protection de la nature

  • Pour la sauvegarde du marsouin aptère du Yangtsé aussi appelé‘cochon de rivière'

    F201208231625562009926611.jpg

    Une femme appelant à la protection du marsouin aptère du Yangtsé, aussi appelé cochon de rivière, visite d'un marsouin aptère à l'Aquarium des dauphins d'eau douce de Wuhan dans la capitale de la province du Hubei [Photo / China Daily]

     

    Malgré son travail acharné au cours des dernières années pour aider le marsouin aptère du Yangtsé à survivre, Yaping Xu est toujours pessimiste sur le sort de cet espèce menacée.

    "Le nombre des cétacés du fleuve est en déclin et je crains qu'ils risquent de disparaître dans les prochaines années, au lieu des dix ans estimés par certains experts, si nous ne prenons pas des mesures supplémentaires afin de les protéger", a dit Xu.

    Xu a créé la Société de conservation des marsouins du Yangtsé en janvier dernier. Il passe le plus clair de son temps avec d'autres membres de la société qui patrouillent sur le lac Dongting et le partage des idées pour la sauvegarde avec les autorités locales.

    Le marsouin aptère, aussi appelé‘cochon de rivière', ne se trouve que dans le cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé et dans les lacs Poyang et Dongting, les deux plus grands lacs d'eau douce en Chine, qui sont liés au Yangtsé.

    Même si autrefois commun dans la rivière, il reste aujourd'hui seulement 1000 marsouins et la population est en baisse à un rythme annuel de plus de 6%, a indiqué Wang Ding, ancien directeur adjoint de l'Institut d'hydrobiologie de l'Académie chinoise des Sciences.

    (C)Institute of Hydrobiology, Chinese Academy of Sciences.jpg
    "Nous avons réalisé un nouveau plan pour protéger le marsouin aptère du Yangtsé, qui a été mis en avant par l'opinion publique avec de nombreux commentaires. Plan qui devrait être réalisé au cours de deuxième semestre cette année" a souligné Wang.

    Les mesures comprennent la construction de nouvelles réserves et l'interdiction de la pêche dans les réserves nationales du marsouin aptère du Yangtsé tout au long de l'année.

    "Nous espérons que la tendance à la baisse se renversera dans les dix prochaines années", a déclaré Wang. "La pollution, la surpêche, la circulation de l'eau chargée et la construction de centrales hydroélectriques - tout cela a entraîner la destruction de leur habitat naturel pour les conduire bientôt à l'extinction.".

    Pour Wang, la surpêche épuise les sources de nourriture et est la cause majeure du déclin des marsouins aptères du Yangtsé.

    "La pêche dans le Yangtsé ne représente qu'une très petite partie de la production totale de la pêche en eau douce en Chine, alors je pense que nous pouvons nous permettre d'imposer une interdiction totale de la pêche le long de l'ensemble du fleuve", a souligné Wang.

    Dans le cadre du nouveau plan du ministère de l'Agriculture, la pêche doit être interdite toute l'année dans les réserves nationales du marsouins aptère du Yangtsé et les pêcheurs seront encouragés à quitter la pêche et se tourner vers d'autres moyens pour gagner leur vie.

    "Pour autant que je sache, la plupart des pêcheurs veulent cesser la pêche», a déclaré Fan Qingui, un membre de la société de conservation des marsouins du Yangtsé basé à Yueyang, la province du Hunan.

    Cependant, les pêcheurs font face à de nombreux défis lorsqu'ils cherchent une nouvelle vie sur terre, a reconnu Xu.

    «Le plus gros problème est que la plupart des pêcheurs le long du Yangtsé sont analphabètes», a-t-il fait remarquer. "Ils n'ont pas de compétences autres que la pêche et éprouvent des difficultés à accepter de nouvelles choses. Beaucoup n'osent pas quitter la pêche et chercher un autre travail. »