rejettera que de la vapeur d’eau et de l’oxygène. Il s’intègrera à ce titre parfaitement dans la politique chinoise de réduction de la pollution. A l’automne 2013, le premier ministre avait notamment fixé pour objectif de réduire d’un quart la pollution atmosphérique à Pékin d’ici à 2017. Le gouvernement chinois mise fortement sur le rail comme transport écologique et s’est lancé dans un important plan de développement : le pays entend construire plus de 1 900 km de rails dans les 5 prochaines années, ce qui nécessite un investissement de près de 32 milliards de dollars.

    Le tramway de Qingdao Sifang a fait l’objet de 2 ans de recherche et constitue une première mondiale pour ce type de transport. Rappelons que l’hydrogène est en revanche déjà utilisé dans le secteur de l’automobile au sein de piles à combustible (notamment par les constructeurs General Motors, Hyundai et Toyota) mais aussi directement comme carburant dans des moteurs dédiés (comme dans la BMW Hydrogen 7).

    Mais une production potentiellement carbonée en amont

    Si le tramway de Qingdao Sifang n’émet pas de gaz à effet de serre en phase de fonctionnement, il est important de prendre en considération la façon dont l’hydrogène a été produit. A l’heure actuelle, l’immense majorité de l’hydrogène produit dans le monde provient encore de combustibles fossiles grâce au procédé économique de reformage.

    L’électrolyse de l’eau qui consiste à décomposer des molécules d’eau à l’aide d’un courant électrique peut sembler un mode de production plus respectueux de l’environnement. Le bilan carbone de ce procédé dépend toutefois des moyens de production mobilisés en amont pour produire l’électricité puisque ceux-ci peuvent eux-mêmes être d’importants émetteurs de gaz à effet de serre.

    Des modes de production alternatifs font par ailleurs l’objet de nombreuses recherches. Citons notamment la publication récente par l’Académie américaine des sciences (PNAS) des travaux prometteurs de chercheurs de Virginia Tech. Ces derniers ont trouvé un nouveau processus biologique permettant de produire de l’hydrogène à bas coût à partir de glucose et de xylose, des sucres présents en abondance dans les tiges, les épis et les cosses de maïs

    source Qingdao Sifang

     

    Nouvelles en Bref

     

     La coentreprise Shanghai Alstom Transport Co1 (SATCO), d'Alstom et de Shanghai Rail Traffic Equipment Development (SRTED) vient de remporter un contrat d'une valeur de 72 millions d'euros pour fournir 30 tramways Citadis destinés aux deux premières lignes de Songjiang, en périphérie de Shanghai, a indiqué Alstom dans le communiqué.

    Une touriste canadienne a frappé à mort une Chinoise à Mutianyu, une section célèbre de la Grande Muraille située à environ 70 km au nord-est du centre de Beijing, mercredi.La femme s'est précipitée dans les escaliers et a renversé Cui Hongfang, de sorte que la dame a heurté sa tête contre le mur, selon sa famille. Mme Cui a été tuée sur le coup, a rapporté le Beijing News.

     

    Les cinquième et sixième unités de la centrale nucléaire de Fuqing, utilisant la conception du réacteur Hualong One, la troisième génération de technologie nucléaire, ont reçu mercredi le feu vert de la Commission nationale pour le développement et la réforme, pour un pas de plus de vers l'exportation de la technologie nucléaire chinoise.

      

  • Top 10 des villes chinoises avec les meilleures perspectives d'expansion

     

    0019b91ec981167b5c4124.jpg

    Installation sportive dans la baie de Shenzhen

     

    Selon un rapport de PricewaterhouseCoopers (PwC) société de conseil internationale, c'est la ville de Shenzhen qui est en tête en termes d'opportunités de développement futures en Chine, comme l'année dernière.

    Publié conjointement par PWC Chine et la China Development Research Foundation, le rapport a étudié le développement de 20 villes chinoises sur la base de 10 indicateurs, comme l'état de préparation en matière de technologie, le développement durable et l'influence économique.

    0019b91ec981167b5c3c23.jpg

    N° 2. Guangzhou, province du Guangdong (sud de la Chine)

    0019b91ec981167b5c3422.jpg

    N° 3. Nanjing, province du Jiangsu (est de la Chine)

    0019b91ec981167b5c2d21.jpg

    N° 4. Wuhan, province du Hubei (centre de la Chine)

    0019b91ec981167b5c2720.jpg

    N° 5. Hangzhou, province du Zhejiang (est de la Chine)

     

    0019b91ec981167b5c1d1f.jpg

    N° 6. Chengdu, province du Sichuan (sud de la Chine)

    0019b91ec981167b5c121d.jpg

    N° 7. Xi'an, province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine)

    0019b91ec981167b5c0c1c.jpg

    N° 8. Municipalité de Tianjin (nord de la Chine)

    0019b91ec981167b5c071b.jpg

    N° 9. Xiamen, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine)

    0019b91ec981167b5c021a.jpg

    N° 10. Qingdao, dans la province du Shandong (est de la Chine)

  • Saab renaît grâce à son nouveau propriétaire chinois et par l'électrique

    sans-titre.pngLa compagnie automobile Saab relancera lundi sa production en Suède, deux ans après que la filiale de General Mortors (GM) ne dépose son bilan, a annoncé vendredi son nouveau propriétaire.

    «Les premières voitures sortiront lundi», a indiqué à l'AFP Mikael Oestlund, un porte-parole du propriétaire de la nouvelle compagnie, National Electric Vehicle Sweden (NEVS).

    National Electric Vehicle Sweden (NEVS) est détenue à 78% par National Modern Energy Holdings société chinoise de Hong Kong et la ville chinoise de Qingdao qui détient 22%.

     

     

    Au moment de son dépôt de bilan en décembre 2011, Saab construisait une nouvelle version de sa 9-3 berline, mais a été obligé de l'arrêter à cause d'un manque de financement.

    La compagnie à capitaux chinois NEVS qui a repris financièrement Saab en août 2012 ainsi que la production de la berline.

    «C'est très semblable, vous ne pouvez changer ou améliorer beaucoup en un an. Nous avons acheté les actifs en août de l'année dernière», a ajouté M. Oestlund.

    «Notre objectif a été de renforcer la coopération et de travailler avec nos 400 fournisseurs et nous assurer que les équipements fonctionnaient».

    La compagnie a l'ambition de lancer une version électrique de la berline en 2014, destinée en premier au marché chinois

    «Nous produirons le châssis à Trollhättan en Suède et monterons les batteries en Chine», a précisé M Oestund.

    Saab a fait faillite il y a près de deux ans et a été brièvement reprise par l'entreprise automobile néerlandaise Spyker qui a été impliquée dans une bataille judiciaire avec l'ancien propriétaire de Saab, General Motors (GM).

    NEVS prévoit d'adapter la chaîne de montage de la Phoenix de Saab en remplaçant 20% des pièces provenant de GM pour construire une chaîne de montage adaptée aux véhicules électriques».

    Oestlund a indiqué qu'au début la production sera faible, sans donner plus de précisions.

    «Nous ne ferons pas de promesses sur nos prévisions (...) nous allons commencer la production lentement et nous adapterons notre augmentation à la demande».

    photo-saab-900-cabriolet.jpg

     

     

     

  • Chine : 47 morts dans l'explosion d'un pipeline à Qingdao ( Est de la Chine)

    qint.jpg

    Quarante-sept personnes ont été tuées après qu'un pipeline qui fuyait a pris feu puis a explosé vendredi matin dans la ville côtière de Qingdao de la province du Shandong (est), ont confirmé les autorités locales.

    L'accident s'est produit vers 10h30 dans le district de Huangdao. Des ouvriers étaient en train de réparer un pipeline de pétrole qui avait cédé vers 3h00, selon le bureau de communication du gouvernement de Qingdao.

    Le pipeline appartient à Sinopec, le plus grand raffineur de Chine.

     

    qint.jpg

    Des blocs de ciment et des débris ont été projetés autour du site de l'explosion, situé près de la côte. Plus de 100 pompiers s'efforcent toujours d'éteindre l'incendie.

    Les photos publiées sur Sina Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine, reprises sur ce blog, montrent que l'explosion a provoqué une large tranchée dans le sol et que des vitres de voitures à proximité ont été fissurées.

    Les autorités de la surveillance de l'environnement ont annoncé que la concentration de matières toxiques dans l'air était dans la norme nationale. Le gouvernement local a rassuré les habitants et les a invités à rester calmes.

     

    qint.jpg

    Le district de Huangdao est relié à la zone urbaine de la ville par le pont de la baie de Jiaozhou.

    D'après des journalistes de l'agence de presse Xinhua (Chine nouvelle), la sortie sur le pont vers Huangdao a été temporairement fermée et seuls les véhicules d'urgence ont l'autorisation de passer.

     

    qint.jpg

    qint.jpg

    qint.jpg

    qint.jpg

  • La Chine est le 1er pays producteur et consommateur mondial de bière, gambei

     

     biere_qingdao_chine.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5856/zh/archive/2012/10/29/gambei.html

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/5856/en/archive/2012/10/29/gambei.html

    Les Chinois aiment la bière. La Chine est depuis 2003 le premier marché mondial de la bière en termes de volumes. L’année passée, le marché chinois a représenté un quart de la consommation mondiale de bière.

    Les consommateurs ont tendance à boire des bières plus légères qu’en Belgique. Elle est surtout consommée lors de repas. S'il y a beaucoup plus de restaurants en Chine que chez nous, les cafés et bars sont pratiquement inexistants.

    Ce n'est que depuis quelques années que fleurissent par ci par là quelques Starbucks Café sinon pour trouver un bar vous devez vous rendre dans un  hôtel à la clientèle européenne.

     

    le-storytelling-sebastien-durand-conseil-communication-le-blog-mcdo-starbucks-1.jpg

     

    La première bière de Chine et la plus vendue est la Tsingtao qui est produite  dans la ville de Qingdao .

    Les Allemands conquièrent la ville de Quigdao en 1898. Située sur les rives de la mer Jaune au nord-est de la Chine , les Allemands y ont établi une base navale et y installèrent une brasserie pour leurs besoins personnels. La construction de la brasserie de Qingdao fut terminée en 1903. Les Chinois récupérèrent la brasserie en 1922. 

    D'abord distibuée dans le Shandong (la province dont Qingdao fait partie) elle finit par être répendue dans toute la Chine. Maintenant elle est la bière la plus exportée de chine. Elle est vendue dans 62 pays et régions autour du globe y compris le Japon, Allemagne,Belgique, France, Royaume-Uni, l’Italie, le Canada, le Brésil et le Mexique et depuis 1972, la bière Tsingtao est vendue aux États-Unis.

     

    BIRE-T~1.JPG

    La bière Tsingtao a une saveur légèrement maltée et de noisette. Elle se mélange idéalement avec les goûts sucrés et les épices de la cuisine asiatique. Elle est brassée avec des ingrédients entièrement naturels. Elle est constituée d’arômes frais, fleuris de houblon, d’orge de haute qualité et elle est complétée d’eau de la montagne de Laoshan.

     

     

     

  • Le maire de Brest : « La ville de Qingdao est mon deuxième pays natale »

    F201207040831161552061436.jpg

    Le Maire de Brest a prononcé une phrase que j' aurais pu prendre à mon compte, il suffit de remplacer Qingdao par

    Shenzhen. Car si mon ami René prétend que sa ville Guangzhou est la plus belle ville de Chine ou que le choix du Maire de Brest se porte sur Qingdao , je reste persuadé que la plus belle ville (pour y vivre ,pas pour le tourisme) , c'est bien Shenzhen.

     

    Maire de Brest:

     

    « J'ai visité la ville de Qingdao 10 fois depuis les onze dernières années, même si je suis en France en ce moment, mais mon cœur reste attaché à cette ville que j'aime énormément, elle fait partie de ma vie », a déclaré François Cuillandre, le maire de Brest.

    Selon son récit, il y a beaucoup de similitudes entre la ville de Qingdao et la ville de Brest, les deux villes sont au bord de la mer, elles sont renommées pour leur base navale, les paysages y sont magnifiques et les conditions de vie très agréables.

    Qingdao

    M. Cuillandre est heureux d'avoir reçu le titre de citoyen d'honneur de la ville de Qingdao en 2011. « Je suis très fidèle à la ville de Qingdao, cette ville est déjà gravée dans nom cœur, elle est comme mon deuxième pays natale ». Il souligne le développement miraculeux de la ville ces dernières années, notamment après avoir organisé les épreuves de voile des JO 2008.

    La ville de Qingdao est toujours dans une orbite de développement à grande vitesse. Le nouvel aéroport international, le nouveau centre des voiliers, les immenses travaux du métro urbain témoignent du grand dynamisme de la ville. « En plus, l'économie chinoise est le moteur de croissance de l'économie mondiale, et la France cherche des solutions pour sortir de la crise, de plus en plus de français ont envie de voyager en Chine, même de s'installer en Chine, la langue chinoise joue un rôle plus important sur la scène internationale », a dit M. François Cuillandre.

    En 2006, la ville de Qingdao et la ville de Brest se sont associées comme villes d'amitié sino-française. Les deux villes coopèrent dans plusieurs domaines, notamment l'éducation et la recherche maritime.

    Voici un témoignage supplémentaire , qui abonde dans mon sens, qui s'ajoutte à ceux du Prince Philippe de Belgique, JP Raffarin,Jacques Chirac , Rudy Thomaes et tant de personnalités de France et Belgique.

    Il est heureux que ces témoignages contrebalancent les écrits partiels et partisans d'une certaine presse de propagande.

    Qingdao Haiwan Bridge , 46,4 Km de long

     

  • Chine : invasion d'algues vertes dans la ville touristique de Qingdao

     

    Les plagistes de Qingdao qui s'attendent à une eau claire et bleue seront probablement déçus dans deux jours, car des algues vertes se répandent sur les plages des stations balnéaires de la province orientale du Shandong.

     

    Avec une largeur de 70 mètres et une longueur de 100 mètres, les algues ont recouvert la mer de la plage N°1 de Qingdao et ont verdit le câble d'un bateau ancré.

     

    Les algues sur les plages de Qingdao ne représentent qu'une petite partie des algues vertes recouvrant 410 kilomètres carrés de la mer Jaune, qui, poussées par les vents, flottent actuellement en direction de Qingdao, et devraient envahir les plages de la ville dans deux jours, a indiqué la Branche maritime du Nord de la Chine (NCSB) qui dépend de l'Administration nationale des Affaires océaniques.

     

     

     

    Le NCSB a relevé le niveau d'alerte et continue à surveiller par satellites, avions et bateaux, le mouvement des algues.

     

    Ces algues, qui ne sont ni toxiques ni nuisibles à la qualité de l'eau, ravagent l'écosystème car elles consomment de grandes quantités d'oxygène, menaçant ainsi la vie marine.

     

    La province du Shandong a souffert d'une grave invasion d'algues vertes en 2007 et 2010, qui ont décimé ses élevages aquacoles et coûté des millions de yuans.

     

     

  • UNE MODE INSPIREE PAR L'EPOQUE TANG (de618à907)

    Qingdao Fashion Week: un souffle provenant de la dynastie des Tang

    F200906170849412619017929[1]

    Le 15 juin, des mannequins en train de présenter les dernières creations inspirées des costumes de la cour impériale de la dynastie des Tang (618-907), lors de la Qingdao Fashion Week qui se déroule actuellement à Qingdao, ville côtière située dans la province du Shandong.

    F200906170849422894520878[1]F200906170849412233811942[1]F200906170849411037640031[1]
    F200906170849411663632952[1]