propriété

  • En Chine, un système permettra aux plus de 60 ans d'hypothéquer leur logement auprès d'une compagnie d'assurance, elles toucheront ainsi une somme d'argent par mois selon la valeur de leur logement

    133431389_14035695519611n.jpg

     

    La Chine va lancer le mois prochain un programme controversé de "logement contre pension" pour les personnes âgées dans quatre villes, le pays cherchant une alternative pour s'adapter à la pression croissante d'une population vieillissante, a annoncé la Commission de contrôle des assurances de Chine (CCAC).

    A partir du 1er juillet, Beijing, Shanghai, Guangzhou et Wuhan lanceront un système qui permettra aux personnes âgées de plus de 60 ans d'hypothéquer leur logement auprès d'une compagnie d'assurance ou d'une banque. Ces personnes toucheront ainsi une certaine somme d'argent par mois selon la valeur de leur logement et leur espérance vie.

    La CCAC a précisé que le programme pilote devrait durer deux ans.

    Ce programme, bien que salué par certains experts comme un modèle innovant dans le secteur des soins pour les personnes âgées, a suscité un débat houleux chez le public, notamment chez ceux dont les parents sont propriétaires de biens immobiliers et qui craignent de perdre leur héritage.

    Yuan Xucheng, responsable de la CCAC, a expliqué que le programme pilote visait à élargir les pistes de financement et à améliorer la qualité du système de soins pour les personnes âgées.

    Selon les derniers chiffres officiels, on recense 202,43 millions de Chinois âgés de plus de 60 ans.

    Un des obstacles majeurs à ce programme est la propriété foncière (résidentielle) limitée à 70 ans. Bien que les lois relatives stipulent que le droit de propriété privée puisse être prolongé automatiquement, le coût d'une telle extension n'est pas spécifié.

    La volatilité du marché immobilier explique également la réticence des établissements financiers vis-à-vis de ce programme. Ces derniers s'inquiètent d'un plongeon des prix de l'immobilier qui pourrait nuire à leurs intérêts.