protection

  • Chine : le Bureau de gestion de l'information sur Internet vise à assurer un développement sain de l'Internet

    La création mercredi du Bureau de gestion de l'information sur Internet vise à assurer le développement sain de l'Internet, a déclaré jeudi un responsable du bureau sous couvert d'anonymat.

    Evidemment , le site de désinformation antichinois"aujourd'hui la Chine" y voit un renforcement de la censure en Chine . Quoi que fasse la Chine , ces pseudo-journalistes sont toujours là pour descendre en flammes tout ce qui se passe en Chine ,y compris les meilleures initiatives.

    Bien que le secteur chinois de l'Internet ait connu une croissance rapide depuis le milieu des années 90, certains problèmes, tels que la diffusion de contenus pornographiques et vulgaires, les jeux d'argent et la fraude en ligne, ainsi que les arnaques sur le marketing internet, ont nui à son développement sain, a annoncé ce responsable.

    Des mesures de gestion améliorées sont nécessaires pour remédier à ces problèmes, et la création d'un nouveau bureau constitue une partie des efforts du pays pour promouvoir le développement sain de l'Internet, a estimé le responsable.

    Il a indiqué que le nouveau bureau s'efforcerait de renforcer la coordination entre les différentes autorités et de perfectionner les systèmes légal, administratif et technique pour faciliter la régulation de l'Internet.

    La régulation de l'Internet de la Chine est conforme aux lois et aux pratiques communes de la communauté internationale, a-t-il remarqué, ajoutant que les gouvernements de la majorité des pays utilisent des mesures légales et techniques afin de surveiller et de réguler les contenus Internet et faire face aux violations de la loi.

    Les mesures de régulation de l'Internet de la Chine sont basées sur de solides fondements juridiques et prises en conformité avec la loi, et les informations relatives aux lois pertinentes sont transparentes et accessibles à tous, a poursuivi le responsable.

    Il a refuté certaines critiques de l'étranger concernant la gestion de l'Internet en Chine, soulignant que ces propos irresponsables sont délibérées et sans fondements.

    Il a également noté que le secteur de l'Internet en Chine se développait d'une manière ouverte, légitime et coopérative, avec un nombre d'utilisateurs s'approchant des 500 millions.

    "L'internet devient une partie importante de l'économie et de la société chinoises...il exerce une grande influence et promeut le développement social ainsi que les droits des citoyens de connaître, de pratiquer, d'exprimer et de surperviser," a observé le responsable.

    L'Internet joue, en outre, un rôle accru dans l'enrichissement des activités culturelles du pays.

    Le gouvernement chinois a annoncé mercredi la création du Bureau de gestion de l'information sur Internet.

    Ce bureau est chargé d'administrer, coordonner et de superviser la gestion des contenus en ligne, ainsi que de traiter les autorisations administratives des sociétés liées à la diffusion des informations en ligne.

  • Quelle influence les troubles au Moyen-Orient ont-ils sur la Chine ?

    Pour certains , les troubles au Moyen-Orient réveillent des souvenirs . Ils se croient revenus à l'époque de la guerre froide et fourbissent leurs armes dans l'espoir d'anéantir la Chine .Ils utilisent tous les coups fourrés possibles , depuis les élucubrations farfelues aux mensonges les plus grossiers.

    Les troubles politiques au Moyen-Orient sont survenus de manière inattendue, mais ils pourraient produire une certaine influence sur la Chine. On peut affirmer que l'attitude amicale du Moyen-Orient vis-à-vis de la Chine ne devrait pas changer. Les relations d'amitié entre la Chine et le Moyen-Orient et les pays arabes remontent à très loin. Il n'y a pas de conflit d'intérêt entre les deux parties. L'amitié envers la Chine a la faveur de l'opinion publique au Moyen-Orient et dans les pays arabes. Aucun gouvernement établi dans les pays du Moyen-Orient ne devrait pas changer sa politique amicale envers la Chine. Le plus important est ceci : que ce soit un nouveau gouvernement élu ou le gouvernement actuel qui a été obligé d'être remanié, il devrait garder une certaine distance avec les Etats-Unis, en ce conformant à l'opinion publique de son pays. Ce changement pourrait devenir encore une fois une entrave au « déplacement stratégique américain vers l'est » et aiderait à proroger la période d'opportunité stratégique pour la Chine.

    Mais l'influence négative des troubles est inévitable. Sur le plan économique, du fait des troubles, les projets d'investissement chinois dans les pays concernés ont subi des risques. La hausse des prix du pétrole pourrait aussi affecter le développement économique de notre pays. Du point de vue religieux, les forces fondamentalistes islamiques pourraient rebondir dans des pays du Moyen-Orient et s'infiltrer dans les régions chinoises à forte concentration de Musulmans, surtout dans le Xinjiang. En outre, cette vague au Moyen-Orient pourrait aider dans une certaine mesure les forces ennemies de l'intérieur ou de l'extérieur à subvertir le pouvoir de notre pays et créera une certaine pression pour la sécurité et la stabilité chinoises.

    Mais la situation chinoise est différente de celle des pays du Moyen-Orient. L'assertion selon laquelle la Chine connaîtrait aussi une « révolution », après celle au Moyen-Orient, n'est pas conforme à la réalité. Cependant, nous ne devons pas négliger le rôle négatif de ces troubles. Nous devrions même en tirer des leçons.

    D'abord, le développement économique et l'amélioration des moyens d‘existence de la population sont cruciaux pour la stabilité de l'Etat. La plupart des pays du Moyen-Orient où des troubles ont eu lieu connaissent un développement économique très lent, une inflation due à la hausse des prix, un niveau de vie faible et un taux de chômage élevé. Les hommes jeunes ne voient pas d'espoir. Contrairement à ces pays, le Qatar et les Emirats arabes unis attachent de l'importance au développement de l'économie et utilisent les recettes provenant du pétrole pour élever le niveau de vie du peuple. Ces deux pays sont stables et n'ont pas été trop affectés par les troubles.

    Seules l'intégrité du gouvernement et la justice sociale permettent d'assurer la stabilité du pouvoir. Entre 2004 et 2008, le PIB a doublé en Egypte. La Tunisie a été considérée comme un exemple pour les pays africains et les pays arabes. La Libye est un gros producteur de pétrole et son PIB par tête est de 14 533 dollars. Bahrein est un pays riche du Golfe, avec un PIB par tête de 23 827 dollars. Mais cela ne suffit pas. Il faut établir une société basée sur la probité politique et une légalité perfectionnée, sur la justice, l'égalité et l'harmonie.

    Troisièmement, il ne faut pas rater les occasions de réforme. Saisir toute occasion pour effectuer des réformes de façon à ce que le peuple puisse en bénéficier est la meilleure politique dite d'exercice du pouvoir pour le peuple.

    Quatrièmement, il faut renforcer le contrôle des médias à l'ère de l'Internet. Dans les troubles au Moyen-Orient, l'Internet et la télévision étrangère par satellite ont aussi joué un rôle d'agitateur. La Chine se trouve dans une période de changement de mode où les contradictions de toutes sortes sont très compliquées et les forces ennemies de l'intérieur et de l'extérieur du pays sont en quête de la moindre occasion pour créer des troubles. Dans cette situation particulière, il faut améliorer nos activités d'information sur l'Internet et renforcer le contrôle des médias.

    (L'article est dû à la plume de Zhang Hong, Xue Guoqing et Liu Xinglu, professeurs du département arabe de l'Université des Langues étrangères de Beijing).