przewalski

  • Naissance de huit gazelles de Przewalski au Qinghai (nord-ouest de la Chine)

    1805925151_2.jpg

    En octobre 2012,lors d'un de mes voyages en Chine,je vous pésentais le Centre de sauvetage des animaux sauvages du Lac Qinghai, dans la province du Qinghai (nord-ouest) de la Chine,heureux d'avir réussi avec succès à faire se reproduire des gazelles de Przewalski, une espèce menacée de la région du lac, et d'avoir atteint le nombre de six faons en une année.

    Je suis heureux de vous annoncer que ce centre vient de faire mieux.

    Huit gazelles de Przewalski, une espèce en voie de disparition endémique à la province du Qinghai (nord-ouest), sont nées ce mois-ci.

    Le nombre de naissances de gazelles a battu un niveau record pour cette dernière décennie, a-t-on appris du centre de protection et de réhabilitation de la vie sauvage de la Réserve naturelle nationale du lac Qinghai.

     

    Le centre élève actuellement 34 gazelles, dont les faons.

    qinghaihu1.jpg

     

    "Les faons sont en très bonne santé", a indiqué Wu Yonglin, chef du département de conservation de la nature de l'Administration du lac Qinghai.

     

    Le premier essai au monde de reproduction artificielle des gazelles de Przewalski avait été mené en 2003 après la création la même année du centre de protection et de réhabilitation de la vie sauvage.

     

    En plus de s'occuper de la reproduction artificielle et de la protection de l'espèce, le centre établit aussi des archives généalogiques détaillées pour chaque individu, ce qui est primordial pour la préservation des gènes de l'espèce.

     

    "Nous envisageons de libérer quelques gazelles dans la nature dès que leur nombre atteindra 50", a indiqué M. Wu.

     

    L'animal doté d'une queue courte, de longues et fines pattes ainsi que de longues cornes a été appelé "la ballerine du plateau" par Nikolai Przewalski, un explorateur russe qui a découvert un spécimen et l'a emmené à Saint Pétersbourg en 1875.

     

    Il ne reste qu'environ 1 000 gazelles de Przewalski dans les régions autour du lac Qinghai. L'animal, qui bénéficie de la protection de premier niveau en Chine, a été placé sur la liste des espèces en voie de disparition par l'Union internationale pour la conservation de la nature en 2008.

    qinhai2.jpg


     

  • Chine : naissance de six gazelles de Przewalski, espèce en voie de disparition

    F201210080838332525731670.jpg

    Le Centre de sauvetage des animaux sauvages du Lac Qinghai, dans la province du Qinghai (nord-ouest) de la Chine, a réussi avec succès à faire se reproduire des gazelles de Przewalski, une espèce menacée de la région du lac, et ont ainsi vu naître six faons cette année.

    Ce chiffre marque le plus grand nombre de naissances annuelles en captivité pour cette espèce, a indiqué M. Wu Yonglin, chercheur au centre de sauvetage.

    "Les petits sont tous en très bonne santé et seront lâchés dans la nature au moment approprié", a-t-il fait remarquer.

    La gazelle de Przewalski a été nommée après Nikolaï Przewalsky, un explorateur russe qui avait découvert cet animal et ramené un spécimen à St. Petersbourg en 1875. L'animal à queue courte et à longues cornes avait été décrit comme une "danseuse de ballet du plateau" par Przewalsky pour l'amplitude impressionnante de ses sauts.

    Le nombre de représentants de cette espèce a chuté de manière considérable ces dernières années en raison de la détérioration de l'environnement, des loups et de la dégradation génétique.

    En 2008, l'Union internationale pour la conservation de la nature a classé la gazelle de Przewalski comme animal en danger critique, en ajoutant cette espèce sur sa liste rouge des espèces menacées.
    Le colonel Nicolas Przewalski est surtout connu pour avoir donné son nom au cheval de Przewalskile, que l'on croyait disparu et qu'il trouva en Dzoungarie, dans les montagnes qui bordent le désert de Gobi.

     

    iStock_000010647513XSmall.jpg

     

    .